MODULATION, musique

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

La modulation aux tons voisins (1)

La modulation aux tons voisins (1)
Crédits : Encyclopædia Universalis France

vidéo

La modulation aux tons voisins (2)

La modulation aux tons voisins (2)
Crédits : Encyclopædia Universalis France

vidéo

La modulation aux tons voisins (3)

La modulation aux tons voisins (3)
Crédits : Encyclopædia Universalis France

vidéo

La modulation aux tons voisins (4)

La modulation aux tons voisins (4)
Crédits : Encyclopædia Universalis France

vidéo

Tous les médias


On appelle modulation le passage durable d'une tonalité à une autre, et non pas forcément d'un mode à un autre, contrairement à ce que pourrait laisser croire la terminologie. Si ce passage se limite à très peu d'accords pour revenir à la tonalité initiale, on parle alors d'emprunt. S'il est plus court encore, on opte pour le terme de dominante secondaire, qui introduit plutôt une variation de couleur qu'un changement tonal à proprement parler.

Les modulations peuvent s'effectuer aux tons voisins, n'entraînant pas plus d'une altération de différence à la clé avec la tonalité d'origine : il s'agit du ton relatif, du ton de la dominante et de son relatif, du ton de la sous-dominante et de son relatif. En partant du do majeur, on obtient la mineur, sol majeur et mi mineur, fa majeur et mineur. En partant du sol mineur, on obtient si bémol majeur, do mineur et mi bémol majeur, mineur et fa majeur. Chez Jean-Sébastien Bach et Wolfgang Amadeus Mozart, les pédales ne quittent pas le ton principal ou touchent au maximum aux tons voisins ; chez Robert Schumann, elles en sortent. Gabriel Fauré aime partir des tons voisins pour les transformer en sensibles ; par exemple, à partir des tonalités de do majeur, fa majeur et sol majeur, do devient sensible de bémol majeur, fa de sol bémol majeur, sol de la bémol majeur : bémol, sol bémol et la bémol sont ainsi les nouveaux tons voisins.

La modulation aux tons voisins (1)

La modulation aux tons voisins (1)

Vidéo

Modulations de ut à sol

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

La modulation aux tons voisins (2)

La modulation aux tons voisins (2)

Vidéo

Modulations de ut à fa

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

La modulation aux tons voisins (3)

La modulation aux tons voisins (3)

Vidéo

Modulations de ut à la

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

La modulation aux tons voisins (4)

La modulation aux tons voisins (4)

Vidéo

Modulations de la à fa

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

En dehors de ces cas particuliers, on parle de modulations aux tons éloignés. L'éloignement est bien sûr variable, mais il peut être très important et propulser le compositeur dans des régions tonales audacieuses par le biais du chromatisme. Si les musiciens baroques et classiques se contentent de modulations aux tons voisins ou proches, les romantiques poussent de plus en plus loin l'exploration tonale. Quand les modulations sont à ce point rapprochées qu'il est difficile de garder le repère d'une seule tonique stable, et que la mouvance tonale semble perpétuelle au point de n'offrir que des mo [...]

Modulations aux tons éloignés (1)

Modulations aux tons éloignés (1)

Vidéo

On considère comme éloignées deux tonalités dont les armures diffèrent de plus d'une altération. 1) Modulation d'ut majeur à la bémol majeur. 2) Modulation d'ut majeur à la majeur. 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Modulations aux tons éloignés (2)

Modulations aux tons éloignés (2)

Vidéo

Modulations successives à des tons voisins pour arriver à une tonalité éloignée. On commence en la mineur pour arriver à mi bémol majeur. 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages




Écrit par :

Classification


Autres références

«  MODULATION, musique  » est également traité dans :

ATONALITÉ

  • Écrit par 
  • Juliette GARRIGUES, 
  • Michel PHILIPPOT
  •  • 4 385 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « La dissolution du système tonal classique »  : […] Le système modal (ancien) et le système tonal (classique) sont fondés sur une véritable hiérarchie des degrés de la gamme, hiérarchie dans laquelle la note dite tonique (celle qui donne son nom au ton) joue le rôle principal. Une autre note, le cinquième degré de la gamme (par exemple, sol dans la tonalité d' ut ), dite dominante, était également très […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/atonalite/#i_46279

THÈME, musique

  • Écrit par 
  • Sophie COMET
  •  • 1 036 mots

Un thème est un motif mélodique ou rythmique ou mélodico-rythmique, parfois harmonique, suffisamment typé pour être facilement reconnaissable, et suffisamment riche pour être développé, varié, transposé ou transformé. Ce terme fut précédé de bien d'autres vocables au cours de l'histoire : cantus ( firmus ), ténor ou teneur, phrase, idée musicale, sujet […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/theme-musique/#i_46279

TONAL SYSTÈME

  • Écrit par 
  • Henry BARRAUD
  •  • 5 259 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « Survivance »  : […] Ainsi la désagrégation du système tonal était en germe dans son propre principe, et ce ne sont pas des éléments venus du dehors qui l'ont déterminée. C'est de l'intérieur même que l'opération s'est accomplie. Elle a été accélérée par un autre élément dont il n'a pas été encore question, élément engendré lui aussi par le système lui-même. On a vu que, sur les divers degrés de l'échelle diatonique, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/systeme-tonal/#i_46279

Pour citer l’article

Sophie COMET, « MODULATION, musique », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 09 septembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/modulation-musique/