CALVIN MELVIN (1911-1997)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Fils d'émigrés russes, né le 8 avril 1911 à Saint Paul (Minn.), le biochimiste américain Melvin Calvin est décédé à Berkeley (Calif.) le 8 janvier 1997.

Après un doctorat obtenu en 1935, Calvin effectue un stage postdoctoral de deux ans en Grande-Bretagne à l'université de Manchester ; les recherches qu'il y effectue sur les métalloporphyrines l'amènent à s'intéresser à l'aspect électronique des propriétés photochimiques de ces composés et au phénomène de la photosynthèse. En 1937, il repart aux États-Unis pour rejoindre le département de chimie de l’université de Californie à Berkeley, où il va pratiquement effectuer toute sa carrière scientifique. Il y est nommé maître de conférences en 1941, puis professeur en 1947. En 1944-1945, il est associé au projet Manhattan et participe à la mise au point de méthodes de purification de l'uranium et du plutonium. De 1946 à 1980, toujours à Berkeley, Calvin dirige le département de chimie bio-organique du Lawrence Radiation Laboratory.

C'est en 1945 que Calvin commence ses recherches sur la photosynthèse, un des phénomènes clés du maintien de la vie sur Terre, au cours duquel les plantes synthétisent des glucides grâce au dioxyde de carbone (CO2) atmosphérique et produisent de l'oxygène O2. À la fin de la Seconde Guerre mondiale, le carbone 14 (14C), isotope radioactif du carbone à longue durée de vie (sa période est de 5 700 ans), isolé en 1940, devient disponible en quantités suffisantes pour être utilisé par les chercheurs. Calvin lance alors un programme de recherche ayant pour but de déterminer la séquence des réactions responsables de la transformation photosynthétique du CO2 en utilisant du CO2 radioactif « marqué » au 14C (14CO2). On savait que le carbone minéral du CO2 atmosphérique absorbé par les plantes se retrouve finalement dans tous les constituants organiques de celles-ci. Calvin va alors traiter un organisme capable de photosynthèse par du 14CO2

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages




Écrit par :

  • : professeur à l'université de Paris-Sud-XI-Orsay

Classification


Autres références

«  CALVIN MELVIN (1911-1997)  » est également traité dans :

PHOTOSYNTHÈSE

  • Écrit par 
  • Jean LAVOREL, 
  • Paul MAZLIAK, 
  • Alexis MOYSE
  •  • 10 334 mots
  •  • 14 médias

Dans le chapitre «  Les réactions sombres : la réduction du dioxyde de carbone »  : […] Les réactions sombres de la photosynthèse (ou réactions thermiques, en raison de leur sensibilité à la température) sont maintenant bien connues grâce à la conjonction de méthodes et de techniques développées pendant et après la Seconde Guerre mondiale : utilisation d'isotopes traceurs, en particulier du radiocarbone 14 découvert en 1940, et analy […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/photosynthese/#i_50996

PHOTOSYNTHÈSE : UTILISATION DU CO2

  • Écrit par 
  • Claude LANCE
  •  • 261 mots

En faisant absorber à des végétaux du gaz carbonique marqué au carbone 14 ( 14 CO 2 ), le biochimiste américain Melvin Calvin (1911-1997) met en évidence, en 1954, le composé – ou accepteur – qui capte le CO 2 de l'air dans le processus de la photosynthèse : il s'agit du ribulose-bisphosphate (ex-diphosphate) – ou RuBP –, qui comprend cinq atomes […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/photosynthese-utilisation-du-co2/#i_50996

Pour citer l’article

Georges BRAM, « CALVIN MELVIN - (1911-1997) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 21 février 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/melvin-calvin/