MEMPHIS, Égypte

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

D'après la tradition, Memphis fut fondée par le premier souverain d'Égypte, le légendaire Ménès. Ce roi unifia le pays pour la première fois et le fit sortir de la préhistoire. Le nom de la ville fut d'abord « le mur blanc » en raison d'un mur d'enceinte au redan de calcaire. Avec le grand temple de Ptah, Memphis devint la capitale de l'Ancien Empire égyptien, de ~ 2780 à ~ 2280 environ : sa situation était privilégiée, sur la rive occidentale du Nil, entre la zone cultivée et le plateau désertique, à la rencontre du delta et de la vallée. Elle occupait ainsi une position stratégique de première importance à la « balance des deux terres ». Centre religieux et administratif, Memphis fut aussi le lieu de résidence des rois qui construisirent leurs tombeaux à proximité de la ville. C'est le village consacré à l'entretien de la pyramide de Pépi Ier, roi de la VIe dynastie, qui donnera son nom à Memphis, Men nefer. La ville fut aussi un port important, peut-être le premier port de l'Égypte ancienne : les alluvions et les bancs de sable ne permettaient pas l'établissement de ports sur la côte avant la période gréco-romaine ou Alexandrie fut fondée par Alexandre le Grand en ~ 331. En outre, Memphis était spécialisée dans la fabrication des armes. C'était l'arsenal du pays. Ce lieu bourdonnant d'activités était sensible aux influences étrangères : on trouve à Memphis des divinités étrangères adorées à côté du traditionnel Apis.

-4000 à -2000. Naissance de l'écriture

vidéo : -4000 à -2000. Naissance de l'écriture

vidéo

Apparition de l'écriture et des premières villes. Début de la métallurgie du cuivre. Expansion de la domestication du cheval.Le IVe millénaire peut être considéré comme le début de l'histoire car il voit apparaître l'écriture.La majeure partie du globe reste cependant occupée par des... 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

—  Yvan KOENIG

Écrit par :

  • : docteur de troisième cycle, chargé de recherche au C.N.R.S, professeur à l'École pratique des hautes études (IVe section)

Classification

Autres références

«  MEMPHIS, Égypte  » est également traité dans :

APIS

  • Écrit par 
  • Yvan KOENIG
  • , Universalis
  •  • 396 mots
  •  • 2 médias

Le culte du dieu égyptien Apis est attesté à une date très ancienne dans la ville de Memphis, dès la première dynastie thinite. Un taureau sacré memphite est aussi mentionné dans les Textes des pyramides. Il était représenté sous la forme d'un taureau qui devait être blanc avec des taches noires répondant à des dessins très déterminés. Entre ses cornes était représenté un disque solaire et, parfo […] Lire la suite

DJÉSER ou DJOSER, pharaon de la IIIe dynastie (IIIe mill. av. J.-C.)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 335 mots
  •  • 1 média

Roi d'Égypte, au III e  millénaire av. J.-C. Djéser, dont le nom d'Horus est Néterikhet, succède à son frère Khasekhem, fondant la III e  dynastie. Il est apparenté par sa mère au dernier dirigeant de la II e  dynastie. Avec l'aide de son ministre Imhotep, architecte plus tard vénéré comme dieu guérisseur, il fait ériger un tombeau à Saqqarah, à l'extérieur de la capitale royale, Memphis (auj. […] Lire la suite

DYNASTIE NUBIENNE - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Annie FORGEAU
  •  • 147 mots

Vers — 735 Peye (Piankhy) fait reconnaître sa sœur Aménirdis « Divine Adoratrice d'Amon » à Thèbes. Vers — 726 Navigation triomphale de Peye jusqu'à Memphis ; soumission des chefs du Delta. Vers — 726-— 716 XXIV e  dynastie saïte. Vers — 716-— 702 Règne de Chabaka, premier roi de la XXV e  dynastie. Vers — 702-— 690 Règne de Chabataka. — 690 Montée sur le trône de Taharqa. — 671 Prise de M […] Lire la suite

ÉGYPTE ANTIQUE (Histoire) - L'Égypte pharaonique

  • Écrit par 
  • François DAUMAS
  •  • 12 245 mots
  •  • 17 médias

Dans le chapitre « La période thinite »  : […] Pendant la seconde moitié du IV e millénaire, des cités plus fortes que leurs voisines dominèrent progressivement le pays, et deux royaumes finirent par se constituer, correspondant aux deux parties géographiques distinctes : la haute vallée du Nil et le Delta. Peut-être des unifications éphémères eurent-elles lieu. L'une d'entre elles, sans doute avant le début du III e millénaire, eut une impo […] Lire la suite

