NONCE APOSTOLIQUE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Représentant diplomatique du Saint-Siège auprès d'un gouvernement étranger. Dès le ive siècle, le pape se fit représenter soit aux conciles œcuméniques par des légats, soit dans les provinces les plus éloignées de Rome par des vicaires apostoliques. À partir du ve siècle apparurent des envoyés quasi permanents auprès de l'empereur de Constantinople, les apocrisiaires. Les papes de la réforme grégorienne au xie siècle prirent l'habitude d'envoyer des légats auprès des princes et auprès des évêques. Au xvie siècle, ces délégués devinrent permanents : sous Grégoire XIII, les représentations diplomatiques se transformèrent en institutions régulières. Ainsi naquirent les premières nonciatures : à Vienne en 1513, à Lucerne en 1579, à Cologne en 1582 et à Bruxelles en 1597. Le Congrès de Vienne de 1815 accorda au représentant pontifical la préséance sur tous les ambassadeurs ; ce privilège fut confirmé par la conférence tenue dans cette même ville en 1961, à titre d'hommage aux valeurs spirituelles et morales dont le Saint-Siège se veut le gardien parmi les nations.

Le nonce apostolique est un évêque qui tient le rôle d'envoyé permanent du pontife romain en tant que chef de toute l'Église auprès des Églises locales et en tant que souverain de la cité du Vatican auprès des gouvernements. Il est de droit doyen du corps diplomatique, chef de mission de première classe ayant rang d'ambassadeur. Dans la vie des Églises locales, il jouit de certaines prérogatives (il assiste de droit à la première réunion de la conférence épiscopale) et de certains privilèges (il a la préséance sur les évêques, mais non sur les cardinaux).

Là où le représentant du pape ne peut être doyen du corps diplomatique, il prend le titre de pro-nonce (créé en 1965) avec rang d'ambassadeur ou celui d'internonce, chef de mission de deuxième classe. Lorsqu'il n'est pas accrédité auprès des autorités gouvernementales, il est seulement délégué apostolique auprès des Églises.

Le légat a latere est un cardinal représentant, dans des circonstances exceptionnelles, le pape en personne, et il a droit aux mêmes égards que ce dernier. Auprès des organisations internationales (à l'O.N.U., par exemple), les représentants du Saint-Siège sont des observateurs ou des délégués.

—  Jean PASSICOS

Écrit par :

Classification


Autres références

«  NONCE APOSTOLIQUE  » est également traité dans :

CATHOLICISME - L'organisation et la vie de l'Église

  • Écrit par 
  • René COSTE, 
  • Pierre LIÉGÉ
  • , Universalis
  •  • 9 167 mots

Dans le chapitre « Les Églises particulières et leur gouvernement »  : […] provinces (ou archevêchés), passées à 15 en 2002 alors que lesdites régions disparaissaient. Quant au nonce apostolique, qui peut n'être qu'un pro-nonce ou un inter-nonce, il est à la fois le représentant officiel du Saint-Siège auprès d'un État et son intermédiaire, non unique ni obligatoire, auprès des catholiques de son territoire. Si […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/catholicisme-l-organisation-et-la-vie-de-l-eglise/#i_3874

Pour citer l’article

Jean PASSICOS, « NONCE APOSTOLIQUE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 19 novembre 2018. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/nonce-apostolique/