Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

MASCULINISATION

Ensemble de phénomènes morphogénétiques sous contrôle endocrinien qui orientent le développement de l'enfant (ou du jeune mammifère) vers l'acquisition des caractères sexuels secondaires de l'individu du sexe masculin. Les hormones testiculaires (leydigiennes) androgènes, testostérone surtout, sont les agents de l'expression génétique masculine. Celle-ci est déterminée par la combinaison chromosomique XY du caryotype, réalisée lors de la fécondation. Indépendamment de la virilisation morphologique réalisée sous l'action des stéroïdes androgènes, ceux-ci permettent des masculinisations artificielles (à des fins esthétiques et comportementales) qui affectent la musculature et le psychisme.

— Didier LAVERGNE

La suite de cet article est accessible aux abonnés

  • Des contenus variés, complets et fiables
  • Accessible sur tous les écrans
  • Pas de publicité

Découvrez nos offres

Déjà abonné ? Se connecter

Écrit par

Classification

Pour citer cet article

Didier LAVERGNE. MASCULINISATION [en ligne]. In Encyclopædia Universalis. Disponible sur : (consulté le )

Article mis en ligne le et modifié le 10/02/2009

Autres références

  • ANABOLISANTS

    • Écrit par
    • 160 mots

    Non seulement les anabolisants accroissent le processus de construction des tissus vivants, ils sont aussi des substances susceptibles de modifier le métabolisme de ces derniers. Il s'agit essentiellement de dérivés des hormones mâles favorisant l'anabolisme protidique, ce qui se traduit...

  • ANDROGÈNES

    • Écrit par , et
    • 983 mots

    Hormonesstéroïdes à dix-neuf atomes de carbone, les androgènes naturels sont biosynthétisés par les gonades, ovaires et testicules (et dans ces derniers par les cellules de Leydig), et par les corticosurrénales (zone réticulée). La testostérone est chez le mâle...

  • INTERSEXUALITÉ

    • Écrit par
    • 2 786 mots
    ...intersexuée. Le plus faible degré d'intersexualité correspond à la transformation des gonades en ovotestis. Les intersexués « forts » sont caractérisés par une masculinisation presque complète des gonades, par la régression des conduits femelles et le développement des conduits mâles. Ces observations ont conduit...
  • STÉROÏDES

    • Écrit par , , et
    • 7 599 mots
    • 13 médias
    ...(DHEA) et surtout le sulfate de DHEA. Ces trois dernières hormones sont synthétisées, dans les deux sexes, par la zone réticulée de la corticosurrénale. Chez le fœtus mâle, les androgènes participent à la différenciation sexuelle et au développement de l'appareil génital. Chez le garçon, ils...