PROTECTION SOCIALE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

De nouveaux enjeux

Les difficultés grandissantes que les États-providence éprouvent, depuis le milieu des années 1970, à financer leur protection sociale redonnent une certaine actualité aux thèses libérales, promptes à dénoncer l'existence de « trappes à inactivité » ou de « profiteurs », mais aussi soucieuses de revivifier la prévoyance libre ou d'agir non sur les situations mais sur les ressources (théories « post-welfaristes » de la justice sociale) ou encore sur les comportements (politiques proactives avec ou sans contreparties). Ces mêmes difficultés ont aussi conduit les gouvernements à privilégier les réformes qui durcissent les caractéristiques intrinsèques des systèmes en place, tout en préservant – surtout dans les systèmes de type bismarckien où il est plus difficile de modifier les « droits acquis » – les arrangements institutionnels antérieurs. Sans doute les changements ont-ils été jusqu'à présent limités en raison des coûts politiques et économiques qu'une réforme radicale impliquerait. Mais le recul de la couverture publique, joint à l'organisation d'une concurrence encadrée entre opérateurs publics et acteurs privés de la protection complémentaire et supplémentaire, s'est partout fait sentir : les coûts et risques de santé sont davantage supportés par les patients (copaiement, limitation des soins remboursés, augmentation des primes d'assurances, franchise médicale) et la qualité de la prise en charge et des soins se dégrade du fait de la restructuration hospitalière et de l'encadrement plus strict des dépenses de santé.

La France n'a pas échappé à ces tendances lourdes. Dès les années 1980, elle limita les remboursements, révisa à la baisse l'indexation des prestations familiales et, pour lutter parallèlement contre le chômage, organisa le retrait massif des travailleurs âgés du marché du travail. Puis, elle mit en œuvre, au cours de la décennie suivante, des mesures structurelles visant à maîtriser sous le contrôle du Parlement les dépenses d'assurance-maladie, des retraites et d'indemnisation du chômage (réforme Balladur de 1993, plan Juppé de 1995-1996, accord U.N.E.D.I.C. de 1992 introduisant la dégressivité des allocations chômage), tout en s'efforçant de limiter l'impact de la fragilisation du tissu social (revenu minimum d'insertion en 1988, couverture maladie universelle en 1999 et loi de lutte contre les exclusions en 1998). Une nouvelle phase de réformes s'ouvrit au début des années 2000, avec la volonté d'infléchir les comportements, qu'il s'agisse du retour à l'emploi des chômeurs (P.A.R.E.) et des allocataires de minima sociaux, de la prolongation d'activité des travailleurs âgés ou du comportement des assurés en matière de santé. Par la suite, les modifications du Code du travail, notamment celles apportées sans grand bonheur aux contrats de travail (contrats nouvel embauche et première embauche, C.N.E. et C.P.E. en 2005-2006), ont procédé du souci d'aménager les conditions d'une « flexisécurité ». Inspiré par les législations scandinaves, ce concept vise à rendre compatibles les exigences des entreprises avec la nécessité de protéger les parcours individuels dans un contexte de forte instabilité.

Manifestation contre le plan Juppé

Photographie : Manifestation contre le plan Juppé

Annoncé le 15 novembre 1995, le plan Juppé de réforme de la Sécurité sociale provoque un vaste mouvement social. Les nombreuses grèves et manifestations bloquent la France pendant plusieurs semaines. Fort d'un large soutien populaire, ce mouvement social fera reculer le gouvernement... 

Crédits : Georges Gobet/ AFP

Afficher

Il résulte de cette accumulation effrénée de réformes un brouillage des frontières entre sécurité sociale, aide sociale et action sociale, doublé, depuis l'acte II de la décentralisation en 2003, de problèmes de gouvernance. Ces derniers se posent avec d'autant plus d'acuité que les dispositifs en vigueur sont de plus en plus gérés localement, lors même qu'il peut s'agir de droits généraux définis au niveau national. Ils tendent même à se complexifier dans la mesure où le rôle des acteurs privés s'est considérablement accru dans les domaines de l'assurance-maladie complémentaire, la retraite supplémentaire et la prévoyance libre. L'État doit désormais encadrer la concurrence entre les acteurs privés et publics qu'il a lui-même encouragée.

Devant l'échec relatif de ces réformes et compte tenu des résistances très fortes des professions médicales, la protection sociale se trouve aujourd'hui à la croisée des chemins : entre une réforme radicale susceptible de ruiner le consensus qui s'est formé a posteriori autour du « modèle social français » et un saupoudrage de mesures restrictives impropres à sauver l'édifice, une troisième voie s'avère plus que jamais nécessaire.

