PLANCK CONSTANTE DE ou QUANTUM D'ACTION

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Quantum élémentaire d'action qui relie la plus petite quantité d'énergie E emportée par un rayonnement électromagnétique à sa fréquence f par la formule E = hf. Inventé en 1900 par Max Planck (1858-1947) pour reproduire le spectre de la lumière émise par un corps chauffé, ce concept qui introduit le discontinu dans la description de phénomènes élémentaires est à la base de la physique quantique. La physique classique apparaît comme une approximation valable lorsque les quantités considérées sont grandes devant h = 6,626 × 10—34 joule-seconde. L'échelle de Planck est définie comme la longueur fondamentale, construite à partir de la constante de Newton, de la vitesse de la lumière et de la constante de Planck ; elle vaut environ 10—35 m. Le temps de Planck est la grandeur correspondante ayant la dimension d'une durée ; il vaut environ 10—43 s.

—  Bernard PIRE

Écrit par :

  • : directeur de recherche émérite au CNRS, centre de physique théorique de l'École polytechnique, Palaiseau

Classification

Autres références

«  PLANCK CONSTANTE DE ou QUANTUM D'ACTION  » est également traité dans :

QUANTUM DE PLANCK

  • Écrit par 
  • Bernard PIRE
  •  • 204 mots
  •  • 1 média

Le 14 décembre 1900, Max Planck (1858-1947), professeur de physique à l'université de Berlin, propose, lors d'une séance de la Société allemande de physique, une vision radicalement nouvelle du rayonnement des corps portés à haute température. Deux mois plus tôt, il avait explicité la distribution spectrale du rayonnement du corps noir selon une loi qui s […] Lire la suite

ATOME

  • Écrit par 
  • José LEITE LOPES
  •  • 9 238 mots
  •  • 15 médias

Dans le chapitre « Influence de la théorie de la relativité et de la théorie des quanta sur la théorie atomique »  : […] Cependant que les travaux de Rutherford étaient publiés, deux théories, formulées quelques années auparavant, retenaient l'attention des physiciens : la théorie des quanta de Planck (1901) et la théorie de la relativité d' Einstein (1905). Les travaux de Poincaré, de Lorentz et d'Einstein conduisirent, au début du xx e siècle, à la découverte d'un énoncé très important, le principe de la relativ […] Lire la suite

ATOMIQUE PHYSIQUE

  • Écrit par 
  • Philippe BOUYER, 
  • Georges LÉVI
  •  • 6 703 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Le modèle de Bohr »  : […] En 1913, Bohr développa une théorie très ingénieuse des atomes qui associait la mécanique classique et les idées de quantification. Un système atomique ne peut exister qu'à certaines valeurs discrètes de l'énergie, appelées niveaux d'énergie et notés E 1 , E 2 ,... , E i ,... Ces énergies sont déterminées en modifiant la mécanique classique par des conditions de quantification : seules les énerg […] Lire la suite

BOHR NIELS (1885-1962)

  • Écrit par 
  • Léon ROSENFELD
  •  • 3 126 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Théorie de la constitution des atomes »  : […] La découverte des électrons, particules environ 2 000 fois plus légères que l'atome d'hydrogène et portant toutes la même quantité de charge électrique négative, avait conduit les physiciens, dès le début de ce siècle, à concevoir l'atome comme un système complexe, formé d'une distribution de masse et de charge positive et d'un certain nombre d'électrons liés à cette masse par l'attraction électr […] Lire la suite

BROGLIE LOUIS DE (1892-1987)

  • Écrit par 
  • Marie-Antoinette TONNELAT
  •  • 2 214 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « La matière et le dualisme onde-corpuscule »  : […] L'optique avait été, tout au long de son histoire, dominée par le dualisme fameux : la lumière a-t-elle une origine corpusculaire (se réduit-elle à un ensemble de particules spécifiques ?), ou bien requiert-elle une genèse ondulatoire (est-elle constituée d'une série de vibrations d'un milieu spécifique, l'éther ?). Après l'avènement des conceptions corpusculaires issues de la physique de Newton, […] Lire la suite

ÉNERGIE - La notion

  • Écrit par 
  • Julien BOK
  •  • 7 639 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Mécanique quantique »  : […] La mécanique classique s'est révélée incapable d'interpréter certains phénomènes physiques découverts au début du xx e  siècle et les physiciens ont dû développer une nouvelle théorie : la mécanique quantique. L'idée du quantum d'énergie a été introduite par Planck en 1901 pour expliquer le rayonnement du corps noir. L'hypothèse fondamentale de Planck était la suivante : la matière ne peut inter […] Lire la suite

LUMIÈRE

  • Écrit par 
  • Séverine MARTRENCHARD-BARRA
  •  • 6 171 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Optique corpusculaire, le photon »  : […] Le xix e  siècle vit le triomphe de l'optique ondulatoire, qui permettait d'analyser bien des phénomènes liés à la lumière (diffraction, polarisation, etc.), mais certains opposaient encore une résistance. Le premier d'entre eux est l'effet photoélectrique observé par Hertz en 1887 (l'explication en 1905 vaudra à Einstein son prix Nobel de 1921). Lorsqu'on éclaire un métal, on peut lui arracher d […] Lire la suite

PHOTOCHIMIE

  • Écrit par 
  • Jacques JOUSSOT-DUBIEN
  •  • 3 531 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Historique »  : […] Une légende rapporte qu'Alexandre le Grand avait muni ses soldats de bracelets en tissu imprégné d'une substance qui changeait de couleur selon l'heure, sous l'influence de la lumière du soleil. Mais, bien que l'on sache depuis longtemps que la lumière peut provoquer des transformations chimiques, les études quantitatives et systématiques n'ont été entreprises que depuis le milieu du xix e  siècle […] Lire la suite

PLANCK MAX (1858-1947)

  • Écrit par 
  • Josef SMOLKA
  •  • 1 960 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « La découverte de la formule du rayonnement »  : […] Le sommet de la carrière scientifique de Planck se situe donc en 1899-1900, lorsqu'en s'appliquant aux problèmes de l'actualité, en esprit indépendant et profondément informé de l'importance de la notion d'entropie pour tout ce qui concerne l'énergétique, il découvre une formule possible d'interpolation entre les indications déduites de résultats expérimentaux : où u ν désigne la densité d'éne […] Lire la suite

QUANTIQUE PHYSIQUE

  • Écrit par 
  • Claude de CALAN
  •  • 5 277 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Quelques expériences cruciales »  : […] Une première lézarde apparaît dans l'édifice. La thermodynamique classique montre qu'en situation d'équilibre un corps noir , c’est-à-dire un corps qui absorbe la totalité du rayonnement qu'il reçoit, émet un rayonnement dont le spectre (la distribution des longueurs d'onde) ne dépend que de la température : un morceau de charbon, une tige de fer passent du rouge au jaune, puis du jaune au blanc […] Lire la suite

Pour citer l’article

Bernard PIRE, « PLANCK CONSTANTE DE ou QUANTUM D'ACTION », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 14 avril 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/planck-quantum-d-action/