HIRSCH MARTIN (1963- )

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Membre du gouvernement de François Fillon de mai 2007 à mars 2010 en tant que haut-commissaire aux Solidarités actives contre la pauvreté – poste qu'il cumule à partir de janvier 2009 avec le haut-commissariat à la Jeunesse –, Martin Hirsch n'est pas à proprement parler un professionnel de la politique. Fruit de la volonté du président de la République Nicolas Sarkozy de s'attacher des personnalités issues ou proches de la gauche, son accès à ses premières fonctions gouvernementales arrive au terme d'une carrière menée aux frontières de la haute fonction publique, de l'action sociale et de l'expertise politico-administrative.

La formation et le parcours professionnel de Martin Hirsch sont d'abord ceux d'un « grand commis » de l'État, comme le furent ceux de son grand-père Étienne, ingénieur des Mines, commissaire général au Plan, puis président de la commission Euratom, et de son père Bernard, ingénieur des Ponts et Chaussées, puis directeur de cette école. Né le 6 décembre 1963 à Suresnes (Hauts-de-Seine), Martin Hirsch choisit d'étudier les sciences de la vie et la médecine, et poursuit en neurobiologie. Ancien élève de la faculté de médecine Cochin Port-Royal et de l'École normale supérieure, il est également titulaire d'une maîtrise de biochimie et d'un diplôme d'études approfondies en neurobiologie et en psychopathologie du comportement.

À l'issue de ce cursus scientifique prestigieux, il opte néanmoins pour une carrière administrative en intégrant l'École nationale d'administration en 1988. Son classement de sortie lui permet d'entrer au Conseil d'État en 1990. Encore jeune auditeur, et fort de ses compétences dans le domaine de la santé, il se voit confier en 1991 et 1992 des missions de conseiller juridique à la Caisse nationale d'assurance-maladie, puis au ministère de la Santé et de l'Action humanitaire. Nommé maître des requêtes au Conseil d'État en 1993, il y occupe la fonction de secrétaire général adjoint jusqu'en [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages


Écrit par :

Classification


Autres références

«  HIRSCH MARTIN (1963- )  » est également traité dans :

CINQUIÈME RÉPUBLIQUE - Les années Sarkozy (2007-2012)

  • Écrit par 
  • Pierre BRÉCHON
  •  • 5 626 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « En matière de politiques sociales »  : […] Concernant les retraites, le programme présidentiel ne prévoit que d'aligner les régimes spéciaux (S.N.C.F., R.A.T.P...) sur celui de la fonction publique, ce qui est fait dès l'automne de 2007. Le candidat avait affirmé qu'il fallait conserver le droit de partir à soixante ans. Mais la crise économique et l'augmentation du chômage fragilisent plus que prévu le financement des retraites, nécessit […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cinquieme-republique-les-annees-sarkozy-2007-2012/#i_51444

Les derniers événements

22 mars 2010 • FranceRemaniement ministériel limité.

président Jacques Chirac. Le secrétaire général adjoint de l'U.M.P. Marc-Philippe Daubresse, un centriste, est nommé ministre de la Jeunesse et des Solidarités actives. Il remplace Martin Hirsch, démissionnaire, qui portait le titre de haut-commissaire. Enfin, Georges Tron, un proche de l'ancien Premier ministre Dominique de Villepin, devient secrétaire d'État chargé de la Fonction publique, poste vacant depuis le départ d'André Santini en juin 2009.  [...] Lire la suite

1er juin 2009 • FranceEntrée en vigueur du revenu de solidarité active.

Afin de lutter contre la pauvreté et de favoriser la reprise d'activité, le gouvernement met en place le revenu de solidarité active (R.S.A.), qui remplace le revenu minimum d'insertion (R.M.I.) et l'allocation de parent isolé. Proposé en 2005 par Martin Hirsch, lorsqu'il présidait la commission [...] Lire la suite

24 avril 2008 • FranceIntervention télévisée du président Nicolas Sarkozy.

que mon rendez-vous, c'est la fin de mon quinquennat », déclare-t-il. La seule annonce concerne la généralisation en 2009 du R.S.A., le revenu de solidarité active proposé par le haut commissaire aux solidarités actives Martin Hirsch, qui garantit une hausse de revenu à tous les chômeurs indemnisés qui retrouvent un travail.  [...] Lire la suite

2-29 mai 2007 • FranceÉlection de Nicolas Sarkozy à la présidence de la République et formation par François Fillon du nouveau gouvernement.

du ministre des Affaires étrangères et européennes. Hors gouvernement, Martin Hirsch, président d'Emmaüs-France et réputé de gauche, est nommé haut commissaire aux solidarités actives contre les pauvretés. Le 23, Nicolas Sarkozy se rend à Bruxelles. Il y confirme sa volonté de négocier rapidement [...] Lire la suite

Pour citer l’article

Blaise MAGNIN, « HIRSCH MARTIN (1963- ) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 08 novembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/martin-hirsch/