TRIUMVIRAT PREMIER (60-53 av. J.-C.)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Face au sénat qui représente à Rome la légitimité républicaine se dressent à la fin de la première moitié du ~ ier siècle trois hommes : Pompée, Crassus et César. Le premier s'est distingué par de brillantes campagnes contre Sertorius, contre les pirates, contre Mithridate et par des campagnes en Syrie. Le second a mené la guerre d'extermination des esclaves commandés par Spartacus, mais il est surtout connu pour son goût des spéculations financières et pour l'immense fortune amassée sans grande honnêteté. Le troisième revient d'Espagne, en ~ 60, où il s'est conduit brillamment en qualité de propréteur. Ces trois hommes ont les mêmes ambitions et ils rêvent d'exercer à Rome où ils sont populaires un pouvoir sans partage. Crassus et Pompée se haïssent depuis dix ans et César leur apparaît comme un dangereux concurrent. Mais ce dernier, fin politique, comprend que le sénat a tout à gagner de la rivalité entre les trois généraux. Il fait valoir à Crassus et à Pompée qu'une alliance est nécessaire entre eux trois, et dans l'été ~ 60 naît ce qu'on appellera un triumvirat. Les trois hommes décident de se partager les postes et les pouvoirs de la République, tout en travaillant à l'affaiblissement du sénat et à sa paralysie. Cet accord est renouvelé à Lucques en ~ 56. César obtient pour cinq ans le gouvernement de la Gaule cisalpine et transalpine et celui de l'Illyricum. Crassus s'adjuge celui de la Syrie et Pompée celui de l'Espagne. Crassus étant mort à Carrhae au cours d'une bataille malheureuse contre les Parthes en ~ 53, le triumvirat perd sa raison d'être ; Pompée et César se retrouveront face à face quelques années plus tard.

—  Joël SCHMIDT

Écrit par :

  • : diplômé d'études supérieures d'histoire, directeur de collections historiques

Classification

Autres références

«  TRIUMVIRAT PREMIER (60-53 av. J.-C.)  » est également traité dans :

CÉSAR (101-44 av. J.-C.)

  • Écrit par 
  • Claude NICOLET, 
  • Michel RAMBAUD
  •  • 7 689 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Le premier triumvirat »  : […] Pompée était rentré d'Orient à la fin de 62 et il avait, comme il le devait, licencié ses troupes. Les immenses pouvoirs qu'il avait exercés en Orient, son prestige déjà ancien en faisaient incontestablement le premier personnage de Rome. Mais il désirait se faire reconnaître cette prééminence, à laquelle s'opposaient généralement les sénateurs. Ceux-ci refusaient de sanctionner ses décisions en O […] Lire la suite

CRASSUS, lat. MARCUS LICINIUS (114-53 av. J.-C.)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 377 mots

Homme politique et général romain, né vers 115 av. J.-C., mort en 53 av. J.-C. Crassus s'enfuit de Rome quand Caius Marius reprend possession de la ville, en 87 av. J.-C. Pendant la guerre civile (83-82) qui oppose les partisans de Marius (mort en 86) à Sylla, il combat aux côtés de ce dernier et retourne à Rome avec lui pour l'aider à s'emparer du pouvoir, en 82. L'adversité entre Pompée et Cr […] Lire la suite

MILON, lat. TITIUS ANNIUS MILO PAPIANUS (env. 95-48 av. J.-C.)

  • Écrit par 
  • Joël SCHMIDT
  •  • 632 mots

L'histoire a surtout retenu le nom de Milon grâce au plaidoyer de Cicéron, Pro Milone , destiné à soutenir la cause de son client accusé du meurtre de Clodius en ~ 52, et traduit en justice. Mais avant de se retrouver ainsi inculpé, Milon s'est distingué par une carrière politique audacieuse, mouvementée et malhonnête. Né à Lanuvium, petite ville du Latium, non loin de Rome, Milon est soutenu dans […] Lire la suite

POMPÉE, lat. CNEIUS POMPEIUS MAGNUS (106-48 av. J.-C.)

  • Écrit par 
  • Joël SCHMIDT
  •  • 796 mots
  •  • 1 média

Général et homme d'État romain qui, au même titre que César et Alexandre le Grand, figure dans la Vie des hommes illustres de Plutarque. Héros malheureux de la guerre civile qui devait mettre un terme à la République romaine, concurrent malchanceux de César, Pompée est le représentant le plus illustre du parti sénatorial qui refuse la déchéance d'un régime dont Rome a su tirer gloire et profit. C […] Lire la suite

ROME ET EMPIRE ROMAIN - La République

  • Écrit par 
  • Raymond BLOCH
  •  • 10 921 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « Pompée et César »  : […] Une série de révoltes extérieures entraînent de nouvelles expéditions militaires, et les généraux vont se disputer la gloire du succès pour acquérir le prestige nécessaire à l'instauration de leur pouvoir et de leur domination. Un partisan de Marius, Sertorius, organise un pseudo-gouvernement et s'appuie sur le mécontentement des populations guerrières d'Espagne. Une révolte servile, dirigée par […] Lire la suite

ROME, L'AGONIE DE LA RÉPUBLIQUE - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Xavier LAPRAY
  •  • 418 mots

— 60 Premier triumvirat : accord privé entre les trois hommes forts de Rome, César, Pompée et Crassus, afin de se partager le pouvoir contre le Sénat. — 59 Consulat de César, qui s'achève par l'attribution, pour lui, d'un grand commandement proconsulaire, d'une durée de cinq ans, en Gaule. — 55 Renouvellement, pour cinq ans, du commandement de César en Gaule, tandis que Pompée reçoit un command […] Lire la suite

Pour citer l’article

Joël SCHMIDT, « TRIUMVIRAT PREMIER (60-53 av. J.-C.) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 22 janvier 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/premier-triumvirat/