POLICE SOUS VICHY

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Une dérive sans précédent des missions policières

L'armistice est lourd de conséquences pour la police, puisqu'il impose à l'administration française de faire respecter des ordonnances allemandes qui ont force de loi dans la zone occupée, par exemple celles qui, successivement, y ordonnent le recensement des juifs en octobre 1940, le port de l'étoile jaune à partir du début de juin 1942, puis, en juin-juillet de la même année, la livraison massive de juifs étrangers ou apatrides. Ce sont à chaque fois l'administration et les policiers français qui doivent faire ce sale boulot : recenser, ficher, vérifier, contrôler, arrêter, rafler... comme le rappelle, le 26 juin 1942, le SS Theodor Dannecker, en charge de la « solution finale » pour la France, à Jean Leguay, représentant en zone occupée du secrétaire général de la police René Bousquet : « ... il s'agi[t] là d'une décision allemande qui devait être appliquée par la police française en tout état de cause ; la police française étant tenue par de telles décisions ».

À ces exigences de l'occupant, il convient d'ajouter la nature particulière de la législation du régime né de la défaite et officiellement intronisé à Vichy, le 10 juillet 1940, par le vote d'une écrasante majorité des parlementaires de la IIIe République. Depuis cette date, l'État français constitue le pouvoir légal. Obéissance lui est due. C'est une évidence pour des fonctionnaires d'autorité formés dans la double culture de la discipline et du respect de la légalité et qui doivent de surcroît, à partir d'août 1941, prêter serment au chef du nouvel État. Or ce régime met en place dès octobre 1940, de façon parfaitement autochtone, une législation raciale sans précédent dans l'histoire de la France. Celle-ci met au ban de la société ceux que la loi définit comme « juifs » et leur impose des interdits de plus en plus nombreux, lesquels les excluent de secteurs entiers de l'économie et les prive de l'accès à des centaines de professions, notamment de la fonction publique, mesures au [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 7 pages


Écrit par :

Classification

Voir aussi

Pour citer l’article

Jean-Marc BERLIÈRE, « POLICE SOUS VICHY », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 09 novembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/police-sous-vichy/