Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

NARCISSE, mythologie

Narcisse, Caravage - crédits : Pirozzi/ AKG-images

Narcisse, Caravage

Jeune homme de la mythologie grecque, doué d'une grande beauté. Dans Les Métamorphoses d'Ovide, il est le fils du dieu-fleuve Céphise et de la nymphe Liriopé. À sa naissance, sa mère apprit de Tirésias qu'il vivrait longtemps, pourvu qu'il ne vît jamais son propre visage. Cependant, arrivé à l'âge adulte, il s'attira la colère des dieux en repoussant l'amour de la nymphe Écho. Poussé par la soif, Narcisse surprit son reflet dans l'eau d'une source et en tomba amoureux ; il se laissa mourir de langueur ; la fleur qui poussa sur le lieu de sa mort porte son nom. Selon une autre version rapportée par Pausanias, c'est pour se consoler de la mort de sa sœur jumelle, qu'il adorait et qui était faite exactement à son image, que Narcisse passait son temps à se contempler dans l'eau de la source, son propre visage lui rappelant les traits de sa sœur.

— Universalis

La suite de cet article est accessible aux abonnés

  • Des contenus variés, complets et fiables
  • Accessible sur tous les écrans
  • Pas de publicité

Découvrez nos offres

Déjà abonné ? Se connecter

Écrit par

  • Universalis : services rédactionnels de l'Encyclopædia Universalis

. In Encyclopædia Universalis []. Disponible sur : (consulté le )

Média

Narcisse, Caravage - crédits : Pirozzi/ AKG-images

Narcisse, Caravage

Autres références

  • NARCISSISME

    • Écrit par Michèle MONTRELAY
    • 4 750 mots
    • 1 média

    Le narcissisme, ou amour de soi-même, d'après la fascination qu'exerçait sur Narcisse sa propre image, est, pour la psychanalyse, l'un des concepts les plus nécessaires à la compréhension de processus fondamentaux tels que le rêve, la psychose, l'instauration du principe...

  • ROMAN DE LA ROSE

    • Écrit par Daniel POIRION
    • 1 567 mots
    • 1 média
    ...courtoises se livrent aux joies de la danse. Explorant le jardin où pullulent les espèces animales et végétales, le héros arrive près d'une fontaine : celle où Narcisse a trouvé la mort. Il s'approche avec crainte du miroir naturel au reflet de cristal dans lequel Cupidon a jeté sa graine pour prendre les amoureux....
  • VALÉRY PAUL (1871-1945)

    • Écrit par Michel JARRETY
    • 7 553 mots
    • 1 média
    Il n'est donc pas indifférent que, vers ce temps de La Jeune Parque, le nom même de Narcisse – l'un des amers de l'œuvre entière, lieu de rencontre de l'affect et de l'intellect – fasse retour d'une manière privilégiée. L'éminence du regard dans le jeu de la conscience – songeons encore à Teste –,...

Voir aussi