Pierre BRIANT

agrégé de l'Université, docteur ès lettres, maître assistant à l'université de Tours

CRATÈRE (env. 370-321 av. J.-C.)

  • Écrit par 
  • Pierre BRIANT
  •  • 384 mots

Noble macédonien qui tient une place importante près d'Alexandre lors de la conquête de l'Asie. Dans la bataille du Granique (mai ~ 334), Cratère commande, à titre de taxiarque, un régiment de fantassins macédoniens ; à Issos (~ 333) et à Gaugamèles (~ 331), il dirige l'infanterie de l'aile gauche. En dehors des grandes batailles, il est chargé à plusieurs reprises de missions de confiance ; en ~ […] Lire la suite

DION CASSIUS (155 env.-apr. 229)

  • Écrit par 
  • Pierre BRIANT
  •  • 159 mots

Historien grec. Né à Nicée en Bithynie, Dion Cassius est un homme politique d'une certaine audience. Son père est gouverneur de la Cilicie sous le règne de Commode (180-192) ; lui-même est consul suffectus sous Septime Sévère (193-211), puis consul ordinaire en 229. À partir de cette date, il se consacre à la rédaction de son Histoire romaine en quatre-vingt […] Lire la suite

ÉROSTRATE (IVe s. av. J.-C.)

  • Écrit par 
  • Pierre BRIANT
  •  • 104 mots

Éphésien qui chercha à acquérir la notoriété en incendiant le grand temple d'Éphèse (l'Artemision) la nuit même où naquit Alexandre le Grand (21 juillet ~ 356). Ce temple géant (cent vingt-sept colonnes), très représentatif de l'architecture ionienne archaïque, était considéré comme l'une des sept merveilles du monde. Érostrate fut condamné par l […] Lire la suite

NÉARQUE (IVe s. av. J.-C.)

  • Écrit par 
  • Pierre BRIANT
  •  • 314 mots

Natif de Crète (Leto ?), Néarque s'établit en Macédoine, à Amphipolis, sous le règne de Philippe II. Il fait partie, avec Harpale, Ptolémée, Érigyos et Laomédon, des meilleurs amis du jeune Alexandre, qui sont bannis, en ~ 337 ou ~ 336, pour lui avoir donné, selon Philippe, de mauvais conseils. Néarque prend part à la conquête de l'Asie (~ 334-~ 323) ; i […] Lire la suite