GARCÍA MANUEL(1775-1832)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Ténor et compositeur espagnol, né le 22 janvier 1775, à Séville, mort le 2 juin 1832, à Paris, Manuel García fut l'un des plus grands chanteurs de son temps.

À l'âge de dix-sept ans, Manuel del Pópulo Vicente García fait ses débuts sur les scènes espagnoles à Cadix, dans une opérette comportant des chansons qu'il a lui-même composées. De 1808 à 1811, García travaille activement comme chanteur et compositeur à Paris, puis, de 1811 à 1816, en Italie, où Rossini écrit pour lui le rôle du comte Almaviva du Barbier de Séville. García se produit ensuite principalement à Londres et à Paris, où il continue à écrire. En 1825, il fonde une compagnie d'opéra dans laquelle figurent son fils Manuel Patricio Rodríguez García ainsi que ses filles, les célèbres cantatrices Maria Malibran et Pauline Viardot, et part se produire à New York et au Mexique. Applaudi pour la vivacité et l'intelligence de son art lyrique, il excelle également dans les ornementations. Son fils Manuel couchera par écrit ses principes et ses méthodes dans son Traité complet de l'art du chant (1847).

—  Universalis

Classification

Autres références

«  GARCÍA MANUEL (1775-1832)  » est également traité dans :

VIARDOT PAULINE (1821-1910)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 386 mots

La mezzo-soprano française Pauline Viardot fut l'une des plus grandes interprètes de rôles dramatiques à l'opéra. Fille du ténor espagnol Manuel del Popolo Vicente García, Michelle Ferdinande Pauline García naît le 18 juillet 1821, à Paris. Elle est la sœur de la célèbre soprano Maria Malibran et du grand professeur d'art lyrique Manuel Patricio Rodríguez García. Dès son enfance, elle étudie le p […] Lire la suite

Les derniers événements

Philippines. Victoire du parti au pouvoir aux élections législatives. 13 mai 2013

obtient 17,5 p. 100 des voix et a 43 élus, le Parti de l'unité nationale (centre droit) de Pablo P. Garcia, fondé en 2011 par des transfuges du parti Lakas, obtient 8,6 p. 100 des suffrages et 24 sièges, et le Parti nationaliste (centre droit) de Manuel Villar 8,5 p. 100 des suffrages et 17 élus. Benigno Aquino et ses alliés confortent leur majorité à la Chambre des représentants et la conquièrent au Sénat. […] Lire la suite

Royaume-Uni – Chili. Arrestation à Londres d'Augusto Pinochet. 16-30 octobre 1998

clandestin de lutte contre les opposants aux régimes dictatoriaux d'Amérique latine créé dans les années 1970 sur l'initiative du général Pinochet, qui aurait notamment agi en Europe. Manuel Garcia Castellon instruit quant à lui, depuis février 1996, les plaintes relatives à la disparition […] Lire la suite

Pour citer l’article

« GARCÍA MANUEL - (1775-1832) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 03 décembre 2020. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/manuel-garcia/