Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

DAS LIED VON DER ERDE (G. Mahler)

Gustav Mahler - crédits : Erich Auerbach/ Hulton Archive/ Getty Images

Gustav Mahler

Composé au cours de l'été de 1908, Das Lied von der Erde (Le Chant de la Terre) est créé à Munich le 20 novembre 1911 – six mois après la mort de Gustav Mahler –, par l'Orchestre du Konzertverein de Munich sous la direction du fidèle disciple du compositeur, Bruno Walter. Les parties vocales étaient tenues par Sarah Cahier (alto) et William Miller (ténor). Mahler a réuni six poèmes chinois traduits en allemand par Hans Bethge (Die chinesische Flöte) en une « symphonie pour ténor et alto (ou baryton) et orchestre » qui constitue plus que son testament, un véritable aboutissement dans la fusion du lied et de la symphonie. Certaines de ses symphonies faisaient déjà appel à la voix humaine sous forme de lied (Deuxième Symphonie « Résurrection », Troisième et Quatrième Symphonies) ou dans des dimensions exceptionnelles, avec chœur (Huitième Symphonie « Des Mille »), mais aucune n'avait conféré au chant ce rôle prépondérant, comparable à celui d'un soliste instrumental dans un concerto. On ne peut davantage rapprocher Le Chant de la Terre des cycles de lieder avec orchestre antérieurs (Lieder eines fahrenden Gesellen, Kindertotenlieder, Des Knaben Wunderhorn), qui se situent dans l'univers traditionnel du lied, avec un accompagnement orchestral au lieu du piano traditionnel. Les six parties du Chant de la Terre forment un tout cohérent où alternent les deux voix solistes (on donne généralement la version avec ténor et alto, plus contrastée que la version exclusivement masculine, pour ténor et baryton). La dernière partie, Der Abschied (« L'Adieu »), sur un texte de Mong Kao Yen et Wang Wei, est la plus longue de toutes, une symphonie pour clore cette symphonie, qui s'éteint sur le mot Ewig (« éternellement »), sept fois répété.

— Alain PÂRIS

La suite de cet article est accessible aux abonnés

  • Des contenus variés, complets et fiables
  • Accessible sur tous les écrans
  • Pas de publicité

Découvrez nos offres

Déjà abonné ? Se connecter

Écrit par

  • : chef d'orchestre, musicologue, producteur à Radio-France

Classification

Pour citer cet article

Alain PÂRIS. DAS LIED VON DER ERDE (G. Mahler) [en ligne]. In Encyclopædia Universalis. Disponible sur : (consulté le )

Article mis en ligne le et modifié le 14/03/2009

Média

Gustav Mahler - crédits : Erich Auerbach/ Hulton Archive/ Getty Images

Gustav Mahler