Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

PORTO ALEGRE

Brésil : carte administrative

Brésil : carte administrative

Ville du sud du Brésil, capitale de l'État du Rio Grande do Sul, Porto Alegre est, en outre, par son importance, la métropole d'un espace plus vaste, qui englobe une bonne partie des trois États les plus méridionaux du Brésil. Aussi, sa population a-t-elle atteint 1 428 000 habitants en 2005 (3,6 millions hab. pour son agglomération). Petite ville de 43 000 habitants à la fin du xixe siècle, Porto Alegre ne comptait encore que 179 000 habitants en 1920 et 394 000 en 1950 ; la croissance de la ville s'est accélérée à partir de la fin de la Seconde Guerre mondiale.

Porto Alegre vit de son port en eau douce et du commerce : situé sur le bord d'une grande lagune ne communiquant guère avec la mer que par un goulet souvent ensablé, son port ne peut toutefois recevoir les navires de fort tonnage mais abrite la flotte fluviale de petit tonnage venue des cinq rivières qui convergent vers la ville, le Jacui et le Taquari étant les plus importantes. Grâce aux transports ferroviaires, routiers et aériens, Porto Alegre est un carrefour majeur de la circulation pour l'ensemble du Brésil du Sud. Aussi, l'essor de la ville a-t-il répondu au développement des activités économiques de sa vaste zone d'influence. Restée pendant longtemps une zone d'élevage extensif, avec de très faibles densités de population, la région n'assurait, alors, à Porto Alegre que des fonctions modestes. Mais, la ville étant devenue, dans la seconde moitié du xixe siècle, un foyer actif d'immigration européenne (italienne et allemande, surtout), son économie s'est profondément transformée et a provoqué l'essor de Porto Alegre. Le développement des cultures et de l'industrie a renforcé le rôle de centre régional de la ville, où se sont installés les commerces de luxe, les centres médicaux, l'université ; elle est également le lieu de résidence des plus riches habitants.

À ces activités tertiaires Porto Alegre ajoute une fonction industrielle non négligeable : certains établissements travaillent les matières premières produites dans la région (fabrication de cigarettes, grâce au tabac cultivé sur les plateaux, industries du cuir) ; d'autres établissements travaillent des matières premières importées (industries mécaniques et chimiques). Porto Alegre est devenu un pôle industriel remarquable. Le centre de la ville reflète cet essor : gratte-ciel et immeubles en hauteur se sont multipliés. Au contraire, les quartiers de résidence sont, en général, pavillonnaires.

Le gouvernement de l’État expérimente, depuis 1989, une gouvernance urbaine originale avec la mise en place d’un budget participatif. Par l’intermédiaire des délégués de quartiers, ce sont les habitants de la ville qui déterminent les critères de distribution des ressources et les priorités des investissements de la municipalité. C’est à Porto Alegre que s’est tenu le premier Forum social mondial en janvier 2001. Face au succès de cette manifestation, le processus de recherche et d’élaboration d’alternatives au néo-libéralisme est devenu permanent ; et la ville brésilienne en est le symbole.

— Michel ROCHEFORT

La suite de cet article est accessible aux abonnés

  • Des contenus variés, complets et fiables
  • Accessible sur tous les écrans
  • Pas de publicité

Découvrez nos offres

Déjà abonné ? Se connecter

Écrit par

. In Encyclopædia Universalis []. Disponible sur : (consulté le )

Média

Brésil : carte administrative

Brésil : carte administrative

Autres références

  • BRÉSIL - Géographie

    • Écrit par Martine DROULERS
    • 10 011 mots
    • 10 médias
    ...ainsi que pour le dynamisme de son pôle industriel qui accueille de grands constructeurs automobiles (Volvo, Renault, Audi) et des activités de pointe. Porto Alegre (4,2 millions d'habitants en 2009), capitale du Rio Grande do Sul, est un port et un centre industriel qui a réussi, à partir de 1988, avec...
  • BRÉSIL - La conquête de l'indépendance nationale

    • Écrit par Frédéric MAURO
    • 6 217 mots
    • 4 médias
    ...Les cultures tempérées se sont développées dans le sud du Brésil (États de Paraná, Santa Catarina et Rio Grande do Sul) et en particulier autour de Porto Alegre, capitale du Rio Grande do Sul, grâce à l'immigration allemande et italienne. Celle-ci s'est installée dans la plaine du rio Jacuí et de ses...
  • DÉMOCRATIE PARTICIPATIVE

    • Écrit par Rémi LEFEBVRE
    • 6 797 mots
    • 7 médias
    ...d’une collectivité locale, généralement dans le cadre de projets d'investissement. La première expérience de ce type a été mise en place par la ville de Porto Alegre au Brésil, à partir de 1989, guidée par des objectifs de réduction des inégalités et de lutte contre la corruption. Elle a d’abord été imitée...
  • MONDIALISATION - Le point de vue internationaliste

    • Écrit par Daniel BENSAÏD
    • 6 120 mots
    • 1 média
    ...des syndicats comme la Centrale unique des travailleurs du Brésil. Parmi les centaines d'organisations signataires de l'appel du Premier Forum Social de Porto Alegre en 2001, on trouve des associations de femmes travailleuses rurales, les Amis de la Terre, des organisations de défense des droits de l'homme,...

Voir aussi