GOEPPERT-MAYER MARIA (1906-1972)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Physicienne américaine d’origine allemande, Maria Goeppert-Mayer reçut le prix Nobel de physique en 1963 pour avoir développé un modèle théorique du noyau atomique en accord avec les principes de la mécanique quantique et permettant de comprendre de nombreuses observations expérimentales.

Maria Goeppert naît le 28 juin 1906 à Katowice en Haute-Silésie (alors en Allemagne), mais passe toute sa jeunesse à Göttingen, où son père est professeur de pédiatrie à l’université Georgia-Augusta dont la renommée est alors mondiale. Certains des plus grands mathématiciens et physiciens de l’époque, tels David Hilbert (1862-1943), Max Born (1882-1970) et James Franck (1882-1964), fréquentent la famille Goeppert. Attirée par une carrière académique en mathématiques, et en l’absence de voie « normale » ouverte aux filles, Maria Goeppert doit suivre, à partir de 1921, une préparation dans une institution privée qui ferme ses portes prématurément. Elle parvient néanmoins à être admise au cursus mathématique universitaire dès le printemps de 1924. Max Born l’encourage alors à participer au séminaire de physique, au cours duquel elle assiste aux premiers développements de la physique quantique.

Elle passe son doctorat de physique théorique en 1930 sous la direction de Max Born, sur la description des processus dans lesquels deux photons sont émis par une particule chargée. Ces processus, trop rares pour être détectés à l’époque, ne révélèrent leur intérêt pour l’étude de certains états excités des noyaux que beaucoup plus tard, lorsque les techniques de détection furent améliorées. Peu après avoir soutenu sa thèse de doctorat, Maria Goeppert épouse le physico-chimiste américain Joseph Mayer (1904-1983) qui est alors l'assistant de James Franck – prix Nobel de physique en 1925 pour la découverte des lois gouvernant les interactions d'un électron et d'un atome – à Göttingen. Joseph Mayer ayant obtenu un pos [...]

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages

Écrit par :

  • : directeur de recherche émérite au CNRS, centre de physique théorique de l'École polytechnique, Palaiseau

Autres références

«  GOEPPERT-MAYER MARIA (1906-1972)  » est également traité dans :

NUCLÉAIRE (PHYSIQUE) - Les principes physiques

  • Écrit par 
  • Bernard PIRE
  •  • 3 109 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Le modèle en couches »  : […] Le modèle en couches du noyau atomique développé entre 1948 et 1950, en particulier par Johannes Hans Daniel Jensen et Maria Goeppert Mayer (tous deux Prix Nobel de physique 1963), a permis d'expliquer un grand nombre de propriétés structurales du noyau. La remarquable stabilité des noyaux contenant un « nombre magique » (c'est-à-dire 2, 8, 20, 50, 82 ou 106) de protons ou de neutrons suggère que […] Lire la suite

Pour citer l’article

Bernard PIRE, « GOEPPERT-MAYER MARIA - (1906-1972) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 19 octobre 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/maria-goeppert-mayer/