Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

MONTEVERDI CLAUDIO (repères chronologiques)

  • Article mis en ligne le
  • Modifié le
  • Écrit par

15 mai 1567 Claudio Monteverdi est baptisé à Crémone.

1587 Son Premier Livre de madrigaux à cinq voix est publié à Venise ; il illustre, comme les trois livres suivants (1590, 1592, 1603), la prima prattica, qui exploite les ressources du style polyphonique traditionnel.

1590 Monteverdi entre au service de Vincenzo Gonzague, duc de Mantoue.

1605 Son Cinquième Livre de madrigaux est publié à Venise ; dans ce recueil, Monteverdi applique pour la première fois les principes de la seconda prattica, dans laquelle l'expression des mots est considérée comme étant plus importante que la perfection et le raffinement de l'écriture.

Monteverdi, Orfeo, Lasciate i monti - crédits : CEFIDOM / Encyclopædia Universalis France

Monteverdi, Orfeo, Lasciate i monti

24 février 1607 Orfeo, favola in musica en un prologue et cinq actes sur un livret d'Alessandro Striggio inspiré des Métamorphoses d'Ovide et des Géorgiques de Virgile, est créé au palais ducal de Mantoue.

28 mai 1608 Arianna (Ariane), tragedia in musica en un acte sur un livret d'Ottavio Rinuccini, est créé au palais ducal de Mantoue. Il n'en subsiste que le célèbre Lamento d'Ariane.

Monteverdi, Vêpres de la Vierge - crédits : CEFIDOM / Encyclopædia Universalis France

Monteverdi, Vêpres de la Vierge

1610 Les Vespro della Beata Vergine (Vêpres de la Vierge) sont publiées à Venise.

19 août 1613 Monteverdi est nommé maître de chapelle à Saint-Marc de Venise.

Monteverdi, Zefiro torna e'l bel tempo rimena - crédits : CEFIDOM / Encyclopædia Universalis France

Monteverdi, Zefiro torna e'l bel tempo rimena

Monteverdi, Chiome d'oro, bel tesoro - crédits : CEFIDOM / Encyclopædia Universalis France

Monteverdi, Chiome d'oro, bel tesoro

1614 Le Sixième Livre de madrigaux est publié à Venise.

1619 Le Septième Livre de madrigaux est publié à Venise.

1624 ou 1625 Il Combattimento di Tancredi e Clorinda (Le Combat de Tancrède et de Clorinde), madrigal scénique (opuscolo in genere rappresentativo) d'après le Chant XII de La Jérusalem délivrée du Tasse, est créé au palais Corner-Mocenigo de Venise durant le carnaval.

1632 Le recueil de madrigaux Scherzi musicali est publié à Venise.

1638 Le Huitième Livre de madrigaux (Madrigali guerrieri et amorosi) est publié à Venise.

Monteverdi, Ballo delle ingrate - crédits : CEFIDOM / Encyclopædia Universalis France

Monteverdi, Ballo delle ingrate

Monteverdi, Lamento della ninfa - crédits : CEFIDOM / Encyclopædia Universalis France

Monteverdi, Lamento della ninfa

1640 Il Ritorno d'Ulisse in patria (Le Retour d'Ulysse dans sa patrie), dramma per musica en un prologue et trois actes sur un livret de Giacomo Badoaro d'après les Chants XIII à XXIII de L'Odyssée, est créé à Venise, probablement au Teatro di Santi Giovanni e Paolo.

1642 ou 1643 L'Incoronazione di Poppea (Le Couronnement de Poppée), dramma musicale en un prologue et trois actes sur un livret de Giovanni Francesco Busenello, est créé durant la saison 1642-1643 du Teatro di Santi Giovanni e Paolo de Venise.

29 novembre 1643 Monteverdi meurt à Venise.

