PAPULES

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Les papules sont des éléments cutanés réalisant des élevures circonscrites, de taille réduite, de consistance solide, résistant au doigt et spontanément résolutives, sans cicatrice. Certaines papules, de faible épaisseur, sont dues à une hypertrophie uniquement épidermique (verrues planes). D'autres sont dues à un infiltrat dermique qui peut être œdémateux, comme dans l'urticaire. Il est plus souvent cellulaire comme dans le lichen plan, dans certaines hématodermies ou dans la syphilis secondaire, dont les éléments, franchement indurés, « ont du corps » à la palpation. L'infiltrat peut encore être constitué de substances provenant du métabolisme général (mucine, substance amyloïde ou hyaline). Ces papules dysmétaboliques, de forme hémisphérique, plus ou moins translucides, sont caractéristiques. D'autres papules ont un siège périfolliculaire. Acuminées, coniques, elles donnent au palper la sensation de râpe. Groupées en certaines régions, elles réalisent le spinulosisme. Diverses modalités de groupement, des lésions associées et notamment des altérations épidermiques modifient souvent l'aspect des papules ; au-delà de ces apparences, l'examen clinique recherchera la papule élémentaire, caractéristique de la maladie, notamment en bordure des lésions et dans certains territoires électifs, variables selon les dermatoses.

—  Pierre de GRACIANSKY

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 1 page

Écrit par :

Classification

Autres références

«  PAPULES  » est également traité dans :

ACNÉ

  • Écrit par 
  • Corinne TUTIN
  •  • 3 296 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « L’acné, maladie cutanée très fréquente »  : […] L’acné s’observe chez 70 % à 80 % des adolescents à des degrés divers. Elle dure chez eux, en moyenne, trois ou quatre ans avant de disparaître le plus souvent entre dix-huit et vingt ans. Cependant, l’acné peut aussi persister ou même se développer à l’âge adulte, dans plus d’un quart des cas observés. Cette maladie cutanée n’est ainsi pas si rare chez les femmes adultes où elle se manifeste le […] Lire la suite

ÉRUPTIVES MALADIES

  • Écrit par 
  • Didier LAVERGNE
  •  • 593 mots

On qualifie de maladies éruptives des maladies infectieuses accompagnées — et caractérisées — par un exanthème, c'est-à-dire une érubescence cutanée plus ou moins durable. Cette rougeur initiale affecte parfois des zones très localisées du corps, mais elle peut aussi apparaître sur l'ensemble de la peau, le plus souvent de façon progressive. Il s'agit de taches, de plaques ou de nappes plus ou moi […] Lire la suite

SYPHILIDES

  • Écrit par 
  • Pierre de GRACIANSKY
  •  • 240 mots

Il est traditionnel d'appeler syphilides certaines manifestations cutanéo-muqueuses des diverses périodes de la syphilis. Les syphilides pigmentées font suite à la roséole, laissant au cou notamment le fameux « collier de Vénus ». Dans la phase secondaire de la syphilis, des papules lenticulaires infiltrées sont disséminées sur tout le corps, mais sont surtout caractéristiques aux paumes et aux pl […] Lire la suite

Pour citer l’article

Pierre de GRACIANSKY, « PAPULES », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 01 décembre 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/papules/