OTOÉMISSIONS ACOUSTIQUES

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Les otoémissions acoustiques sont des sons de faible intensité engendrés par l'oreille interne, puis transmis par la chaîne des osselets (étrier, enclume, marteau) au tympan et émis dans le conduit auditif externe, où ils peuvent être enregistrés par un microphone miniaturisé. Découvertes en 1978 par le Britannique D. T. Kemp, les otoémissions ont permis de mieux comprendre le fonctionnement du système auditif périphérique, car elles permettent une nouvelle approche de l'étude de l'oreille interne, aussi bien sur le plan expérimental, chez l'animal, qu'en clinique otologique. De nombreuses inconnues demeurent, concernant aussi bien le site exact de genèse de ces phénomènes que leurs applications cliniques en audiologie ; la seule certitude admise par la plupart des auteurs est l'intérêt majeur des otoémissions acoustiques provoquées dans le dépistage de la surdité de l'enfant. Cette application se traduit par l'apparition du terme “otoémission” dans les nouveaux carnets de santé de l'enfant en vue du dépistage de la surdité en période néonatale.

Un phénomène bizarre

Dès 1948, le radioastronome T. Gold avait pressenti leur existence à partir de considérations théoriques. D'après lui, l'oreille interne se comporte comme une batterie de filtres qui décompose le son en ses composantes spectrales, et ce avec un pouvoir de résolution qui dépend de la finesse de chacun des filtres. Or les liquides de l'oreille interne, par leur viscosité, altèrent la sélectivité de ces filtres. Pour assurer une sélectivité fréquentielle élevée, comme celle qui est observée chez les mammifères, Gold soulignait la nécessité d'un filtrage actif intracochléaire, lequel ne peut reposer que sur des cellules qui soient non seulement réceptrices sensorielles, mais aussi capables de réinjecter de l'énergie vibratoire dans le système. Cette opération, relativement banale en physique, a pour inconvénient sa tendance à l'auto-oscillation. Par exemple, une solution de continuité dans la batterie de fil [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 4 pages




Écrit par :

  • : professeur des Universités, O.R.L. des hôpitaux de Paris
  • : professeur de biophysique à la faculté de médecine de Clermont-Ferrand

Classification

Voir aussi

Pour citer l’article

Pierre BONFILS, Paul AVAN, « OTOÉMISSIONS ACOUSTIQUES », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 14 novembre 2018. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/otoemissions-acoustiques/