NÉARQUE (IVe s. av. J.-C.)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Natif de Crète (Leto ?), Néarque s'établit en Macédoine, à Amphipolis, sous le règne de Philippe II. Il fait partie, avec Harpale, Ptolémée, Érigyos et Laomédon, des meilleurs amis du jeune Alexandre, qui sont bannis, en ~ 337 ou ~ 336, pour lui avoir donné, selon Philippe, de mauvais conseils. Néarque prend part à la conquête de l'Asie (~ 334-~ 323) ; il est nommé en ~ 334 ou ~ 333 à la tête de la nouvelle satrapie de Lycie-Pamphylie, peut-être en raison de son expérience de marin ; en ~ 331 ou ~ 330, il est rappelé près d'Alexandre, qu'il rejoint en Bactriane en ~ 329 ou ~ 328. Surtout connu pour le commandement qu'il exerce en ~ 326-~ 324 sur la flotte chargée de joindre le delta de l'Indus (Pattala) au fond du golfe Persique, il est désigné par le roi pour reconnaître la côte et ses habitants, les rades, les possibilités de ravitaillement en eau, les productions locales. Ayant rejoint Alexandre en Basse-Babylonie en janvier ~ 324, il écrit un rapport circonstancié de son voyage, largement utilisé par Arrien dans sa Description de l'Inde, où l'on trouve des renseignements très précis sur la navigation dans le golfe Persique. En juin ~ 323, Néarque se prépare à diriger la flotte dans l'expédition contre l'Arabie. Après la mort du roi, on le retrouve bientôt dans l'entourage d'Antigonos Monophtalmos, luttant en Asie contre Eumène de Cardia (~ 321-~ 316). En ~ 314-~ 312, il est l'un des quatre vieux généraux qui conseillent le jeune fils d'Antigonos, Démétrios, en Syrie. Néarque est l'un de ces Grecs qui, dès le règne de Philippe II, ont réussi à s'intégrer à la classe dirigeante macédonienne : en ~ 324, lors des noces de Suse, comme d'autres officiers d'Alexandre, il a épousé une noble perse.

—  Pierre BRIANT

Écrit par :

  • : agrégé de l'Université, docteur ès lettres, maître assistant à l'université de Tours

Classification


Autres références

«  NÉARQUE ( IV e s. av. J.-C.)  » est également traité dans :

ALEXANDRE LE GRAND (356-323 av. J.-C.)

  • Écrit par 
  • Paul GOUKOWSKY
  •  • 6 441 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « La « conquête de l'Inde » »  : […] L'été et l'automne 327 furent occupés à rassembler, au sud de l'Hindou-Kouch, une armée cosmopolite de 120 000 hommes, dont de nombreux marins venus d'Égypte et de Phénicie. Alexandre s'apprêtait en effet à « conquérir l'Inde », et cette expédition constitue encore un mystère. On en voit plusieurs raisons. Il est clair tout d'abord qu'Alexandre devait répondre à l'appel du prince de Taxila, menac […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/alexandre-le-grand/#i_3758

Pour citer l’article

Pierre BRIANT, « NÉARQUE (IVe s. av. J.-C.) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 06 décembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/nearque/