DU FAIL NOËL (1520-1591)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

La vie de ce juriste et écrivain français est assez mal connue. Issu d'une famille de moyenne noblesse rurale, Noël Du Fail parfait ses études à Paris. S'ensuivraient des frasques estudiantines, un tour de France des universités et même deux expéditions militaires en Italie. À son retour en Bretagne, en 1548, il est « licencié es loix ». Un bon mariage et l'achat de charges au présidial de Rennes (en 1552) puis au Parlement (en 1572) font de lui un notable de la région. Soupçonné de protestantisme, il est exclu du Parlement de 1572 à 1576 mais touche toujours ses gages. Réintégré après avoir prêté serment de catholicité, il participe à la réforme du droit breton en publiant ses Mémoires recueillis et extraits des plus notables et solennels arrests du Parlement de Bretagne (1579). À la retraite en 1586, il est fait prisonnier par la Ligue et n'est libéré qu'après rançon.

Aujourd'hui, ce grave magistrat est surtout connu pour ses trois recueils de nouvelles, œuvre d'un moraliste facétieux. Les Propos rustiques (1547) évoquent la vie de deux villages bretons à travers les discussions de quatre vieillards qui, un jour de fête, allongés sous un chêne, regardent jouer et danser la jeunesse. Se succèdent alors une série de portraits (Robin Chevet le conteur jovial, le gueux Tailleboudin, Perrot Claquedent le pique-assiette...) et des scènes pittoresques de la vie campagnarde (banquet, veillée, dispute de clocher...). Ils regrettent le bon vieux temps et déplorent les mœurs nouvelles mais manifestent surtout leurs contradictions par les récits peu édifiants de leur jeunesse et de leur passé. Ce qui s'annonçait comme une pastorale empreinte de références antiques (Horace, Pline, Virgile...) tourne au comique, sous le patronage omniprésent de Rabelais. Entre le modèle boccacien du Décaméron et celui mi-satirique mi-ethnographique des Évangiles des quenouilles, le texte participe en fait du grand essor de la nouvelle à la Renaissance. Il innove par un récit-cadre complexe aux multiples niveaux de narration et par une forte unité : géog [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages





Écrit par :

  • : D.E.A. de philosophie à l'université de Paris-I

Classification


Autres références

«  DU FAIL NOËL (1520-1591)  » est également traité dans :

ANCIEN RÉGIME

  • Écrit par 
  • Jean MEYER
  •  • 19 083 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Déclin de la noblesse ? »  : […] L'Ancien Régime est d'abord une société aristocratique, à l'intérieur de laquelle la noblesse, et surtout la haute noblesse, sans cesse mise en cause par les progrès de la monarchie absolue, reste cependant le pôle autour duquel tout tourne. Qu'on ne se laisse pas abuser, en effet, par les expressions stéréotypées des manuels : « déclin de la noblesse », « montée de la bourgeoisie », etc. Sans dou […] Lire la suite

RURALE CIVILISATION

  • Écrit par 
  • Emmanuel LE ROY LADURIE
  •  • 14 397 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « La culture orale »  : […] Le folklore cependant déborde très largement le terrain des cultes et des sanctuaires. Il se concrétise aussi par la vivacité d'une culture orale : celle-ci s'incarne par exemple dans le conte populaire, déposé dans la mémoire de conteurs spécialisés qui apprennent leurs histoires par cœur. L'âge venant, ils transmettent les récits à un jeune homme doué d'une bonne mémoire, qui, à son tour, en vi […] Lire la suite

Pour citer l’article

Romain WEBER, « DU FAIL NOËL - (1520-1591) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 25 mars 2020. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/noel-du-fail/