NARSÈS (mort en 302) roi sassanide de Perse (293-302)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Menacé au nord par les peuples germains, l'Empire romain à la fin du iiie siècle doit aussi surveiller ses frontières de l'est qui bordent l'empire sassanide expansionniste et ambitieux, dont le roi Narsès, connu pour sa violence, vient de prendre la tête en 293. L'Empire romain a déjà essuyé de nombreux revers dans cette partie du monde et l'empereur Valérien a même été fait prisonnier en 260 par Shābuhr, qui en a fait son esclave et l'a fait empailler après sa mort. En 296, la menace se précise. Narsès occupe la Mésopotamie et inflige à l'empereur Galère une cuisante défaite non loin de Carrhes. La contre-offensive romaine, préparée avec soin par Dioclétien, avec l'aide du roi Tiridate III d'Arménie, permet l'écrasement des armées de Narsès en 297. Le camp et le trésor du roi sont pillés ; ses femmes, ses sœurs, ses enfants et la noblesse perse sont emmenés en captivité. En 302, ils précéderont le char de Dioclétien lors de son triomphe à Rome. Narsès, refoulé dans les anciennes frontières de son État, est contraint de capituler : le Tigre marque désormais les limites territoriales entre Rome et l'empire sassanide. Après la mort de Narsès en 302, son successeur Hormisdas II respecte les engagements de son prédécesseur et ne cherche pas à étendre son empire. Ainsi est lavé l'affront infligé à l'empereur romain. Narsès, qui avait sans doute repris les grands rêves d'hégémonie des Mèdes et des Parthes, de Darius, de Cyrus ou de Shābuhr, laissait l'empire sassanide affaibli territorialement et aussi démographiquement.

—  Joël SCHMIDT

Écrit par :

  • : diplômé d'études supérieures d'histoire, directeur de collections historiques

Classification


Autres références

«  NARSÈS (mort en 302) roi sassanide de Perse (293-302)  » est également traité dans :

SASSANIDES

  • Écrit par 
  • Philippe GIGNOUX
  •  • 2 488 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Le foisonnement des idées religieuses »  : […] Mani bénéficia d'une large tolérance sous les premiers Sassanides et put tout à la fois former des disciples, consigner par écrit son enseignement et le propager dans l'empire. Il effectua même des voyages en Inde. Mais cette tolérance à son endroit cessa sous le règne des Vahrām, de Vahrām II (276-293) en particulier, qui, sur dénonciation du gra […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sassanides/#i_49693

Pour citer l’article

Joël SCHMIDT, « NARSÈS (mort en 302) roi sassanide de Perse (293-302) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 19 mars 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/narses-mort-en-302-roi-sassanide-de-perse-293-302/