NESTOR

Fils de Nélée et de Chloris — seule rescapée du massacre des douze enfants de Niobé —, Nestor est lui-même l'unique survivant de douze fils de Nélée, Héraclès ayant châtié les onze autres pour avoir pris le parti de leur père dans sa rébellion contre lui (affaire des bœufs de Géryon, ou refus de le purifier après le meurtre d'Iphitos). Nestor, soit qu'il fût absent au moment du massacre, soit qu'il eût désapprouvé la conduite des siens, succéda donc à son père sur le trône de Pylos, en Messénie. Guerrier habile et brave, il prend part à l'expédition des Argonautes avant de se distinguer pendant le siège de Troie. Homère nous le montre comme le type même du vieillard bon, juste et sage dont les conseils sont requis et unanimement écoutés. Aussi, la guerre finie, est-ce à lui que Télémaque, à la recherche de son père, viendra tout naturellement demander aide et réconfort. Nestor s'éteignit paisiblement à Pylos, après une existence dont la légende dit que, par la grâce d'Apollon, elle fut trois fois plus longue que celle d'un homme normal.

—  Robert DAVREU

Écrit par :

  • : enseignant en littérature générale et comparée à l'université de Paris-VIII, poète et traducteur

Classification


Autres références

«  NESTOR  » est également traité dans :

GRÈCE ANTIQUE (Civilisation) - La religion grecque

  • Écrit par 
  • André-Jean FESTUGIÈRE, 
  • Pierre LÉVÊQUE
  •  • 20 051 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « La période mycénienne »  : […] C'est un bouleversement complet qu'entraîne la conquête de la Grèce par les Grecs, Indo-Européens qui apportent avec eux un héritage spirituel profondément différent de celui de la Méditerranée préhellénique : leur religion patriarcale privilégie les dieux par rapport aux déesses et honore essentiellement non les divinités chthoniennes (de la terre), mais les dieux ouraniens (du ciel). C'est alor […] Lire la suite

Les derniers événements

27 octobre 2019 • Argentine • Élection d’Alberto Fernández à la présidence.

Le candidat de l’alliance Front commun, dominée par le Parti justicialiste (péroniste), Alberto Fernández, ancien chef de cabinet des présidents Nestor Kirchner et Cristina Fernández de Kirchner, remporte l’élection présidentielle au premier tour avec 48,2 p. 100 des suffrages – un score de 45 p [...] Lire la suite

1er août - 17 septembre 2018 • Argentine • Révélation d’un vaste scandale de corruption.

Le 1er et les jours suivants, la police procède à l’arrestation d’anciens fonctionnaires des administrations de Nestor et Cristina Kirchner, au pouvoir de mai 2003 à décembre 2015, ainsi que d’entrepreneurs du BTP. Cette opération résulte de l’examen des cahiers tenus [...] Lire la suite

7-28 juillet 2016 • Brésil • Démission d’Eduardo Cunha et inculpation de l’ancien président Lula.

pour entrave à la justice dans le cadre d’une enquête pour corruption et blanchiment le concernant. Le 28, un des juges chargés de l’enquête sur l’affaire de corruption liée au groupe Petrobras inculpe l’ancien président Luiz Inácio Lula da Silva pour entrave à la justice. Lula est accusé d’avoir tenté d’acheter le silence de l’ancien président de Petrobras, Nestor Cerveró.  [...] Lire la suite

28 juin 2009 • Argentine • Débâcle électorale pour le couple Kirchner.

Lors des élections législatives anticipées pour le renouvellement de la moitié de la Chambre des députés et du tiers du Sénat, le Front pour la victoire, le parti de la présidente péroniste Cristina Fernández de Kirchner, élue en 2007, et de son mari Nestor Kirchner, chef de l'État de 2003 à 2007 [...] Lire la suite

28 octobre 2007 • Argentine • Élection de Cristina Fernández de Kirchner à la présidence.

La candidate péroniste Cristina Fernández de Kirchner, épouse du président sortant, Nestor Kirchner, remporte dès le premier tour l'élection présidentielle en obtenant 44,9 p. 100 des suffrages, loin devant sa principale adversaire, Elisa Carrio, candidate de la Coalition civique de centre gauche [...] Lire la suite

1er mars 2005 • Argentine • Restructuration record de la dette privée.

Le président Nestor Kirchner annonce la fin du moratoire sur le remboursement de la dette privée de son pays, qui courait depuis décembre 2001. L'opération d'échange des anciens titres de créance contre de nouvelles obligations d'État, d'une valeur de 70 p. 100 inférieure, s'est achevée en février [...] Lire la suite

21-29 août 2003 • Argentine • Abrogation des lois d'amnistie relatives aux exactions commises sous le régime militaire.

. La responsabilité de cette initiative revient au président Nestor Kirchner, en poste depuis mai, qui souhaite que les tortionnaires soient jugés en Argentine et non dans les pays qui en réclament l'extradition. Il a également ordonné, en juillet, l'ouverture des archives relatives à l'accueil [...] Lire la suite

14-25 mai 2003 • Argentine • Élection par défaut de Nestor Kirchner à la présidence.

Le 14, quatre jours avant le second tour de l'élection présidentielle, Carlos Menem annonce son retrait de la compétition. Le candidat péroniste, président du pays de 1989 à 1999, était arrivé en tête au premier tour, le 27 avril, avec 24 p. 100 des suffrages, devant un autre péroniste, Nestor [...] Lire la suite

17-29 décembre 1996 • Pérou • Prise d'otages à l'ambassade du Japon à Lima.

Fujimori, qui est d'origine japonaise. Les rebelles, dirigés par Nestor Cerpa Cartolini, exigent l'abandon de la politique néo-libérale du gouvernement « appuyé par le Japon », la libération des quatre cents à cinq cents militants du M.R.T.A. emprisonnés, dont le chef du mouvement, Victor Polay Campos [...] Lire la suite

Pour citer l’article

Robert DAVREU, « NESTOR », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 26 mars 2020. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/nestor/