NOSOCOMIALES INFECTIONS ou HOSPITALISME INFECTIEUX

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

On appelle infections nosocomiales, ou hospitalisme infectieux, les contaminations bactériennes ou virales consécutives à l'hospitalisation. Ces infections, encore appelées nosocomiales, sont très fréquentes puisqu'on estime qu'environ 5 p. 100 des patients admis dans un hôpital général en sont atteints, ce pourcentage s'élevant à 50 p. 100 ou plus dans certains services de réanimation.

Les affections nosocomiales sont aujourd'hui un problème de santé publique majeur et constituent l'une des causes principales de mortalité chez les malades hospitalisés et, pour certaines catégories de patients (par exemple les leucémiques), la première cause de décès.

Trois ordres de facteurs, en fait étroitement liés les uns aux autres, sont à l'origine de l'hospitalisme infectieux :

le défaut de résistance à l'infection de certains malades ;

les structures hospitalières ;

la pratique médicale elle-même.

Le défaut de résistance des malades à l'infection est dû au fait qu'une forte proportion des patients hospitalisés est exposée au développement d'infections bactériennes ou virales, du fait de la baisse de leur résistance immunitaire.

Il en est ainsi des cancéreux, des diabétiques, des alcooliques, des sujets âgés ou, au contraire, des prématurés, de tous les patients cachectiques et, de plus en plus souvent aujourd'hui, des malades soumis à des traitements immunosuppresseurs : chimiothérapie anticancéreuse, radiothérapie, corticothérapie au long cours.

Chez ces patients, les infections hospitalières sont plus fréquentes et surtout plus graves que chez les sujets sains.

Les structures hospitalières modernes concourent également à la multiplication des cas d'hospitalisme infectieux.

D'une part, l'admission des malades contagieux est inévitable, d'autre part, certains services (réanimation, brûlés) concentrent, pour des raisons techniques évidentes, sur une faible surface, des malades dont beaucoup ont des problèmes infectieux graves, ce qui contribue à faciliter la transmission des germes d'un patient à l'autre et donc à infecter les « entrants ». D'autre part, certains dispositifs (ascense [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages




Écrit par :

Classification


Autres références

«  NOSOCOMIALES INFECTIONS ou HOSPITALISME INFECTIEUX  » est également traité dans :

ANTIBIOTIQUES

  • Écrit par 
  • Patrice COURVALIN, 
  • François DENIS, 
  • Marie-Cécile PLOY, 
  • Michel PRIVAT DE GARILHE, 
  • Patrick TRIEU-CUOT
  • , Universalis
  •  • 6 938 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Utilisation croissante et inappropriée des antibiotiques en médecine humaine »  : […] Alexander Fleming mit très tôt l'accent sur la nécessité de traitements menés à leur terme et du respect des posologies, estimant que les prises inadéquates de pénicilline et des doses trop faibles étaient susceptibles de sélectionner des bactéries résistantes. Il était très inquiet des conséquences possibles de l'automédication par les antibiotiques. Ce danger était réel, puisque la pénicilline é […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/antibiotiques/#i_80498

BACTÉRIES

  • Écrit par 
  • Jean-Michel ALONSO, 
  • Jacques BEJOT, 
  • Patrick FORTERRE
  •  • 11 039 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Biofilm »  : […] Pendant longtemps, les microbiologistes se sont focalisés sur la forme « libre », individuelle, des bactéries. Or, dans la nature, les bactéries vivent en communautés compactes, formant sur des surfaces vivantes ou minérales des structures appelées biofilms, qui comprennent des milliards de micro-organismes fixés sur des supports minéraux, végétaux, ou animaux. Englobés dans une matrice gluante t […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bacteries/#i_80498

MÉDECINE - Droits des malades

  • Écrit par 
  • Chantal GUÉNIOT
  •  • 2 787 mots

Dans le chapitre « La réparation des risques sanitaires »  : […] Grâce à des procédures « rapides et gratuites » de règlement amiable, les articles de la loi de 2002 concernant la réparation des risques sanitaires facilitent considérablement les recours pour les victimes, que la responsabilité du corps médical soit ou non engagée. Pierre angulaire de ce dispositif, des commissions de conciliation et d'indemnisation ont été créées dans chaque département. Elles […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/medecine-droits-des-malades/#i_80498

MICROBIOLOGIE

  • Écrit par 
  • Corinne DOREL, 
  • Philippe LEJEUNE, 
  • Jean-Michel PANOFF
  •  • 3 880 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « Biofilms »  : […] Dans la nature, les biofilms sont des populations de micro-organismes intimement associées à des surfaces vivantes ou minérales par l'intermédiaire d'une substance muqueuse composée d'eau et de polymères biologiques (sucres, protéines, ADN, acides humiques). Ils sont présents partout : sur le tronc des arbres ou les galets du fond d'une rivière, mais aussi sur la coque des bateaux, à l'intérieur […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/microbiologie/#i_80498

PNEUMONIE

  • Écrit par 
  • Chantal GUÉNIOT
  •  • 3 222 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « La recherche du germe responsable de la pneumonie n’est pas systématique »  : […] L’examen bactériologique est nécessaire lorsqu’il y a des signes de gravité. En effet, il est très important dans ce cas de connaître avec précision la cause de l’infection afin de vérifier au plus vite que l’antibiotique prescrit est adapté. Il est indispensable également lorsqu’il s’agit d’une pneumonie acquise lors d’une hospitalisation (pneumonie nosocomiale), celle-ci pouvant être liée à des […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pneumonie/#i_80498

PYOCYANIQUE BACILLE

  • Écrit par 
  • Jacques BEJOT
  •  • 609 mots

Bacille court (1,5 μm de long sur 0,5 μm de large) aux extrémités arrondies, le bacille pyocyanique ( Pseudomonas aeruginosa ) est mobile et à Gram négatif. Très répandu dans la nature (saprophyte des sols et des eaux), on le rencontre aussi à l'état commensal chez l'homme (téguments, intestin). Il se caractérise, en particulier, par la production d'un pigment bleu-vert (méla […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bacille-pyocyanique/#i_80498

STAPHYLOCOQUES

  • Écrit par 
  • Névine EL SOLH
  •  • 1 916 mots

Dans le chapitre « Traitement et prophylaxie des staphylocoques »  : […] Les staphylocoques ont été, au début de l'ère des antibiotiques, considérés comme très sensibles à ces agents, mais l'apparition de souches résistantes a été très rapide. Les staphylocoques sont en effet capables de résister à tous les antibiotiques, à l'exception de la Vancomycine. Certaines souches résistent simultanément à plusieurs antibiotiques et sont responsables d'infections graves, voire […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/staphylocoques/#i_80498

THÉRAPEUTIQUE - Réanimation

  • Écrit par 
  • Maurice GOULON, 
  • François NOUAILHAT
  •  • 3 607 mots

Dans le chapitre « Infections »  : […] Les maladies microbiennes sont souvent à l'origine de situations dramatiques qui motivent l'admission de malades en réanimation. Les antibiotiques sont choisis en fonction des résultats des antibiogrammes mettant en évidence leurs pouvoirs bactériostatique et bactéricide. Leur posologie doit tenir compte non seulement du poids du malade, mais aussi des fonctions du foie et des reins qui en assuren […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/therapeutique-reanimation/#i_80498

Pour citer l’article

Gilles HAROCHE, « NOSOCOMIALES INFECTIONS ou HOSPITALISME INFECTIEUX », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 27 juin 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/nosocomiales-hospitalisme-infectieux/