ÉGYPTE ANTIQUE (Histoire) - L'archéologie

  • Écrit par 
  • Jean LECLANT
  •  • 9 477 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « Le Nouvel Empire : Thèbes et Memphis »  : […] Thèbes, en Haute Égypte, fut à son époque la plus glorieuse, celle du Nouvel Empire (vers 1550-1070 av. J.-C.), l'un des lieux majeurs de l'histoire égyptienne . À Karnak, le grand temple dynastique , avec ses annexes, mériterait à lui seul une longue étude, tant sa prospection a été l'objet de travaux – et pourtant une partie considérable des ruines demande encore à être fouillée et beaucoup des […] Lire la suite

ÉGYPTE ANTIQUE (Civilisation) - La religion

  • Écrit par 
  • Jean VERCOUTTER
  •  • 11 361 mots
  •  • 24 médias

Dans le chapitre « Les cosmogonies »  : […] D'autre part, les Égyptiens ont opéré eux-mêmes des regroupements de leurs dieux, d'une double façon : par famille, à l'intérieur d'un même nome ou d'un sanctuaire, ce sont les « triades » ; et en plus grands ensembles, ce sont les « ennéades ». La triade est un groupe immuable : père, mère, fils, à l'image de la famille humaine. L'exemple le plus connu est la triade thébaine composée d' Amon, le […] Lire la suite

ÉGYPTE ANTIQUE (Civilisation) - L'art

  • Écrit par 
  • Annie FORGEAU
  •  • 11 439 mots
  •  • 30 médias

Dans le chapitre « Les tombes de particuliers »  : […] La plupart des dignitaires de l'Ancien Empire ont fait édifier leur dernière demeure à proximité des complexes funéraires royaux afin de profiter éternellement de la protection de leur souverain. Dans la région memphite, leurs nécropoles rassemblent des tombes appelées mastabas. « Mastaba » désigne le massif construit en surface, généralement en calcaire, dont la forme trapézoïdale rappelle l'as […] Lire la suite

MÉNÈS, pharaon de la Ire dynastie (3000 av. J.-C. env.)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 274 mots

Pharaon de la I re dynastie, actif vers 3000 av. J.-C. Selon la tradition, Ménès (comme le nomme Manéthon, historien égyptien du iii e  s. av. J.-C.), également appelé Mena, Meni (par deux listes de rois égyptiens de la XIX e  dynastie, soit du xiii e  s. av. J.-C.) ou Min (par l'historien grec Hérodote au v e  s. av. J.-C.), aurait unifié l'Égypte par ses campagnes militaires et ses mesures admi […] Lire la suite

MYTHOLOGIES - Premiers panthéons

  • Écrit par 
  • Jean BOTTERO, 
  • Yvan KOENIG, 
  • Dimitri MEEKS
  • , Universalis
  •  • 6 981 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Pluralité des systèmes théologiques »  : […] Le temple du dieu principal d'une ville et de son terroir (nome) pouvait aussi posséder des domaines dans d'autres régions du pays, où l'on adorait alors des formes mineures de ce dieu. En fait, la frontière entre dieux locaux et dieux cosmiques a toujours été floue. Par exemple, Rê fut d'abord un dieu local avant de connaître une popularité nationale liée au système théologique élaboré par les pr […] Lire la suite

PTAH

  • Écrit par 
  • Yvan KOENIG
  • , Universalis
  •  • 356 mots
  •  • 1 média

Dieu anthropomorphe et barbu serré dans une étoffe, tenant le signe ankh  (vie) et le pilier  djed . Ptah est coiffé d’une calotte qui lui est propre. Ses chairs sont vertes. Appelé aussi Ta-tenen, c'est-à-dire « la terre qui se soulève », Ptah est le grand dieu égyptien de Memphis, capitale du pays unifié sous l’Ancien Empire. Son nom signifie peut-être « le créateur » ou « le sculpteur » ; de f […] Lire la suite

Pour citer l’article

Yvan KOENIG, « MEMPHIS, Égypte », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 19 septembre 2020. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/memphis-egypte/