PERSONA

Le mot latin persona désignait le masque de l'acteur. Puis il a signifié le personnage ou le rôle. « Personne » et ses dérivés en proviennent. Carl Gustav Jung reprend ce terme vers 1920 pour désigner une instance psychique d'adaptation de l'être humain singulier aux normes sociales.

D'une façon très générale, la persona est le masque que tout individu porte pour répondre aux exigences de la vie en société. La persona donne à tout sujet social une triple possibilité de jeu : « apparaître sous tel ou tel jour », « se cacher derrière tel ou tel masque », « se construire un visage et un comportement pour s'en faire un rempart » (Dialogue du moi et de l'inconscient). Nous prenons un visage de circonstance, nous jouons un rôle social, nous nous différencions par un titre (docteur, professeur, maître, colonel, etc.), autant d'effets de cette fonction psychique que la persona recouvre. Si le sens de « masque » semble porter une connotation négative, en fait la persona correspond à une fonction générale de socialisation dont l'aspect « duperie » est plus l'exception que la règle.

S'adapter à la société (« faire sa place au soleil ») est une nécessité qui remplit toute la première partie de la vie humaine. Cette tâche d'intégration sociale exige de chaque sujet un investissement considérable d'énergie. Elle oblige à cacher des pans entiers de la vie intérieure et à laisser en friche la quasi-totalité des possibilités créatrices de l'individu. Durant tout ce temps, la persona est d'une importance capitale. Le sujet se doit d'apprendre à maîtriser les structures d'adaptation. Mais l'adaptation, plus ou moins réussie selon les cas, n'est pas, selon Jung, la finalité de la vie psychique. Elle ne représente qu'une condition pour pouvoir, dans la seconde partie de la vie, aller « à la découverte de son âme ». Pour nombre de sujets sociaux, la « crise des quarante ans » (la « demi-vie » selon l'expression jungienne) est d'abord une crise de la persona ; elle correspond à une imposs [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages


Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis



Écrit par :

Classification


Autres références

«  PERSONA  » est également traité dans :

JUNG CARL GUSTAV (1875-1961)

  • Écrit par 
  • Étienne PERROT
  •  • 5 209 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « L'inconscient collectif et l'individuation »  : […] dans les cercles qui le mènent vers le centre de son être intérieur. Le premier rencontré est celui de la persona (en latin : le masque du comédien). Ce terme désigne ici le personnage social qui, s'il a l'utilité et le caractère indispensables d'un vêtement, risque bien souvent de nous dissimuler notre nature individuelle. Il faut ensuite […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/carl-gustav-jung/#i_97124

PERSONNALITÉ

  • Écrit par 
  • Jérôme ROSSIER
  •  • 5 261 mots

les comportements usuels d’une personne, ce qui la distingue des autres et lui confère sa singularité. Le terme « personne » vient du latin persona, qui désigne le masque de l’acteur du théâtre antique au travers duquel (per) passe le son (sona) et correspond au terme grec du même sens, πρόσωπον. Selon cette […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/personnalite/#i_97124

PERSONNE

  • Écrit par 
  • Henry DUMÉRY, 
  • Nicole SINDZINGRE
  •  • 4 550 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « De l'étymologie à la métaphysique »  : […] Selon l'étymologie traditionnelle, « personne » vient du latin persona, terme lui-même dérivé du verbe personare, qui veut dire « résonner », « retentir », et désigne le masque de théâtre, le masque équipé d'un dispositif spécial pour servir de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/personne/#i_97124

Pour citer l’article

Alain DELAUNAY, « PERSONA », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le . URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/persona/