BANDELLO MATTEO (1484-1561)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Au moment où commence la production narrative de Bandello, l'art de la nouvelle est toujours largement tributaire en Italie de l'imitation du Décaméron de Boccace. Il fait une part essentielle à la riche élégance du style, à la force du mot sans réplique qui résout un dilemme ou un embarras, à l'exemplarité morale ou pratique du dénouement. Sans se borner à des sujets tirés de l'actualité, Bandello apporte dans la nouvelle plus de liberté d'écriture, le sens de la chronique, du « vécu » quotidien, le goût de l'histoire saisissante ou captivante par elle-même, indépendamment de sa signification idéologique ou de sa portée morale. Conteur abondant, qui sait multiplier et étendre les péripéties, il a fourni une ample matière aux narrateurs et aux dramaturges européens des xvie et xviie siècles.

La carrière de Bandello

La vie de Bandello a été consacrée principalement à la religion, à l'étude, à l'activité politique et mondaine. Mais ce moine dominicain a été le témoin et la victime des grands bouleversements qui ont secoué l'Italie dans la première moitié du xvie siècle. Né à Castelnuovo Scrivia (Lombardie) en 1484, il reçut une bonne formation religieuse et littéraire. Son oncle Vincenzo, prieur puis général des Dominicains, l'ayant déterminé à entrer en religion, il fit ses études dans les couvents de l'ordre à Milan, à Ferrare, à Pavie, à Gênes. Son expérience de la vie italienne de la Renaissance fut intense et variée. Au cours de nombreux voyages à travers la péninsule et en France, il eut des relations avec d'illustres princes et prélats, érudits, capitaines et marchands, écrivains et artistes, grandes dames et courtisans de son temps. Il passa la plus grande partie de sa vie à Milan, à Mantoue, à Vérone, fréquentant les cours somptueuses des Sforza et des Gonzague, les salons aristocratiques des grandes familles septentrionales, les Bentivoglio, les Visconti, les Sanseverino, les Fregoso, etc., qui l'employaient comme agent diplomatique et comme paranymphe, ainsi que les cercles de [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 4 pages




Écrit par :

Classification

Voir aussi

Pour citer l’article

Adelin Charles FIORATO, « BANDELLO MATTEO - (1484-1561) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 19 février 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/matteo-bandello/