— Christian MERLIN

La suite de cet article est accessible aux abonnés

  • Des contenus variés, complets et fiables
  • Accessible sur tous les écrans
  • Pas de publicité

Découvrez nos offres

Déjà abonné ? Se connecter

Écrit par

  • : agrégé de l'Université, docteur ès lettres, maître de conférences à l'université de Lille-III-Charles-de-Gaulle, critique musical

Classification

Pour citer cet article

Christian MERLIN. MONTEVERDI CLAUDIO - (repères chronologiques) [en ligne]. In Encyclopædia Universalis. Disponible sur : (consulté le )

Article mis en ligne le et modifié le 28/08/2017

Médias

Monteverdi, Orfeo, Lasciate i monti - crédits : CEFIDOM / Encyclopædia Universalis France

Monteverdi, Orfeo, Lasciate i monti

Monteverdi, Vêpres de la Vierge - crédits : CEFIDOM / Encyclopædia Universalis France

Monteverdi, Vêpres de la Vierge

Monteverdi, Zefiro torna e'l bel tempo rimena - crédits : CEFIDOM / Encyclopædia Universalis France

Monteverdi, Zefiro torna e'l bel tempo rimena

Autres références

  • CORRESPONDANCE, PRÉFACES, ÉPîTRES DÉDICATOIRES (C. Monteverdi)

    • Écrit par
    • 958 mots

    Depuis le milieu des années 1980, la discographie et la musicologie montéverdiennes connaissent un véritable renouveau. Les mélomanes ont ainsi pu découvrir simultanément deux excellentes intégrales des opéras de Monteverdi, aux partis pris pourtant opposés, l'une réalisée par René Jacobs (chez Harmonia...

  • L'ORFEO (C. Monteverdi)

    • Écrit par
    • 1 088 mots
    • 1 média

    Chef-d'œuvre fondateur du répertoire lyrique occidental, L'Orfeo fut créé le 24 février 1607 au Palazzo Ducale de Mantoue, dans les appartements de la duchesse de Ferrare, sœur du duc de Mantoue, Vincenzo Gonzaga. L'Accademia degli Invaghiti formait le public de la première représentation....

  • ORFEO (C. Monteverdi)

    • Écrit par
    • 234 mots
    • 1 média

    L'Orfeo de Claudio Monteverdi, créé au palais ducal de Mantoue le 24 février 1607, est considéré comme le premier chef-d'œuvre universel de l'histoire de l'opéra. Le compositeur, qui était alors au service de Vincenzo Gonzague, duc de Mantoue, réalise dans cette fàvola...

  • BEL CANTO

    • Écrit par
    • 2 752 mots
    • 5 médias
    ...années 1620, attise le goût pour le démonstratif, les scénographies somptueuses du Bernin offrant un magistral contrepoint aux efflorescences vocales. Monteverdi lui-même, influencé à ses débuts par l'éthique florentine, comme en témoigne notamment son Orfeo de 1607, inscrira son Retour d'Ulysse...
  • CAVALLI PIER FRANCESCO (1602-1676)

    • Écrit par
    • 1 710 mots
    Claudio Monteverdi (1567-1643) avait été nommé maestro della Capella en 1613 : dès son arrivée, Pier Francesco peut donc travailler sous sa direction. Adulte, il deviendra l'un de ses plus proches collaborateurs, et il témoignera longtemps après la mort de son maître de toute l'estime qu'il avait...
  • CONTREPOINT

    • Écrit par
    • 4 643 mots
    Peut-être faut-il voir dans Monteverdi le point d'aboutissement de cette longue évolution. Une partie de son œuvre, les Madrigaux, appartient encore à un style contrapuntique fortement étayé par une structure harmonique. Une autre partie nous initie à une forme nouvelle : la mélodie accompagnée,...
  • FIGURALISME

    • Écrit par
    • 1 324 mots
    ...mots, des images, des situations et des symboles se développe celle des passions, au début du xviie siècle. Puisant aux sources de la pensée antique, Claudio Monteverdi (1567-1643) s'était fait l'ambassadeur de ce mouvement en rappelant, dans la Préface de son Huitième Livre de madrigaux...
  • Afficher les 18 références