PORT-SOUDAN

La ville de Port-Soudan (Būr Sūdān en arabe) est située sur la côte de la mer Rouge, à 475 kilomètres par voie ferrée au nord-est d'Atbara, dans la vallée du Nil. Port principal du Soudan, elle fut construite entre 1905 et 1909 pour remplacer Suakin, le port historique, obstrué par le développement des récifs coralliens. La ville abrite une raffinerie de pétrole, un aéroport international et des installations portuaires qui voient transiter la plus grande partie du commerce extérieur du pays. Le port se trouve dans l'embouchure d'un golfe qui se prolonge en direction de la mer par un chenal de navigation sans corail de 18 à 26 mètres de profondeur. Il importe des biens d'équipement, des véhicules, du fioul et des matériaux de construction et exporte du coton, de la gomme arabique, des oléagineux, des cuirs et des peaux ainsi que du séné. Un oléoduc d'environ 850 kilomètres de longueur, achevé en 1977, relie le port à la ville de Khartoum. Le climat quasi désertique de Port-Soudan rend nécessaire l'apport d'eau depuis la région d'Arbaat dans les collines, ainsi qu'une usine de dessalement de l'eau de mer. La population de l'agglomération était estimée, en 2000, à 410 000 habitants.

—  E.U.

    La suite de cet article est accessible aux abonnés

    • Des contenus variés, complets et fiables
    • Accessible sur tous les écrans
    • Pas de publicité

    Découvrez nos offres

    Déjà abonné ? Se connecter

    Écrit par

    • Universalis

    Classification

    Pour citer cet article

    Universalis, « PORT-SOUDAN », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le . URL :

    Autres références

    • SOUDAN DU SUD

      • Écrit par Universalis, Alain GASCON, Roland MARCHAL
      • 7 126 mots
      • 4 médias
      ...avec Khartoum pour acheminer le pétrole extrait au Soudan du Sud sur le marché international en passant par le pipeline rejoignant la mer Rouge à Port-Soudan, et conjointement délimiter la frontière en déterminant le partage des revenus issus des champs pétroliers qui la chevauchent. Le deuxième...