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 7 pages

La suite de cet article est accessible aux abonnés

  • Des contenus variés, complets et fiables
  • Accessible sur tous les écrans
  • Pas de publicité

Découvrez nos offres

Déjà abonné ? Se connecter

Écrit par :

  • : docteur en histoire, habilité à diriger des recherches, chargé de mission au ministère de l'Emploi, de la Cohésion sociale et du Logement

Classification

Autres références

«  PROTECTION SOCIALE  » est également traité dans :

ALLEMAGNE (Politique et économie depuis 1949) - L'Allemagne unie

  • Écrit par 
  • Anne-Marie LE GLOANNEC
  •  • 7 695 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « L'« Agenda 2010 », un programme de rénovation du système social »  : […] Un des principaux chantiers du chancelier Schröder est de mener une politique économique qui donne aux entrepreneurs, notamment au Mittelstand – les petites et moyennes entreprises qui constituent la colonne vertébrale de l'économie allemande – les moyens d'un redéploiement national et international. Pour cela, il lance une réforme fiscale destinée à alléger le fardeau qui pèse sur les entrepris […] Lire la suite

BELGIQUE - La période contemporaine

  • Écrit par 
  • Jean FANIEL, 
  • Xavier MABILLE
  •  • 8 985 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Le déplacement du centre de gravité institutionnel »  : […] Le 11 octobre 2011, soit plus d’un an après le scrutin de juin 2010, est présenté à la presse l’accord conclu entre les partis socialistes, libéraux, de tradition sociale-chrétienne et écologistes, francophones et flamands, pour une sixième réforme institutionnelle. Le texte prévoit la scission de la circonscription électorale de Bruxelles-Hal-Vilvorde, mais les habitants de certaines communes sit […] Lire la suite

BEVAN ANEURIN (1897-1960)

  • Écrit par 
  • Roland MARX
  •  • 554 mots
  •  • 1 média

L'un des plus importants chefs travaillistes britanniques entre 1930 et 1960, Aneurin Bevan fut l'un des plus fermes avocats d'une véritable socialisation de la Grande-Bretagne. Fils de mineur, il doit lui-même abandonner la mine, à cause d'une maladie des yeux. Adversaire virulent de la prudence pragmatique d'un Ramsay MacDonald, il est un temps abusé par les idées d'Oswald Mosley, avec lequel il […] Lire la suite

BEVERIDGE WILLIAM HENRY (1879-1963)

  • Écrit par 
  • André TUNC
  •  • 774 mots
  •  • 1 média

Après des études à Oxford, Beveridge est nommé, à vingt-quatre ans, sous-directeur d'un foyer londonien à but philanthropique ; bientôt il dirige les services officiels de chômage et de placement. Ces activités l'amènent à se pencher sur le problème de l'emploi. Nommé directeur de la London School of Economics and Political Science en 1919, puis élu master de University College à Oxford en 1939, […] Lire la suite

BIDEN JOE (1942- )

  • Écrit par 
  • Annick FOUCRIER
  •  • 1 406 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « La campagne pour l’élection présidentielle de 2020 »  : […] Dès le 25 avril 2019, il annonce en Pennsylvanie sa candidature pour 2020. Lors des primaires, sa campagne, qui a, dans un premier temps, déçu dans l’Iowa et dans le New Hampshire, est relancée grâce à la mobilisation des élites afro-américaines de Caroline du Sud, dont James (Jim) Clyburn, élu à la Chambre des représentants, un des plus influents Afro-Américains démocrates. Vieux routier de la p […] Lire la suite

CHINE - Économie

  • Écrit par 
  • Françoise LEMOINE, 
  • Thomas VENDRYES
  •  • 8 218 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Système fiscal et protection sociale »  : […] Dans un premier temps, les réformes ont entraîné une contraction des recettes de l'État dont le poids dans le PIB est passé de 30 p. 100 en 1980 à 12 p. 100 en 1994. La réforme de 1994 a inversé la tendance en créant de nouveaux impôts et en renforçant l'administration fiscale centrale. Les recettes atteignent 22 p. 100 du PIB en 2011. Mais le partage des responsabilités entre le gouvernement ce […] Lire la suite

CHÔMAGE - Politiques de l'emploi

  • Écrit par 
  • Christine ERHEL
  •  • 7 267 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Autonomisation progressive  »  : […] Le champ des politiques de l'emploi demeure imprécis dans une perspective historique. Leur histoire est en effet étroitement imbriquée avec celle des systèmes de protection sociale. Dans la plupart des pays, la création d'un système universel et obligatoire d'assurance-chômage est un élément d'une protection sociale elle-même universelle, mise en place après la Seconde Guerre mondiale. En revanch […] Lire la suite

