SHERPA

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

Famille sherpa

Famille sherpa
Crédits : Paula Bronstein/ The Image Bank/ Getty Images

photographie

Guides sherpa

Guides sherpa
Crédits : Ernst Haas Courtesy of Hulton Getty

photographie

Edmund Hillary et Tenzing Norgay, 1

Edmund Hillary et Tenzing Norgay, 1
Crédits : Keystone/ Hulton Archive/ Getty Images

photographie

Sherpa

Sherpa
Crédits : Ernst Haas/ Getty Images

photographie


Habitant les montagnes du Népal et apparentés aux Bhotias, les Sherpa (du tibétain shar, est, et pa, peuple : « peuple de l'est ») mongoloïdes sont d'origine et de culture tibétaines. On en compte près de 155 000 au recensement de 2001. Ils doivent leur renommée aux qualités de porteurs dont ils ont fait preuve dans le haut Himalaya ; ainsi le Sherpa Tenzing Norgay et sir Edmund Hillary atteignirent ensemble pour la première fois le sommet de l'Everest (1953), et les commerçants sherpa traversent les passes du Tibet, transportant du riz qu'ils échangent contre du sel. Parallèlement à leurs activités agricoles et pastorales, ils tirent des revenus de la filature et du tissage de la laine. La plus vaste région d'habitat sherpa est celle qui est arrosée par la rivière Dudh et dominée par les montagnes de l'Everest. Les Sherpa des régions de Khumbu, Pharak et Solu, en particulier, forment une société composite qui est divisée à la fois horizontalement et verticalement. Le noyau de cette société consiste en dix clans inégalement répartis dans les trois régions. Ces clans (rhu) sont patrilinéaires et exogames. Les membres des dix clans principaux et des groupes qui s'y rattachent jouissent absolument des mêmes statuts, ils pratiquent la commensalité libre et peuvent se marier entre eux. Comme les Sherpa pratiquent la transhumance, les communautés de villages sont d'ordre rituel plutôt que des unités permanentes de résidence. Des groupes de familles restreintes se dispersent pour la plus grande partie de l'année et ne se rassemblent qu'à l'occasion de rares activités rituelles. Ces familles sont soit monogames, soit polygames. Deux ou trois frères peuvent, en effet, épouser la même femme. Cette forme de polyandrie est surtout motivée par des considérations économiques, car elle permet de ne pas diviser la propriété : maison, terre et bétail. Les enfants issus de ces mariages polyandres sont considérés comme les descendants communs des maris, la paternité physique n'ayant socialement pas d'importance. Les Sherpa sont adeptes du bouddhisme lamaïque. Ils croient en l'accumulation des mérites par la piété, par la prière, par la circumambulation ou par la pratique de la rotation de moulins à prière. Ils s'en remettent aux chamanes quand il s'agit de contrôler les forces les plus concrètes et les plus menaçantes. En outre, ils révèrent des divinités locales qui sont l'objet d'un culte élaboré.

Famille sherpa

Famille sherpa

photographie

Une famille sherpa, chez elle, dans la région de l'Everest, au Népal. 

Crédits : Paula Bronstein/ The Image Bank/ Getty Images

Afficher

Guides sherpa

Guides sherpa

photographie

Les montagnards du Népal, les Sherpa, sont souvent d'excellents guides de haute montagne. Photographie de Ernst Haas. 

Crédits : Ernst Haas Courtesy of Hulton Getty

Afficher

Edmund Hillary et Tenzing Norgay, 1

Edmund Hillary et Tenzing Norgay, 1

photographie

Le Sherpa Tenzing Norgay, guide népalais, et Edmund Hillary, au retour du sommet de l'Everest qu'ils ont atteint le 29 mai 1953. 

Crédits : Keystone/ Hulton Archive/ Getty Images

Afficher

Sherpa

Sherpa

photographie

Deux fillettes népalaises sherpa (habitants des montagnes du Népal), en 1960. Photographie de Ernst Haas. 

Crédits : Ernst Haas/ Getty Images

Afficher

—  Yvan BARBÉ

Écrit par :

Classification


Autres références

«  SHERPA  » est également traité dans :

HILLARY EDMUND (1919-2008)

  • Écrit par 
  • Sylvain JOUTY
  •  • 948 mots
  •  • 1 média

L'un des deux premiers hommes à avoir atteint, le 29 mai 1953, le sommet de l'Everest (8 848 m), le « toit du monde », situé dans l'Himalaya, à la frontière du Tibet et du Népal. Si d'autres auraient pu être dépassés par une célébrité aussi écrasante, le Néo-Zélandais Edmund Percival Hillary a su aller « au-delà de l'Everest », en consacrant l'essentiel de son énergie à rendre service à la région […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/edmund-hillary/#i_22028

NÉPAL

  • Écrit par 
  • Gilles BÉGUIN, 
  • Benoît CAILMAIL, 
  • François DURAND-DASTÈS, 
  • Marc GABORIEAU, 
  • Luciano PETECH, 
  • Philippe RAMIREZ
  •  • 16 327 mots
  •  • 10 médias

Dans le chapitre « Les enclaves tibétaines »  : […] Les plus hautes vallées abritent des groupes communément appelés Bhotiya (environ 120 000 individus) qui culturellement se rattachent au Tibet voisin mais qui ont au fil de l'histoire prêté allégeance aux rois népalais. Ils vivaient autrefois de l'élevage, de la culture de l'orge et du commerce caravanier transhimalayen. La fermeture de la frontière chinoise dans les années 1950 les a contraint à […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nepal/#i_22028

Pour citer l’article

Yvan BARBÉ, « SHERPA », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 10 octobre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/sherpa/