JUILLET PIERRE (1921-1999)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Pierre Juillet, le conseiller de l'ombre par excellence, a suivi Georges Pompidou de Matignon à l'Élysée, puis accompagné les premiers pas de Jacques Chirac sur le devant de la scène politique.

Né en 1921 dans la Creuse, où il conservera toujours une gentilhommière et un élevage de moutons, Pierre Juillet n'a pour tout bagage qu'une licence en droit. Cela le conduit naturellement à devenir avocat, en 1945, une profession qu'il n'exercera pourtant qu'une quinzaine d'années. Car la politique l'appelle. Très jeune, il s'était déjà engagé dans la Résistance, puis avait adhéré en 1947 au Rassemblement du peuple français (R.P.F.) créé par le général de Gaulle. Il épouse d'ailleurs, quatre ans plus tard, une des secrétaires de l'homme du 18 juin.

En 1958, il est chef de cabinet d'André Malraux, qui inaugure la fonction de ministre des Affaires culturelles. Mais c'est dans l'ombre de Georges Pompidou qu'il va faire l'essentiel de son parcours. À Matignon, il présente à son nouveau patron Marie-France Garaud, qui va devenir son alter ego et formera avec lui ce qu'on appellera un « couple infernal ». Pompidou élu président, il bataille contre un autre duo de conseillers, formé par Édouard Balladur et Michel Jobert. Il obtient du chef de l'État, en 1972, le renvoi de Jacques Chaban-Delmas, que Mme Garaud et lui-même vouent aux gémonies, et il veille à la carrière d'un jeune ministre nommé Jacques Chirac.

C'est encore pour faire pièce à Chaban qu'il pousse Chirac à lancer son « Appel des 43 » (parlementaires U.D.R.) et à soutenir indirectement la candidature de Valéry Giscard d'Estaing dans la course à l'Élysée. Quand Jacques Chirac devient Premier ministre, le couple Juillet-Garaud revient à Matignon. Mais c'est deux ans plus tard la ru [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages





Écrit par :

Classification

Les derniers événements

6 novembre 2019 • Démission du commissaire général de l’UNRWA.

L’ONU annonce la démission du commissaire général de l’Agence des Nations unies pour les réfugiés palestiniens (UNRWA), le Suisse Pierre Krähenbühl, qu’elle venait de suspendre de ses fonctions. Celui-ci a été mis en cause pour mauvaise gestion et abus de pouvoir par une enquête interne dont le rapport a été remis en juillet au secrétaire général António Guterres. Pierre Krähenbühl conteste ces accusations.  [...] Lire la suite

20 septembre - 1er octobre 2019 • Suisse • Implication de la banque Crédit Suisse dans une affaire de surveillance d’un salarié.

de la banque Crédit Suisse en juillet et s’apprête à occuper le même poste chez UBS. Le 23, la direction de Crédit Suisse annonce l’ouverture d’une enquête interne. Le 1er octobre, Crédit Suisse annonce la démission du directeur des opérations de la banque Pierre-Olivier Bouée [...] Lire la suite

9 juillet 2019 • France • Relaxe générale dans l’affaire de l’arbitrage opposant Bernard Tapie au Crédit lyonnais.

politique affirmé et assumé par les pouvoirs publics », était légal. Cet arbitrage rendu en juillet 2008 avait condamné le Consortium de réalisation (CDR), chargé de gérer le passif du Crédit lyonnais, à verser 403 millions d’euros à Bernard Tapie. Ce dernier, son avocat Maurice Lantourne, Stéphane [...] Lire la suite

12 décembre 2018 • France • Annulation partielle des condamnations de Cédric Herrou et Pierre-Alain Mannoni.

de l’entrée et du séjour des étrangers et du droit d’asile. Celui-ci prend désormais en compte l’aide aux immigrés apportée dans un but exclusivement humanitaire, à la suite de la reconnaissance en juillet du « principe de fraternité » par le Conseil constitutionnel. Ce dernier n’a toutefois [...] Lire la suite

30 juin - 2 juillet 2018 • Belgique • Découverte d’un projet d’attentat terroriste en France.

Le 30 juin, la police interpelle, à Woluwe-Saint-Pierre (Bruxelles-Capitale), un couple de Belges d’origine iranienne en possession d’explosifs et d’un dispositif de mise à feu. Le 2 juillet, le couple est inculpé de tentative d’assassinat terroriste et de préparation d’une infraction terroriste [...] Lire la suite

17 mai - 7 juin 2018 • Burundi • Référendum constitutionnel.

 » recueille 19,3 p. 100 des voix. Le taux de participation est de 96,4 p. 100. Pierre Nkurunziza, que son parti a érigé au rang de « guide suprême éternel » en mars, avait obtenu un troisième mandat en juillet 2015 en violation de la Constitution. La campagne électorale a été marquée par des violences [...] Lire la suite

18 décembre 2017 • France • Renvoi de Bernard Tapie devant le tribunal correctionnel.

d’affaires, de son avocat Maurice Lantourne, de l’ancien directeur de cabinet au ministère de l’Économie Stéphane Richard, de l’un des trois juges-arbitres, Pierre Estoup, et des anciens dirigeants de deux entités chargées de gérer les dettes du Crédit lyonnais, Jean-François Rocchi et Bernard Scemama [...] Lire la suite

11-19 juillet 2017 • France • Démission du chef d’état-major des armées.

pour un montant de 850 millions d’euros. Le 12, lors du conseil de défense réuni à l’Élysée, le chef d’état-major, le général Pierre de Villiers, proteste contre les coupes dans le budget de l’armée, avant de les dénoncer en termes vifs devant la commission de la Défense de l’Assemblée nationale. Le 13 [...] Lire la suite

19 décembre 2016 • France • Christine Lagarde reconnue coupable de « négligence » dans l’affaire de l’arbitrage Tapie-Crédit lyonnais.

La Cour de justice de la République déclare Christine Lagarde coupable de « négligence » pour ne pas avoir intenté de recours, alors qu’elle était ministre de l’Économie, contre l’arbitrage privé rendu en juillet 2008 au bénéfice de l’homme d’affaires Bernard Tapie dans le contentieux relatif à [...] Lire la suite

Pour citer l’article

Bruno DIVE, « JUILLET PIERRE - (1921-1999) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 20 mai 2020. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/pierre-juillet/