MAZANDÉRAN ou MĀZANDARĀN

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Province iranienne (23 701 km2) située au sud-est de la mer Caspienne, à l'est du Guilan, ou Gilān (limite marquée par le rétrécissement du littoral à l'est de Rūdsar), fermée au sud par la barrière montagneuse de l'Elbourz (culminant à 5 678 m au mont Damāvand). De la frontière du Gilān à l'ouest de Mahmūdābād, la plaine côtière est étroite ; la montagne est très proche, et le paysage caractérisé par l'alternance de bancs de sable (cordons littoraux), de rizières, de maisons et de greniers à riz à toits de chaume, montés sur pilotis, de plantations de thé, d'orangers ou de citronniers sur les collines. Les villes-marchés s'étirent le long de la route (Shāhsavār, Tchālūs) ; elles constituent le débouché d'enclaves agricoles très peuplées, en partie gagnées sur les zones forestières des collines et des contreforts. Vers Mahmūdābād, la plaine côtière s'élargit et l'on a une zone deltaïque assez comparable à celle du Sefid rūd au Gilān, atteignant par endroits une largeur de 30 à 40 kilomètres (ce delta est formé de nombreuses rivières ; seul le Harāz rūd, avec ses ramifications, est important). C'est dans l'arrière-pays que se trouvent les centres urbains les plus anciens (Sāri, Amol).

Iran : carte administrative

Iran : carte administrative

carte

Carte administrative de l'Iran. 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher l'atlas

L'occupation ancienne de la région est attestée par les légendes iraniennes ; elle est connue dans l'épopée pour ses dēv (démons). L'actuel chef-lieu est Sāri (ancienne Sāriya), en partie supplanté par Amol au milieu du viiie siècle lors de l'islamisation de la région. La dynastie locale des Bavandides (665-1349) parvint à maintenir son indépendance jusqu'aux Khārazmshāh et aux Mongols. La région fut favorisée par les Ṣafawides et par les Qādjār (palais de Safiābād).

Bien reliée à Téhéran par la route (via Tchālūs) et par la voie ferrée (terminus Gorgān) qui lui permettent l'écoulement de ses produits, la région a profité des plans de mise en valeur (construction de barrages, céréaliculture mécanisée, culture cotonnière irriguée, industrialisation, développement des pêcheries). Un port artificiel a été construit à Now Shahr. Elle comptait 2 920 600 habitants lors du recensement de 2006.

—  Jean CALMARD

Écrit par :

  • : chargé de recherche au C.N.R.S., chargé de conférences à l'École pratique des hautes études (IVe section)

Classification


Autres références

«  MAZANDÉRAN ou MAZANDARAN  » est également traité dans :

GORGĀN ou GURGĀN

  • Écrit par 
  • Jean CALMARD
  •  • 301 mots

Ancienne Hyrcanie (littéralement : pays des loups) actuellement rattachée à la province iranienne du Mazandéran (ou Māzandarān), le Gorgān (Djurdjān chez les géographes arabes), région autrefois prospère, a terriblement souffert des invasions turkmènes qui pouvaient nomadiser dans les steppes toutes proches des pays de l'Atrāk. Le toponyme Gorgān f […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gorgan-gurgan/#i_47446

IRAN - Géographie

  • Écrit par 
  • Bernard HOURCADE
  •  • 5 159 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Le pays des piémonts »  : […] Le territoire et les paysages iraniens associent trois espaces complémentaires : en amont, des montagnes fraîches ( yeylāq ou sardsir ), enneigées en hiver, réservoirs d'eau en été, en aval de vastes plaines désertiques ( qeshlāq ou garmsir ) aux étés torrides, où se perdent les rivières et, au centre, des piémonts au climat contrasté où se concen […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/iran-geographie/#i_47446

IRAN - Société et cultures

  • Écrit par 
  • Christian BROMBERGER
  •  • 8 912 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre «  Une mosaïque de cultures cimentées par une commune appartenance nationale »  : […] La diversité culturelle de l'Iran tient tout à la fois à la juxtaposition de milieux géographiques très contrastés (terres humides et palustres du littoral caspien, plateau aride ponctué d'oasis, grandes cuvettes désertiques du Dasht-e Kavir et du Dasht-e Lut, chaîne montagneuse du Zagros...) et à une histoire faite d'invasions successives qui ont […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/iran-societe-et-cultures/#i_47446

Pour citer l’article

Jean CALMARD, « MAZANDÉRAN ou MĀZANDARĀN », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 18 février 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/mazanderan-mazandaran/