PRIX NOBEL DE CHIMIE 2018

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

Frances Arnold

Frances Arnold
Crédits : HO/ Caltech/ AFP

photographie

George P. Smith

George P. Smith
Crédits : Bill Greenblatt/ AFP

photographie

Gregory P. Winter

Gregory P. Winter
Crédits : Chris Williamson/ Getty Images

photographie


Le prix Nobel de chimie 2018 a été attribué pour moitié à l’Américaine Frances H. Arnold pour la mise en œuvre de l’évolution dirigée, tandis que son compatriote George P. Smith et le Britannique Gregory P. Winter se partagent l’autre moitié pour leur invention de la technique du phage display. L’évolution dirigée permet de développer des protéines capables de dénouer des problèmes chimiques alors que le phage display permet de cribler (trier) une infinité de molécules et donc de trouver plus facilement des médicaments pour traiter certaines maladies. Les trois lauréats ont « pris le contrôle de l’évolution et ont utilisé les mêmes principes (les mutations génétiques et la sélection) pour développer des protéines permettant de résoudre des problèmes chimiques », a précisé l’organisation Nobel. « Ils ont répliqué les principes de Darwin dans des éprouvettes. Ils ont mis à profit la compréhension de la molécule que nous tirons des processus de l’évolution pour les recréer en laboratoire », a précisé au cours d’une conférence de presse Claes Gustafsson, le président du comité Nobel de chimie.

Frances Arnold

Frances Arnold

Photographie

Pour avoir mis au point l'évolution dirigée, une technique mimant l'évolution naturelle mais de façon accélérée en laboratoire pour obtenir des protéines ayant les caractéristiques souhaitées, l'Américaine Frances H. Arnold a reçu le prix Nobel de chimie en 2018, prix qu'elle partage... 

Crédits : HO/ Caltech/ AFP

Afficher

George P. Smith

George P. Smith

Photographie

Chimiste américain, George P. Smith a été récompensé par le prix Nobel de chimie en 2018 pour avoir mis au point une technique appelée phage display qui utilise un bactériophage (virus de bactéries) dont le génome est modifié afin de produire une protéine spécifique. Il a partagé ce... 

Crédits : Bill Greenblatt/ AFP

Afficher

Gregory P. Winter

Gregory P. Winter

Photographie

Biochimiste britannique, Gregory P. Winter (à droite) a été récompensé en 2018 par le prix Nobel de chimie pour s'être inspiré de la technique phage display -qui utilise un bactériophage (virus de bactéries) pour produire une protéine spécifique- afin de sélectionner et produire des... 

Crédits : Chris Williamson/ Getty Images

Afficher

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages




Écrit par :

Classification

Voir aussi

Pour citer l’article

Wadih GHATTAS, Jean-Pierre MAHY, « PRIX NOBEL DE CHIMIE 2018 », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 14 juin 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/prix-nobel-de-chimie-2018/