Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

BOUVIER NICOLAS (1929-1998)

L'œil du voyageur

De retour en Suisse, Nicolas Bouvier commence à travailler pour l'Organisation mondiale de la santé comme iconographe, métier qu'il exercera jusqu'à sa mort. Après de nouveaux séjours au Japon, il se tourne vers l'ouest et voyage en Irlande, en qualité de journaliste, et en Amérique du Nord, où il donne des cours et des conférences dans de nombreuses universités. Journal d'Aran et d'autres lieux (1990) est le triple récit de ses voyages en Irlande, en Corée et en Chine.

Nicolas Bouvier décide de rassembler et de publier tous ses poèmes sous le titre Le Dehors et le Dedans (1982 ; dernière édition, avec des inédits : 1997). Ils reposent sur une dichotomie entre le déplacement et l'immobilité, la vie et la mort, le moi plus intime et le moi nomade : figure de la complémentarité à laquelle l'écrivain se montre partout sensible. Il s’agit d’une poésie du constat, extrêmement condensée et dont la tonalité dominante est l'éblouissement sur fond de légère inquiétude. Les thèmes principaux, la joie de l'instant, la musique, le rire qui est avec la poésie le seul exorcisme contre la mort, se retrouvent dans Le Hibou et la Baleine (1993), qu'il appelait « mon livre d'images ».

L'ensemble de cette œuvre cohérente, qui cherche à rendre compte du temps de l'être et non de celui du faire, se veut un éloge de la création, une invitation à la lenteur, à la fraîcheur, à une vigilante allégresse, à l'amour des lieux et des êtres.

Nicolas Bouvier est également l'auteur d'ouvrages sur des sujets divers : Vingt-Cinq Ans ensemble. Histoire de la télévision suisse romande (1979), Les Boissonnas, une dynastie de photographes (1983), L'Art populaire (1991), L'Échappée belle (1996), où il célèbre les écrivains qu'il aime, de Gobineau à Michaux. En 1995, le grand prix Ramuz a couronné l'ensemble de ses écrits.

L’écrivain est mort le 17 février 1998 à Genève.

— Anne-Marie JATON

La suite de cet article est accessible aux abonnés

  • Des contenus variés, complets et fiables
  • Accessible sur tous les écrans
  • Pas de publicité

Découvrez nos offres

Déjà abonné ? Se connecter

Écrit par

  • : professeur de littérature française à l'université de Pise, Italie

. In Encyclopædia Universalis []. Disponible sur : (consulté le )

Média

Nicolas Bouvier

Nicolas Bouvier

Autres références

  • L'USAGE DU MONDE, Nicolas Bouvier - Fiche de lecture

    • Écrit par Guy BELZANE
    • 1 579 mots

    En juin 1953, après des études de lettres et de droit, le jeune Nicolas Bouvier (1929-1998) quitte sa Suisse natale pour un périple de près de trois ans qui le mènera jusqu’au Japon. L’Usage du monde est le récit de la première partie de ce voyage, effectué en compagnie de son ami, le peintre...

  • FRANCOPHONES LITTÉRATURES

    • Écrit par Jean-Marc MOURA
    • 7 220 mots
    • 5 médias
    ...Mudimbe. En Suisse romande, sous l’impulsion du critique, journaliste et éditeur Bertil Galland, se développe une réflexion sur l’identité culturelle. Le roman (Jacques Chessex), la poésie (Philippe Jaccottet) et lerécit de voyage (Nicolas Bouvier) viennent illustrer la spécificité romande.

Voir aussi