OMAHA, ethnie

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Indiens d'Amérique du Nord qui appartiennent à la branche dhegiha du groupe linguistique sioux. Partis de la côte atlantique, les Omaha émigrèrent vers l'Ouest en compagnie d'autres ethnies de ce sous-groupe dhegiha (les Osage, les Ponca, les Kansa et les Quapaw). Ils s'établirent d'abord en Virginie et dans les Carolines, puis partirent vers le plateau d'Ozark et les prairies de l'actuel Missouri. Les cinq tribus se séparèrent alors. Les Omaha et les Ponca se dirigèrent vers le nord et l'actuel Minnesota où ils s'établirent jusque vers la fin du xviie siècle. À cette époque, les deux tribus furent repoussées encore plus à l'ouest par les Dakota ; elles se séparèrent dans ce qui est maintenant le Dakota du Sud, les Omaha s'établissant à Bow Creek dans l'actuel Nebraska. En 1854, sous la pression des Blancs qui ne cessaient d'empiéter sur leurs territoires pour s'y établir, les Omaha vendirent la plupart de ceux-ci au gouvernement américain. En 1882, le gouvernement leur accorda certaines terres afin d'éviter que la tribu ne soit envoyée en Oklahoma ; un peu plus tard, ils reçurent la citoyenneté américaine. En 1780, la population des Omaha devait s'élever à 2 800 personnes environ ; le recensement américain de 1990 fait état de 4 140 Omaha. Au début du xxie siècle, ils sont environ 6 000. On considère que les Omaha et les Ponca parlent la même langue, l'omaha-ponca, les différences dialectales étant minimes.

Comme toutes les autres tribus de la Prairie nord-américaine, les Omaha étaient à la fois agriculteurs et chasseurs. En été et en automne, ils vivaient dans des villages permanents composés de huttes en forme de dôme et recouvertes de terre. Pendant les saisons de chasse, ils se déplaçaient avec leurs tipis. L'organisation sociale des Omaha était relativement complexe : ils vivaient un [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages


Écrit par :

Classification


Autres références

«  OMAHA, ethnie  » est également traité dans :

PARENTÉ SYSTÈMES DE

  • Écrit par 
  • Daniel de COPPET
  •  • 8 724 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Les structures complexes »  : […] Les structures complexes rassemblent les systèmes de parenté qui ne déterminent pas par des règles positives le choix du conjoint, mais se contentent d'édicter des règles négatives qui précisent les limites des impossibilités de mariage, c'est-à-dire les degrés où l'union serait considérée comme incestueuse. Les critères positifs sont laissés à la disposition des individus et relèvent de facteurs […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/systemes-de-parente/#i_19915

Pour citer l’article

Agnès LEHUEN, « OMAHA, ethnie », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 27 novembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/omaha-ethnie/