SAINT PHALLE NIKI DE (1930-2002)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Le Jardin des tarots

Marquée par les Singuliers de l'art (Cheval, Rodia, Gaudí), l'œuvre de Niki de Saint Phalle puise largement dans une veine populaire, hostile aux institutions – « je tire sur l'Église, mais je glorifie la cathédrale » –, qui met en scène héros populaires (Jeanne d'Arc, King Kong, « sportifs » installés sur la promenade des Anglais à Nice), figures de contes (mariées, sorcières, monstres comme le Dragon de Knokke-le-Zoute en 1972-1973), légendes comme celle du Golem, thème d'une architecture pour enfants dans le parc Rabinovitch à Jérusalem (1971). Les matériaux qu'elle utilise (céramique colorée, verre, miroirs brisés, étoffes, plastique), son graphisme englobant, l'arc-en-ciel de sa palette unique, la ronde-bosse enjouée et tactile de sa sculpture donnent au public l'accès direct à son art. Le Jardin des tarots (1978-1998) à Garavicchio en Toscane, dans la lignée des jardins astrologiques de la Renaissance, lie le magique et l’imaginaire, le rêve et la poésie, inspiration folklorique et spéculation intellectuelle.

Engagée dès les « Tirs », qui faisaient pièce aux violences de la guerre d'Algérie et de l'O.A.S, Niki fit beaucoup pour imposer l'image d'une alternative féminine à une société construite sur des valeurs masculines de conquête et de force. Ses luttes pour l'environnement, contre le sida furent menées avec le grand sens de l'avenir dont témoignent ses films et ses lettres. Deux donations, au Sprengel Museum d'Hanovre et au musée de Nice, permettent de comprendre l'évolution de son œuvre.


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages





Écrit par :

  • : professeur d'histoire de l'art contemporain à l'université de Paris-X-Nanterre

Classification


Autres références

«  SAINT PHALLE NIKI DE (1930-2002)  » est également traité dans :

NOUVEAU RÉALISME

  • Écrit par 
  • Catherine VASSEUR
  •  • 2 605 mots

Dans le chapitre « Naissance officielle du Nouveau Réalisme »  : […] En avril 1960, Restany préface le catalogue de l'exposition collective réunissant Arman, Hains, François Dufrêne (autre « décolleur », marquant une prédilection pour l'envers des affiches), Klein, Tinguely et Villeglé, à la galerie Apollinaire de Milan. Ce texte, intitulé « Les Nouveaux Réalistes », est considéré comme le premier manifeste du groupe, proclame l'obsolescence de la peinture de chev […] Lire la suite

TINGUELY JEAN (1925-1991)

  • Écrit par 
  • Maïten BOUISSET, 
  • Daniel HARTMANN
  • , Universalis
  •  • 1 364 mots

Dans le chapitre « L'ampleur d’une œuvre »  : […] Le groupe pharmaceutique Hoffmann La Roche, à Bâle, à l’occasion de son centième anniversaire, confia à l’architecte tessinois Mario Botta (né en 1943) le soin de construire, en bordure du Rhin et non loin de son siège, un musée entièrement dédié à Jean Tinguely. Dans le cadre verdoyant du parc Solitude, la façade en pierre rose d’Alsace englobe une superficie de 6 000 mètres carrés dont 2 900 so […] Lire la suite

Pour citer l’article

Thierry DUFRÊNE, « SAINT PHALLE NIKI DE - (1930-2002) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 26 février 2020. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/niki-de-saint-phalle/