MASSE (notions de base)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

La masse inerte et la masse grave

Johannes Kepler semble avoir été le premier à développer la notion d'inertie liée à l'idée d'opposition au mouvement et à la vitesse acquise par un corps céleste soumis à une force ; il associait ce concept d'inertie à la quantité de matière contenue dans un volume donné, entretenant la confusion entre masse et densité. Le concept sera défini clairement par Isaac Newton, qui attachera à tout corps une masse dont « le poids constitue la mesure » ; cette masse inerte intervient dans la seconde loi de Newton liant la force F exercée sur un corps et l'accélération a qui en résulte par l'équation vectorielle : F = ma.

La troisième loi de Newton, qui énonce l'égalité de l'action et de la réaction, a pour conséquence que la masse d'un système de plusieurs corps est égale à la somme des masses de chacun ; ce caractère additif de la masse (parfois appelée loi de Lavoisier) sera remis en cause par la théorie de la relativité.

L'étude du mouvement des planètes introduit la notion de masse grave (ou pesante), coefficient mesurant la relation entre un corps et le champ gravitationnel qu'il crée autour de lui ou qu'il subit. Ainsi, l'interaction gravitationnelle entre deux corps, de masses graves m1 et m2, distants de d, s'exprime-t-elle par une force d'attraction universelle d'intensité (G est la constante de gravitation de Newton, égale à 6,673 × 10—11 dans les unités habituelles) : G m1 m2 /d2.

L'égalité des masses inertes et des masses graves est une constatation expérimentale pour la physique classique ; elle a pu être vérifiée avec une précision toujours croissante (à 10—11 près actuellement) ; l'égalité absolue constitue le principe d'équivalence faible qui est à la base de la relativité générale.

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages

Écrit par :

  • : directeur de recherche émérite au CNRS, centre de physique théorique de l'École polytechnique, Palaiseau

Classification

Voir aussi

Les derniers événements

23 août 2017 Suisse. Glissement de terrain meurtrier dans les Grisons.

masse rocheuse d’un volume de quatre millions de mètres cubes se détache du Piz Cengalo et ravage une partie du village de Bondo proche de la frontière italienne, dans les Grisons. Huit randonneurs sont portés disparus. Parmi les causes possibles de l’effondrement figurent la dégradation du permafrost et le recul rapide du glacier qui solidifiait la […] Lire la suite

20-29 mars 2015 Yémen. Intervention militaire conduite par Riyad contre la rébellion houthiste.

base d’Al-Anad. Riyad masse des forces militaires derrière la frontière yéménite. Le 29, les dirigeants des vingt et un États membres de la Ligue arabe – à l’exception de la Syrie, suspendue – réunis à Charm el-Cheikh, en Égypte, approuvent la création d’une force interarabe chargée de mener des « interventions militaires rapides ». L’Irak, dont le […] Lire la suite

13 mars - 4 avril 2005 Kirghizstan. Renversement du président Askar Akaïev

masse à Bichkek, la capitale, prennent le contrôle du siège du gouvernement. Le président Akaïev quitte le pays et se réfugie en Russie. L'armée russe, qui possède une base dans le pays, affiche une attitude de « neutralité » face aux événements. Washington, qui dispose également d'une base militaire au Kirghizstan, exprime sa satisfaction. Le changement […] Lire la suite

22 mai 1981 États-Unis. Remontée des taux d'intérêt et forte hausse du dollar

base bancaire est fixé le 22 mai à 20,5 %, à un point du niveau historique de 21,5 % atteint en décembre 1980. Les autorités monétaires, qui restent inquiètes devant le gonflement de la masse monétaire, favorisent cette évolution. On considère aux États-Unis que l'application du plan économique proposé par le président Reagan va permettre d'envisager […] Lire la suite

Pour citer l’article

Bernard PIRE, « MASSE (notions de base) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 26 septembre 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/masse/