MUNICH ORCHESTRE PHILHARMONIQUE DE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Fondé en 1893, l'Orchestre philharmonique de Munich (Münchner Philharmoniker) est alors le seul orchestre permanent entièrement consacré au concert dans la capitale bavaroise. Il porte d'abord le nom de Kaim-Orchester, référence à son fondateur Franz Kaim, qui fait construire pour l'orchestre la salle où il donne ses concerts, inaugurée en 1895. En 1908, il devient Orchestre du Konzertverein de Munich (Orchester des Münchner Konzertvereins) et, en 1924, adopte son nom actuel. Depuis 1985, il dispose d'une nouvelle salle, la Philharmonie am Gasteig.

Les premiers chefs se sont succédé rapidement : Hans Winderstein (1893-1895), qui dirige le premier concert de l'orchestre, le 13 octobre 1893, Herman Zumpe (1895-1897), Ferdinand Löwe (1897-1898). Felix Weingartner est le premier chef qui parvienne à imposer sa marque (1898-1905) ; il est suivi de Georg Schnéevoigt (1905-1908). Gustav Mahler crée avec cet orchestre sa Quatrième Symphonie, le 25 novembre 1901, et sa Huitième Symphonie « Des Mille », le 12 septembre 1910 ; six mois après sa mort, Bruno Walter y crée, le 20 novembre 1911, Le Chant de la Terre. Ferdinand Löwe et Paul Prill (1908-1914) puis Hans Pfitzner (1919-1920) se succèdent au pupitre avant que l'orchestre ne connaisse une deuxième étape importante dans son évolution, sous la baguette de Siegmund von Hausegger (1920-1938). L'Orchestre philharmonique de Munich est alors considéré comme l'un des meilleurs ensembles allemands, notamment pour la musique de Bruckner, dont il fait connaître les versions originales de ses symphonies. Oswald Kabasta (1938-1945) s'inscrit dans la même ligne. Hans Rosbaud (1945-1948) ouvre le répertoire à la musique du xxe siècle. Fritz Rieger (1949-1967) cultive davantage la tradition romantique. Avec Rudolf Kempe (1967-1976), l'orchestre entre dans une période de renouveau (modernisation du style d'exécution, ouverture du répertoire) qui prend son plein essor sous la direction exigeante de Sergiù Celibidache (1979-1996). Son successeur, en 1999, est l'Américain James Levine. Christian Thielemann prend sa relève de 2004 à 2012, suivi par Lorin Maazel.

—  Alain PÂRIS

Écrit par :

  • : chef d'orchestre, musicologue, producteur à Radio-France

Classification


Autres références

«  MUNICH ORCHESTRE PHILHARMONIQUE DE  » est également traité dans :

DAS LIED VON DER ERDE (G. Mahler)

  • Écrit par 
  • Alain PÂRIS
  •  • 324 mots
  •  • 1 média

Composé au cours de l'été de 1908, Das Lied von der Erde ( Le Chant de la Terre ) est créé à Munich le 20 novembre 1911 – six mois après la mort de Gustav Mahler –, par l'Orchestre du Konzertverein de Munich sous la direction du fidèle disciple du compositeur, Bruno Walter. Les parties vocales étaient tenues par Sarah Cahier (alto) et William Miller (ténor). Mahler a réuni six poèmes chinois tra […] Lire la suite

MAHLER GUSTAV - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Alain PÂRIS
  •  • 863 mots
  •  • 17 médias

7 juillet 1860 Gustav Mahler naît à Kalischt, en Bohême, dans l'Empire austro-hongrois (aujourd'hui Kaliště, en République tchèque). 20 novembre 1889 La Première Symphonie « Titan » , en ré majeur, est créée à Budapest, par l'Orchestre philharmonique de Budapest sous la direction du compositeur, dans une version en cinq mouvements ; la version définitive, en quatre mouvement, sera créée à Berli […] Lire la suite

Pour citer l’article

Alain PÂRIS, « MUNICH ORCHESTRE PHILHARMONIQUE DE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 26 mars 2020. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/orchestre-philharmonique-de-munich/