DÉMOGRAPHIE HISTORIQUE

  • Écrit par 
  • Jacques DUPÂQUIER, 
  • Paul-André ROSENTAL
  •  • 3 188 mots

Dans le chapitre « Vers une histoire sociale et politique des populations »  : […] Autour des années 1980, la démographie historique connaît à la fois un point d'aboutissement et une métamorphose. En 1975 en France, en 1981 au Royaume-Uni, sont publiées les conclusions de deux grandes enquêtes nationales sur l'évolution pluriséculaire de la population qui dépassent l'échelle, privilégiée jusque-là, des monographies locales. En 1988 paraît la première grande Histoire de la popul […] Lire la suite

DROITS DE L'HOMME

  • Écrit par 
  • Georges BURDEAU, 
  • Gérard COHEN-JONATHAN, 
  • Pierre LAVIGNE, 
  • Marcel PRÉLOT
  • , Universalis
  •  • 24 043 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Le pacte international relatif aux droits économiques, sociaux et culturels »  : […] Les droits reconnus . Le pacte sur les droits sociaux comporte une clause générale de non-discrimination concernant les bénéficiaires des droits garantis. Néanmoins, l'article 2 paragraphe 3 contient une exception assez curieuse en prévoyant que les pays en voie de développement pourront déterminer dans quelle mesure ils garantiront les droits économiques à des non-ressortissants. Il a été quelqu […] Lire la suite

DROIT SOCIAL

  • Écrit par 
  • Isabelle VACARIE
  •  • 282 mots

Le droit social comprend deux parties principales : le droit du travail et le droit de la sécurité sociale. Le droit du travail régit les rapports individuels et collectifs entre employeur et travailleurs salariés. Prenant en considération l'inégalité qui affecte les relations de travail, le salarié dépendant juridiquement et économiquement de son employeur, ce droit apparaît comme une législation […] Lire la suite

Voir aussi

Les derniers événements

4-27 juillet 2022 France. Remaniement ministériel.

Le 22, l’Assemblée nationale adopte en première lecture le projet de loi sur la protection du pouvoir d’achat, grâce au soutien des députés LR et RN. Ce projet prévoit une augmentation du plafond de la « prime Macron » défiscalisée au profit des salariés gagnant moins de trois fois le SMIC, l’augmentation des prestations sociales et des pensions de retraite, la déconjugalisation de l’allocation aux adultes handicapés, un plafonnement de la hausse des loyers et une revalorisation des aides personnalisées au logement (APL), ainsi que des mesures de protection du consommateur. […] Lire la suite

2-16 mars 2022 France – Ukraine. Annonce d'un « plan de résilience » pour pallier les effets du conflit en Ukraine.

Le 16, il détaille les mesures du « plan de résilience économique et sociale » destiné à compenser les effets du conflit en Ukraine pour les entreprises soumises à de fortes dépenses énergétiques ou dépendantes de matières premières importées de Russie. Des aides sont également prévues en faveur des pêcheurs, des agriculteurs et du secteur du bâtiment et des travaux publics. […] Lire la suite

14 mars 2021 Allemagne. Élections régionales dans le Bade-Wurtemberg et en Rhénanie-Palatinat.

La CDU pâtit des critiques dont elle fait l’objet au sujet de la gestion de la crise sanitaire, ainsi que de l’« affaire des masques », révélée en février, relative aux importantes commissions touchées par un député de la CDU et un député de l’Union chrétienne-sociale (CSU) pour avoir servi d’intermédiaires pour l’achat de masques de protection. […] Lire la suite

29 juillet 2020 Maroc. Annonce de la généralisation de la couverture sociale.

Dans un discours prononcé à l’occasion du vingt et unième anniversaire de son accession au trône, le roi Mohammed VI annonce la généralisation de la couverture sociale à tous les Marocains à partir de 2021, évoquant l’assurance-maladie, les allocations familiales, les retraites et les indemnités pour perte d’emploi. Il indique que la crise sanitaire a « mis en évidence […] la faiblesse des réseaux de protection sociale » pour « les franges de la population en situation de grande précarité ». […] Lire la suite

3-31 mai 2020 France. Début du déconfinement.

Ils appellent à « tourner la page du productivisme » et à promouvoir une transition écologique et sociale à la faveur de la sortie de la crise sanitaire. Le 15, Emmanuel Macron annonce le lancement d’un « Ségur de la santé » – du nom de l’avenue où se situe le ministère de la Santé –, admettant une « erreur » dans la stratégie de réforme du système mise en place depuis son arrivée au pouvoir. […] Lire la suite

Pour citer l’article

Vincent VIET, « PROTECTION SOCIALE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 23 janvier 2023. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/protection-sociale/