POIRIER ANNE (1941-    ) et PATRICK (1942-    )

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Depuis plus de quatre décennies, les artistes plasticiens Anne et Patrick Poirier se font les explorateurs d'un univers singulier dans lequel, contrairement à la célèbre affirmation de Sigmund Freud, « l'inconscient (n') ignore (pas) le temps ». C'est en effet l'épreuve du temps, les traces et les cicatrices de son passage, la fragilité de toute construction humaine et la puissance des ruines, antiques ou récentes, qui nourrissent leur création, qui prend la forme d'une archéologie parallèle habitée par une mélancolie inquiète et imaginative.

Anne Poirier est née en 1941 à Marseille et Patrick Poirier en 1942 à Nantes. L'un et l'autre ont été très tôt confrontés à la violence destructrice de l'histoire : Anne a assisté aux bombardements successifs du port de Marseille, tandis que Patrick, lui, a perdu son père lors de la destruction du centre-ville de Nantes sous les bombes américaine en 1943. Lauréats du grand prix de Rome en 1967 après être passés par l'École nationale supérieure des arts décoratifs, Anne et Patrick Poirier séjournent à la Villa Médicis de 1967 à 1972 et découvrent dans la mémoire architecturale de Rome des fragments métaphoriques de leur propre destinée. Ils décident de mener conjointement leur aventure artistique en entamant un travail de collaboration qui les conduit à toujours cosigner leurs œuvres. Leur première grande création, une maquette imaginaire en terre cuite de la ville antique d'Ostia Antica, matérialise en grand format (6 m × 12 m) le souvenir de leurs pérégrinations dans cette ville romaine, devenue champ de fouilles. Dès cette époque, leurs efforts pour rechercher les traces d'une histoire passée les conduisent surtout à l'expérience cruciale d'un manque, d'une perte. Au moment où Mario Merz, Giovanni Anselmo ou Giuseppe Penone inventent en Italie le courant, promis à un succès international, de l'arte povera, Anne et Patrick Poirier inaugurent dans les marges de l'art contemporain une quête anachronique, qu'on aurait tort d'interpréter comme la recherche [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages




Écrit par :

  • : professeur d'histoire et de théorie de l'art contemporain à l'université de Paris-VIII

Classification


Autres références

«  POIRIER ANNE (1941- ) et PATRICK (1942- )  » est également traité dans :

SCULPTURE CONTEMPORAINE

  • Écrit par 
  • Paul-Louis RINUY
  •  • 8 071 mots

Dans le chapitre « Un art du temps »  : […] spécifique au temps, qui se révèle en fait un véritable matériau que travaillent les sculpteurs, voire l’objet même de leur quête esthétique. Anne et Patrick Poirier ont fait de ce sujet le fil rouge de leur invention plastique, commencée avec Ostia Antica (1971-1972) et qui s’est ensuite amplifiée dans une méditation sur la fabrique de la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sculpture-contemporaine/#i_84317

Pour citer l’article

Paul-Louis RINUY, « POIRIER ANNE (1941-    ) et PATRICK (1942-    ) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 19 novembre 2018. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/poirier-anne-et-patrick/