ERBAKAN NECMETTIN (1926-2011)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Necmettin Erbakan était un politicien turc, pionnier de l'islam politique en Turquie, pays dont il fut le premier chef de gouvernement islamiste de juin 1996 à juin 1997, avant d'être brutalement contraint à la démission pour non-respect du principe de laïcité inscrit dans la Constitution.

Necmettin Erbakan naît en 1926 à Sinop, en Turquie. Il est le fils de l'un des derniers juges islamiques de l'Empire ottoman. Diplômé en génie mécanique de l'université technique d'Istanbul en 1948, il obtient ensuite un doctorat de l'université technique d'Aix-la-Chapelle (Allemagne), puis revient enseigner à l'université d'Istanbul en 1965. Il entre en politique en 1969. Élu non inscrit à l'Assemblée législative, il forme son premier parti islamiste, le Parti du salut national, en 1970. Au cours des deux décennies suivantes, il crée plusieurs partis successivement interdits sous la pression du gouvernement. Il est brièvement incarcéré en 1980 et déchu de ses droits civiques jusqu'en 1987.

À l'issue des élections législatives anticipées de 1995, le parti Refah (Parti de la prospérité) d'Erbakan obtient 158 des 550 sièges du Parlement, devenant de ce fait le premier parti islamiste à remporter une élection générale en Turquie. Le 8 juillet 1996, Necmettin Erbakan est nommé Premier ministre en alternance avec Tansu Ciller, leader du Parti de la juste voie, dans un gouvernement de coalition avec le centre droit. Craignant une islamisation du pays, les militaires forcent Erbakan à la démission l'année suivante. Reconnu coupable d'« incitation à la haine raciale et religieuse » en 2000 pour un discours prononcé en 1994, puis, en 2002, de détournement de fonds concernant la dissolution du parti Refah quelques années plus tôt, il revient néanmoins sur la scène politique en 2003. Necmettin Erbakan succombe à une crise cardiaque le 27 février 2011 à Ankara.

—  Universalis

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 1 page

Classification

Autres références

«  ERBAKAN NECMETTIN (1926-2011)  » est également traité dans :

ERDOGAN RECEP TAYYIP (1954- )

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 1 057 mots
  •  • 3 médias

Homme politique turc, Premier ministre de 2003 à 2014, président de la République depuis 2014. Né le 26 février 1954 à Rize, dans le nord-est de la Turquie, au bord de la mer Noire, Recep Tayyip Erdogan se forge dès le lycée la réputation d'un fougueux défenseur de l'islam politique. Il joue dans un club professionnel de football et suit les cours de l'université de Marmara. C'est à cette époque q […] Lire la suite

TURQUIE

  • Écrit par 
  • Michel BOZDÉMIR, 
  • Ali KAZANCIGIL, 
  • Robert MANTRAN, 
  • Jean-François PÉROUSE
  •  • 41 638 mots
  •  • 16 médias

Dans le chapitre « L'ère de l'instabilité politique »  : […] Les élections municipales de 1989 sont marquées par un recul important de l'ANAP, que confirment les élections législatives de 1991 : celles-ci sont gagnées par le DYP (27 p. 100) devant l'ANAP qui n'obtient que 24 p. 100, suivi du SHP (20,8 p. 100) et les islamistes du RP, qui font un bond considérable, remportant 16,9 p. 100 des suffrages. Le DYP et le SHP forment un gouvernement de coalition so […] Lire la suite

Les derniers événements

16 janvier 1998 Turquie. Dissolution du Parti de la prospérité

Necmettin Erbakan, d'exercer une activité politique pendant cinq ans. Necmettin Erbakan avait démissionné de ses fonctions de chef du gouvernement en juin 1997 sous la pression, notamment, de l'armée.  […] Lire la suite

1er-30 juin 1997 Turquie. Remplacement du Premier ministre Necmettin Erbakan par le chef de l'opposition Mesut Yilmaz

Necmettin Erbakan conditionne toutefois son départ à l'obtention de garanties électorales pour son parti. Le 9, le Parti de la grande union (extrême droite), qui occupe une position charnière sur l'échiquier politique, annonce qu'il ne soutient plus le gouvernement. Le 11, le D.Y.P. somme Necmettin Erbakan de céder le pouvoir sans condition à Tansu […] Lire la suite

4 février - 5 mars 1997 Turquie. Tension entre l'armée et le Refah

Necmettin Erbakan, au pouvoir depuis juin 1996. Le 24, le président Süleyman Demirel appelle l'attention du Premier ministre sur le « malaise des militaires ». Le 28, le Conseil national de sécurité, qui réunit le chef de l'État, le Premier ministre et les principaux ministres, le chef d'état-major et des généraux de l'armée et de la gendarmerie, publie […] Lire la suite

5 août - 3 septembre 1996 États-Unis. Controverses à propos de deux lois américaines relatives au commerce international

Necmettin Erbakan signe, à Téhéran, un important contrat d'importation de gaz iranien pour une durée de vingt-deux ans et pour un montant de 20 milliards de dollars. Washington dénonce l'initiative de la Turquie, qui est l'un de ses alliés dans la région. Le 3 septembre, le sommet des chefs d'État ou de gouvernement des pays membres du Groupe de Rio […] Lire la suite

6 juin - 8 juillet 1996 Turquie. Nomination du dirigeant islamiste Necmettin Erbakan au poste de Premier ministre

Necmettin Erbakan présente un programme de gouvernement modéré et pragmatique. Le 8 juillet, le Parlement investit le gouvernement de justesse.  […] Lire la suite

Pour citer l’article

« ERBAKAN NECMETTIN - (1926-2011) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 01 décembre 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/necmettin-erbakan/