NEWAR

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Ethnie mongoloïde de la vallée de Kātmāndu (Népal), qui vécut longtemps isolée et autonome avant l'arrivée des populations de langue aryenne actuellement dominantes, les Newar parlent une langue tibéto-birmane et vivent surtout dans les villes. Ils constituaient, selon le recensement de 2001, 5,48 p. 100 de la population népalaise (soit 1 245 000 personnes environ). Les Newar subirent l'influence indienne : hindous pour la plupart (mais certains pratiquent une forme indienne du bouddhisme), ils sont répartis en quelque soixante-dix castes, lesquelles couvrent approximativement les mêmes divisions sociales qu'en Inde ; on y trouve, en effet, tant les varnas (brahmanes, kshatriya, vaishya et shūdra) que de nombreux groupes d'intouchables. Le champ d'activités occupé par les Newar est vaste : beaucoup sont agriculteurs ; le commerce de détail est localement entre leurs mains ; enfin, des postes administratifs et politiques importants sont occupés par certains des leurs. Traditionnellement, ils étaient connus comme artisans et plus encore réputés comme architectes, puisque ce sont des Newar qui construisirent les fameux temples et tombeaux de Kātmāndu. Du xe au xvie siècle, on assiste à une floraison de productions picturales et de sculptures chez les Newar, activités auxquelles s'ajoutent certaines pratiques artisanales fort élaborées (poterie, papeterie, métallurgie traditionnelle et sculpture sur bois). Suivant l'organisation socio-économique traditionnelle des Newar, à une branche artisanale donnée correspond une caste spécialisée dans l'activité correspondante. Dans la seconde moitié du xixe siècle, une importante migration newar se produit vers le Sikkim : connus pour leur habileté dans le travail des métaux, ils se virent garantir par le chogyal régnant le droit d'extraire le minerai de cuivre et de battre monnaie. Les migrants newar furent suivis par des groupes de Gurung, Tamang, Rais et Sherpa, tous habitués à pratiquer une agriculture de montagne propre aux plateaux et vallées d'une altitude déjà importante ; ces populations s'établirent sur des terres jusqu'alors inutilisées et s'y maintinrent comme minorités ethniques.

—  Yvan BARBÉ

Écrit par :

Classification


Autres références

«  NEWAR  » est également traité dans :

HIMALAYA

  • Écrit par 
  • Pierre CARRIÈRE, 
  • Jacques DUPUIS
  •  • 3 476 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « Évolution historique »  : […] Dans la bordure de la chaîne, des vestiges d'industrie humaine ont été trouvés dans les conglomérats du Siwālik supérieur, et qui sont, probablement, contemporains de la glaciation de Mindel (500 000 av. J.-C.). Dans l'intérieur, on a découvert à Burzahom (vallée du Cachemire ou Kashmīr) des pierres taillées provenant d'une industrie pré-néolithique et, au-dessus, des fragments d'une poterie gris […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/himalaya/#i_22034

KATMANDOU

  • Écrit par 
  • Marie GUILLET
  •  • 492 mots
  •  • 2 médias

Capitale du Népal, Kātmāndu, également appelée Kantipur, est située dans une vallée près du confluent du Bāghmati et du Vishnumati, à une altitude de 1 324 mètres ; sa population était estimée, au début des années 2000, à 700 000 habitants. Elle fut fondée en 723 par Raja Gunakamadeva. Son ancien nom était Manju-Pātān, et son nom actuel signifie « temple en bois » ( kath , bo […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/katmandou/#i_22034

NÉPAL

  • Écrit par 
  • Gilles BÉGUIN, 
  • Benoît CAILMAIL, 
  • François DURAND-DASTÈS, 
  • Marc GABORIEAU, 
  • Luciano PETECH, 
  • Philippe RAMIREZ
  •  • 16 327 mots
  •  • 10 médias

Dans le chapitre « Les Newar »  : […] Très anciennement implantés dans la vallée de Katmandou (dont le « Népal » a tiré son nom), sur l'une des plates-formes commerciales les plus importantes entre l'Inde et le Tibet, les Newar (environ 825 000 en 2001) ont développé une civilisation urbaine et rurale très originale reposant sur une économie à la fois marchande, artisanale et rizicole. Leur système de castes répond à un modèle fonciè […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nepal/#i_22034

Pour citer l’article

Yvan BARBÉ, « NEWAR », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 10 octobre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/newar/