Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

KADHAFI MOUAMMAR (1942-2011)

Mouammar Kadhafi, homme politique libyen, a dirigé son pays d'une main de fer de 1969 à 2011.

Né le 19 juin 1942, dans une famille semi-nomade des environs de Syrte qui appartient à la tribu des Kadhafa, Mu’ammar Mohammad ’Abd al-Salām Abū Minyār al-Kādhāfi est envoyé en 1956 dans une école préparatoire à Sebha, dans la province méridionale du Fezzan, avant d'entrer à vingt et un ans à l'Académie militaire royale de Benghazi, d'où il sort diplômé en 1966. Affecté dans le corps des ingénieurs avec le grade de lieutenant, il développe rapidement, dans le sillage du leader égyptien Nasser, une sensibilité politique nationaliste arabe. Il s'oppose à la tutelle américaine et britannique imposée sur la Libye après la Seconde Guerre mondiale, malgré l'indépendance du pays en 1951. Il considère également la monarchie senoussienne au pouvoir comme un régime corrompu et pro-occidental.

Ainsi, Kadhafi organise avec un groupe de jeunes officiers un coup d'État qui renverse, le 1er septembre 1969, le roi Idris Ier et établit la République arabe libyenne. S'assurant rapidement la prééminence sur les autres officiers ayant organisé la révolution, il s'attache à émanciper la Libye des tutelles étrangères, en fermant des bases militaires, en imposant un meilleur partage des revenus pétroliers et en expulsant les derniers colons italiens. Pourtant, dès le milieu des années 1970, la politique panarabe et panmaghrébine s'avère être une impasse. Sur le plan intérieur, alors que les services secrets britanniques, français et américains tentent à plusieurs reprises de l'éliminer, le colonel Kadhafi (qui s'est octroyé ce grade militaire) organise la répression de la dissidence, notamment en emprisonnant et faisant assassiner divers opposants.

En 1977 s'ouvre une nouvelle phase dans le régime de Kadhafi, dont l'idéologie aussi bien socialiste qu'islamique est issue de son Livre vert (dont le premier tome est publié en 1976). Volontiers provocateur, cultivant son image de Bédouin vivant sous la tente loin des palais, le colonel Kadhafi se retire formellement du gouvernement. Il prend le titre de Guide de la révolution et instaure le régime de la Jamahiriya – État des masses – fondé sur la démocratie directe, le pouvoir étant théoriquement aux mains de comités populaires. Grâce à la croissance des revenus du pétrole, il peut mettre en place un système assurant l'éducation, le logement et la santé pour tous, et promouvoir dans une société très conservatrice la place de la femme et des populations noires du sud du pays. Mais cette politique, qui comprend aussi la construction d'infrastructures, comme la Grande Rivière artificielle qui apporte de l'eau des gisements fossiles du sud vers les régions côtières, n'atténue pas les fortes inégalités régionales. De plus, elle s'accompagne, dès les années 1980, d'un renforcement de la répression de la dissidence ainsi que de l'opposition islamiste.

Mouammar Kadhafi, 2007 - crédits : Remy De La Mauvinière/ AFP

Mouammar Kadhafi, 2007

Sur le plan international, la politique du colonel Kadhafi s'oriente vers un idéal panafricain, qui culmine au cours des années 1990 avec l'ambition de créer les États-Unis d'Afrique. Le Guide libyen s'attache aussi à soutenir la lutte anti-apartheid en Afrique du Sud, divers mouvements palestiniens, ainsi que des mouvements séparatistes en Europe. Dans le but de contester l'héritage de la présence coloniale au Sahel, il appuie diverses factions tchadiennes et tente d'annexer le nord de ce pays dans les années 1980 afin d'éliminer la frontière établie par les Français et les Allemands un siècle plus tôt, ce qui provoque un conflit indirect avec Paris. Le régime de Kadhafi est également directement impliqué dans plusieurs attentats : d'abord celui perpétré dans une discothèque berlinoise fréquentée par des soldats[...]

La suite de cet article est accessible aux abonnés

  • Des contenus variés, complets et fiables
  • Accessible sur tous les écrans
  • Pas de publicité

Découvrez nos offres

Déjà abonné ? Se connecter

Écrit par

  • : docteur en histoire, habilitée à diriger des recherches, chercheur D.F.G. au Zentrum Moderner Orient, Berlin

Classification

Pour citer cet article

Nora LAFI. KADHAFI MOUAMMAR (1942-2011) [en ligne]. In Encyclopædia Universalis. Disponible sur : (consulté le )

Média

Mouammar Kadhafi, 2007 - crédits : Remy De La Mauvinière/ AFP

Mouammar Kadhafi, 2007

Autres références

  • IDRĪS Ier, MUḤAMMAD IDRĪS AL-MAHDĪ AL-SANŪSĪ (1890-1983) roi de Libye (1951-1969)

    • Écrit par Taoufik MONASTIRI
    • 1 421 mots
    • 1 média

    Roi de Libye (1951-1969). Mohamed Idris as- Sanoussi est né le 13 mars 1890 à El-Jaghboub dans le nord-est du désert libyen, non loin de la frontière égyptienne. Oasis perdue entre sebkhats et dunes, El-Jaghboub était le siège de la « Zaouiya mère » de la confrérie sanoussiya. Idris est le fils aîné...

  • JUSTICE - Justice politique

    • Écrit par Robert CHARVIN
    • 8 883 mots
    • 9 médias
    Selon la même logique, l'instruction des plaintes contre Muammar al-Kadhafi, à propos de l'attentat de 1989 contre le DC10 d'UTA, s'est achevée par des transactions de type diplomatique (l'affaire de Lockerbee, par contre, imputée aux services spéciaux libyens, a fait l'objet d'un procès devant une juridiction...
  • KHALED IBN ‘ABD AL-‘AZĪZ (1914-1982) roi d'Arabie Saoudite (1975-1982)

    • Écrit par Fernand TOMICHE
    • 1 298 mots

    Né en 1914, à Riyadh, la capitale du royaume fondé en 1932 par son père, le grand Saoud, Khaled est mort à Taif, dans son palais d'été, le 14 juin 1982. Son règne a duré du 25 mars 1975, lorsqu'il succède à son frère Fayçal, assassiné par un neveu, au 14 juin 1982, jour où il succombe à une crise...

  • LIBYE

    • Écrit par Universalis, Nora LAFI, Olivier PLIEZ, Pierre ROSSI
    • 11 727 mots
    • 14 médias
    ...statu quo ante, comptant sur la faiblesse du roi ; elles furent devancées par la contre-offensive de jeunes officiers qui, sous la direction du colonel Mouammar Kadhafi, profitant d'un voyage du roi Idrīs à Ankara, s'emparèrent du pouvoir le 1er septembre 1969, proclamèrent la déchéance de...
  • Afficher les 9 références

Voir aussi