FARBER MANNY (1917-2008)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Né en 1917 à Douglas, Arizona, et mort en 2008 à Leucadia, près de San Diego, Manny Farber était sans conteste le plus grand critique de cinéma américain. S'il ne fut pas aussi célèbre que James Agee, Pauline Kael ou Andrew Sarris, son aura auprès des amateurs américains et européens fut à nulle autre pareille. La raison d'une telle prééminence trouve sa source dans la singularité de l'individu. D'abord peintre, puis charpentier, il devint critique en 1942, succédant à Otis Ferguson à The New Republic, puis à James Agee à The Nation. Il abandonna l'exercice de la critique au milieu des années 1950, mais reprit cette activité dix ans plus tard avec une série de textes publiés notamment dans la revue Artforum ; il interrompit à nouveau sa pratique critique pour y revenir dans les années 1970, inaugurant un nouveau mode d'écriture avec sa compagne Patricia Patterson. Le travail critique n'est ainsi qu'une partie de l'œuvre de Farber qui se fit aussi connaître comme peintre, et enseigna plus de quinze ans le cinéma à l'université de Californie à San Diego, où il eut pour collègues, collaborateurs et amis les cinéastes Babette Mongolte et Jean-Pierre Gorin. Manny Farber rassembla ses textes les plus importants dans un ouvrage intitulé Negative Space. Publié en 1971, le livre devint rapidement une bible pour les cinéphiles avertis ; la version complétée de 1998 a été traduite en français (Espace négatif, 2004).

Farber est un écrivain, un perfectionniste qui considère à juste titre que le discours sur le cinéma est le plus difficile qui soit. Il a grandi dans l'Arizona, et sa famille habitait juste en face d'une salle qui projetait des films avec Buck Rogers, Tom Mix ou Lon Chaney. Grandes vedettes du muet et premières extases spectatorielles pour le jeune Manny Farber : « J'aimais les films de cow-boys et les films burlesques. Presque dès le début j'ai détesté les films M.G.M. ; à cette époque, c'était apparemment la Warner contre la M.G.M. et ma famille était pour la Warner – m [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages




Écrit par :

  • : professeur d'études cinématographiques et d'esthétique à l'université de Paris-Est-Marne-la-Vallée

Classification

Pour citer l’article

Marc CERISUELO, « FARBER MANNY - (1917-2008) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 14 juin 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/manny-farber/