CASTRO RAÚL (1931- )

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Raúl Modesto Castro Ruz, président de Cuba de 2008 à 2018, ne surgit sur la scène politique internationale qu'à partir du 31 juillet 2006, lorsqu'il succède à son frère Fidel, malade, comme chef de l'État par intérim. Numéro deux du régime depuis la révolution cubaine, ministre de la Défense depuis 1959, vice-président du Conseil des ministres et du Conseil d'État depuis 1962, et deuxième secrétaire du Parti communiste cubain (PCC) depuis 1965, il est resté durant quarante-sept ans un homme de l'ombre.

Raúl Castro est né le 3 juin 1931 près de Birán, dans la province d'Oriente. Bien qu'il soit souvent présenté comme un enfant bâtard, fils de Lina Ruz, la seconde femme d'Angel Castro, et d'un métis chinois, sergent dans l'armée, aucune preuve tangible ne vient corroborer cette information. Angel Castro a reconnu l'enfant et Raúl a grandi auprès de ses frères Fidel et Ramón et de ses quatre sœurs dans le grand domaine agricole familial.

Contrairement à son turbulent frère aîné Fidel, Raúl est un garçon timide et effacé. Il étudie dans les mêmes collèges jésuites à Santiago et à La Havane, mais ses résultats scolaires sont médiocres. S'il entre à l'université, il ne termine pas son cursus d'administration publique. Son parcours est surtout marqué par un séjour effectué en 1953 dans les pays d'Europe de l'Est, à la suite duquel il adhère aux Jeunesses communistes. Il rejoint aussi le groupe de jeunes militants créé par Fidel pour attaquer la caserne du Moncada le 26 juillet 1953, à Santiago de Cuba, dans le but de renverser la dictature de Fulgencio Batista. Emprisonné durant vingt-deux mois après l'échec de ce coup de force, il est gracié avec Fidel en 1955 et tous deux quittent l'île pour le Mexique.

En tant que militant communiste, Raúl Castro développe de nombreux contacts à Mexico par l'intermédiaire desquels i [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages

Médias de l’article

Rencontre Obama-Castro, 2015

Rencontre Obama-Castro, 2015
Crédits : P. Latina/ Xinhua Press/ Corbis

photographie

Transition à Cuba, 2018

Transition à Cuba, 2018
Crédits : Adalberto Roque/ Getty Images

photographie

Afficher les 2 médias de l'article


Écrit par :

  • : enseignante ATER de science politique à l'Institut des hautes études de l'Amérique latine, chargée de cours à Sciences Po Poitiers (cycle ibéro-américain de Sciences Po Paris)

Classification

Autres références

«  CASTRO RAÚL (1931- )  » est également traité dans :

CUBA

  • Écrit par 
  • Marie Laure GEOFFRAY, 
  • Janette HABEL, 
  • Oruno D. LARA, 
  • Jean Marie THÉODAT, 
  • Victoire ZALACAIN
  •  • 24 403 mots
  •  • 26 médias

Dans le chapitre « Cuba postsocialiste »  : […] L’élection en 2008 de Raúl Castro à la présidence de la République cubaine, après deux ans de gouvernement intérimaire, marque une inflexion dans la conduite de la politique du pays. Il pratique une direction plus collégiale et lance un plan ambitieux de réformes économiques afin de maintenir une partie des conquêtes sociales de la révolution. Si la « justice sociale » n’est plus le maître mot d’u […] Lire la suite

Les derniers événements

Cuba. Approbation par référendum de la réforme de la Constitution. 24 février 2019

Les électeurs approuvent par référendum, par 86,9 p. 100 des voix, la réforme de la Constitution préparée par une commission de députés dirigés par le premier secrétaire du Parti communiste Raúl Castro. Le taux de participation est de 84,4 p. 100. Le nouveau texte réaffirme le rôle unique du Parti […] Lire la suite

Cuba. Inscription de la propriété privée dans la Constitution. 22 juillet 2018

économique du pays ». Le texte réaffirme toutefois le caractère socialiste du régime et le rôle dirigeant du Parti communiste. Cette réforme entérine les transformations économiques effectuées sous la présidence de Raúl Castro. Elle doit être soumise à référendum. […] Lire la suite

Cuba. Élection de Miguel Díaz-Canel à la présidence. 19 avril 2018

Le jour anniversaire de la victoire castriste dans l’épisode de la baie des Cochons, en 1961, l’Assemblée nationale élit Miguel Díaz-Canel – seul candidat – à la présidence de la République, par 603 voix sur 604. Membre du bureau politique du Parti communiste cubain (PCC) et premier vice-président des Conseils d’État et des ministres, celui-ci succède à Raúl Castro dont il était le dauphin désigné. Raúl Castro demeure premier secrétaire du PCC. […] Lire la suite

Cuba. Élections législatives. 11 mars 2018

Les 605 candidats sélectionnés par la Commission nationale des candidatures sont élus lors du renouvellement de l’Assemblée nationale du pouvoir populaire. Le taux de participation est de 85,7 p. 100. La nouvelle Assemblée doit nommer les membres du Conseil d’État en avril. Raúl Castro a annoncé qu’il ne briguerait pas de nouveau mandat à la présidence du Conseil d’État. […] Lire la suite

Cuba. Mort de Fidel Castro. 25-30 novembre 2016

Le 25, le président Raúl Castro annonce la mort de son frère Fidel Castro, leader de la révolution et père de l’indépendance du pays, puis chef d’un régime despotique jusqu’en juillet 2006. Le 30 débute, en présence d’une foule massive, le transfert des cendres du « líder máximo » à travers l’île, de La Havane à Santiago de Cuba, berceau de la révolution, où Fidel Castro sera inhumé le 4 décembre. […] Lire la suite

Pour citer l’article

Marie Laure GEOFFRAY, « CASTRO RAÚL (1931- ) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 24 octobre 2020. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/raul-castro/