PÂQUES CHRÉTIENNES

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Solennité de la Résurrection de Jésus-Christ, considérée par toutes les Églises comme la principale fête chrétienne. La fête de Pâques est fixée au dimanche après la pleine lune qui suit l'équinoxe de printemps, donc entre le 22 mars et le 25 avril (sauf pour les Orientaux, restés fidèles, sur ce point, au calendrier julien qui place l'équinoxe au 25 mars).

Bien que certaines communautés d'Asie aient, jusqu'au iiie siècle, célébré Pâques le même jour que les Juifs, la fête, dans la plupart des Églises, apparaît à la fin du iie siècle sous la forme d'une période de cinquante jours, solennisation annuelle de ce qu'est, chaque semaine, la célébration dominicale. La symbolique des nombres qui fait du dimanche le « huitième jour » (7 + 1) justifie la durée de ce qu'on appelle la « Pentecôte » ou Cinquantaine pascale (7 fois 7, plus 1) : après quelques jours de jeûne, la solennité commence, le samedi soir, par une longue veillée de prière où les catéchumènes reçoivent le baptême et la confirmation et participent pour la première fois à l'eucharistie ; elle se termine le dimanche qui clôture la septième semaine. Durant toute cette période, on s'abstient de toute attitude pénitentielle, comme chaque « huitième jour » ; c'est le « grand dimanche », selon l'expression de saint Athanase d'Alexandrie, où l'on célèbre, dans sa globalité, l'ensemble du mystère du Christ.

Ce n'est qu'au ive siècle que les divers aspects de ce mystère vont être attribués à des jours différents : la Passion du Christ au vendredi saint, son Ascension au quarantième jour, la venue de l'Esprit au cinquantième. Le dimanche de la Résurrection comporte toujours comme élément essentiel la veillée pascale, au cours de laquelle, après une célébration du Christ-Lumière, de style populaire, et une suite de lectures bibliques se terminant par le chant de l'alléluia et l'évangile de la Résurrection, une consécration de l'eau prépare les baptêmes éventuels et, en tout cas, le renouvellement [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages




Écrit par :

  • : docteur en théologie, enseignant à la faculté de théologie de Toulouse

Classification


Autres références

«  PÂQUES CHRÉTIENNES  » est également traité dans :

CARÊME

  • Écrit par 
  • Robert CABIÉ
  •  • 495 mots

Temps qui, dans toutes les Églises chrétiennes, est réservé à la préparation de Pâques, et s'étend du mercredi des Cendres à la messe du soir du jeudi saint. Le carême (en latin populaire, quaresima  ; en latin classique, quadragesima [ dies ], « le quarantième » [jour avant Pâques] ) dure en principe quarante jours (comptés à l'ép […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/careme/#i_48144

ENLUMINURE

  • Écrit par 
  • Danielle GABORIT-CHOPIN, 
  • Eric PALAZZO
  •  • 11 847 mots
  •  • 11 médias

Dans le chapitre « L'illustration des rouleaux d'exultet »  : […] Combinant au gré du texte même du chant liturgique de la nuit pascale les images christiques, les représentations officielles des autorités laïques et religieuses, les scènes de nature liturgique et les peintures d'illustration littérale (comme les scènes d'apiculture accompagnant l'éloge de l'abeille contenu dans le texte), les rouleaux d'exultet offrent un répertoire iconographique à la croisée […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/enluminure/#i_48144

ÉVANGILES

  • Écrit par 
  • Xavier LÉON-DUFOUR
  •  • 8 254 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Les évangiles et l'Église »  : […] Avant que les évangiles soient mis par écrit, l'Église a donc annoncé l'Évangile. L'idée mère qui commande cette prédication, c'est la certitude que Jésus de Nazareth est encore vivant après sa mort, car Dieu l'a glorifié en le ressuscitant. Or on peut discerner les orientations théologiques de cette première annonce à travers les formules récurrentes du Nouveau Testament : hymnes, confessions de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/evangiles/#i_48144

PÂQUES CALCUL DES DATES DE

  • Écrit par 
  • Pierre DELIGNY
  •  • 1 161 mots

La date de Pâques, mobile dans notre calendrier actuel, a été fixée, après trois siècles de controverses, par le concile de Nicée en 325. La règle, toujours en usage, est la suivante : « Pâques est le dimanche qui suit le quatorzième jour de la Lune [pleine Lune] qui atteint cet âge au 21 mars [équinoxe] ou immédiatement après ». D'après cette règle, Pâques peut donc occuper, selon les années, t […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/calcul-des-dates-de-paques/#i_48144

VENDREDI SAINT

  • Écrit par 
  • Hans J. HILLERBRAND
  •  • 623 mots

Fête chrétienne mobile, le vendredi saint est le vendredi qui précède Pâques ; il correspond, selon ce qui est rapporté par les Évangiles, au jour de la crucifixion et de la mort de Jésus. Depuis le début de l'ère chrétienne, il est considéré comme une journée d'affliction, de pénitence et de jeûne, une caractéristique qui transparaît dans sa désignation allemande de Karfreitag […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/vendredi-saint/#i_48144

Pour citer l’article

Robert CABIÉ, « PÂQUES CHRÉTIENNES », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 23 mai 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/paques-chretiennes/