NOMS VERNACULAIRES FRANÇAIS (botanique)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Choix des noms à privilégier

La diversité des noms vernaculaires, formés localement au cours d'une longue histoire et généralement indépendamment de toute classification scientifique, entraîne de nombreux risques de confusion et d'ambiguïté. Une clarification est souhaitable, ce qui impose de déterminer, lorsque plusieurs noms sont en présence, le meilleur nom à recommander.

Relations entre noms vernaculaires et noms scientifiques

Dessin : Relations entre noms vernaculaires et noms scientifiques

Un exemple de relations entre noms vernaculaires plus ou moins ambigus (noms français de France et du Québec) et noms scientifiques : ce schéma, construit à partir d'«herbe roulante», nom donné à au moins trois espèces et une sous-espèce, pourrait être augmenté, tous les noms ne... 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Nous proposons de déterminer le nom à privilégier en fonction des dix critères suivants, classés par ordre d'importance décroissante, le dixième étant toutefois à part :

– 1) absence d'ambiguïté, le nom privilégié ne devant pas, autant que possible, désigner quoi que ce soit d'autre, ni même risquer d'entraîner une confusion avec autre chose, en particulier un autre végétal ou un autre champignon (surtout si l'un au moins est toxique) et absence de connotation raciste ou péjorative ;

– 2) existence éventuelle de dérivés ou de locutions contenant le nom ;

– 3) fréquence d'emploi ;

– 4) validité possible dans toute la francophonie (ce qui ne veut pas dire emploi effectif dans toute la francophonie, mais pourrait conduire à éviter parfois des adjectifs qualificatifs tels que « commun ») ;

– 5) caractère général (et non régional ou local) ; toutefois, un nom régional, local ou même étranger peut être préférable à un nom général mais ambigu, le premier critère restant primordial ;

– 6) simplicité (éviter, si possible, de privilégier un nom surcomposé) ;

– 7) éviter de calquer purement et simplement le nom latin (d'autant plus que celui-ci peut changer lors de révisions de classifications), si possible (mais cela ne l'est pas pour les plantes peu connues, qu'il vaut souvent mieux nommer de leur seul nom scientifique, en renonçant à tout nom français) ;

– 8) proximité avec des noms étrangers, en particulier de langues proches du français ou très parlées (par exemple de l'anglais), à condition que ces noms étrangers soient eux-mêmes non ambigus (les mêmes critères de choix pouvant en [...]

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 7 pages

Médias de l’article

Relations entre noms vernaculaires et noms scientifiques

Relations entre noms vernaculaires et noms scientifiques
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Fragon épineux

Fragon épineux
Crédits : A.Moreschi/ De Agostini/ Getty Images

photographie

Afficher les 2 médias de l'article


Écrit par :

  • : éditeur, diplômé en sciences de l'éducation, mathématique, économie, philosophie, ethnologie et bibliothéconomie

Classification

Voir aussi

Pour citer l’article

Jean-Marie PRUVOST-BEAURAIN, « NOMS VERNACULAIRES FRANÇAIS (botanique) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 15 septembre 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/noms-vernaculaires-francais/