LE RICHE NICOLAS (1972- )

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Un danseur classique très contemporain

À compter de ce moment, Nicolas Le Riche enrichit son répertoire, à la fois à travers les prises de rôle et les créations. Parmi celles-ci, on retiendra Camera obscura de Roland Petit (1994), Sylvia de John Neumeier (1997) où le chorégraphe américain met à mal l'imagerie mythologique, Casanova d'Angelin Preljocaj (1998), le subtil Doux Mensonges (1999) de Jiri Kylian, Appartement de Mats Ek où celui-ci exploite, tout en décalages audacieux, la banalité du quotidien. Kader Belarbi, autre danseur étoile de l'Opéra, le choisit pour incarner Heathcliff dans Les Hauts de Hurlevent (2002). On le retrouve ensuite dans L'Oiseau de feu (2003), Ivan le Terrible (2003), Les Épousés (2004), O Zlozony/O Composite (2004), Apollon (2007) ou encore Il Penseroso ed il Moderato (2007) de la chorégraphe sud-africaine Robyn Orlin. Puis, il interprète entre autres A Sort of (2008) de Mats Ek, Troisième Symphonie de Gustav Mahler (2009), chorégraphiée par John Neumeier, Siddharta (2010) d’Angelin Preljocaj. Sa prise de rôle dans Le Boléro de Maurice Béjart, en 2006, fait se lever les deux mille sept cents spectateurs de l’Opéra Bastille.Il alterne ainsi, avec un même bonheur, les emplois purement classiques et les créations de chorégraphes contemporains, comme ce Darkness is hiding Black Horses (2013) du Japonais Saburo Teshigawara ou encore Mademoislle Julie, une œuvre créée en 1950 par la chorégraphe Birgit Cullberg et qui est entrée au répertoire de l’Opéra de Paris en 2014

Paralèllement, Nicolas Le Riche entame très tôt une carrière internationale. Par exemple, il participe à Notre-Dame de Paris à la Scala de Milan en 1998 ; deux ans plus tard, au Covent Garden de Londres, il est le partenaire de Sylvie Guillem dans Marguerite et Armand de Frederick Ashton. Il deviendra par la suite l'un des cavaliers préférés de cette grande danseuse française.

Marié à la danseuse étoile Clairemarie Osta, Nicolas Le R [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages


Écrit par :

Classification

Voir aussi

Pour citer l’article

Agnès IZRINE, Jean-Claude DIÉNIS, « LE RICHE NICOLAS (1972- ) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 20 octobre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/nicolas-le-riche/