ALZHEIMER MALADIE D'

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Altérations anatomopathologiques

La maladie se caractérise par une atrophie cérébrale diffuse prédominant dans les régions pariéto-occipitales du cerveau et respectant les zones de projection. Cette atrophie s'accompagne de lésions histopathologiques caractéristiques : extracellulaires, les plaques séniles, et intracellulaires, la dégénérescence neurofibrillaire.

Les plaques séniles sont des dépôts extracellulaires de substance amyloïde, constitués de filaments de protéine amyloïde Aβ (longue de 39 à 43 acides aminés), qui provient du clivage d'une protéine appelée Amyloïd Precursor Protein (APP). Cette protéine APP en participant à l'interaction entre les cellules joue un rôle essentiel, concernant la croissance cellulaire et la plasticité neuronale. L'accumulation de peptides Aβ dans le milieu extracellulaire entraînerait des altérations des membranes cellulaires avec entrée massive de calcium dans la cellule et réaction inflammatoire par activation microgliale. Ces lésions entraîneraient la mort neuronale.

La dégénérescence neurofibrillaire est constituée de paires de filaments hélicoïdaux intraneuronaux de protéine Tau hyperphosphorylée. Cette protéine est associée aux microtubules du cytosquelette, son hyperphosphorylation réduit son rôle stabilisant des microtubules dans les axones et le transport axonal, conduisant à la mort neuronale.


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 4 pages

Écrit par :

  • : directeur de recherche à l'I.N.S.E.R.M., pédiatre, consultant à l'hôpital Saint-Vincent-de-Paul, Paris

Classification

Autres références

«  ALZHEIMER MALADIE D'  » est également traité dans :

AMNÉSIE

  • Écrit par 
  • Francis EUSTACHE
  •  • 1 104 mots

Les amnésies constituent un terme générique qui s’applique à de multiples situations pathologiques : une maladie neurodégénérative, comme la maladie d’Alzheimer, un traumatisme crânien, les conséquences de lésions focales de diverses origines, comme une pathologie infectieuse, vasculaire, tumorale, carentielle, etc. Tout en étant le symptôme, parfois central, d’une maladie, ces amnésies sont tout […] Lire la suite

DÉMENCE

  • Écrit par 
  • Raymond ESCOUROLLE, 
  • Joël GREGOGNA
  • , Universalis
  •  • 5 176 mots

Dans le chapitre « Démences préséniles »  : […] L'individualisation des démences préséniles est déterminée par leur survenue habituelle aux environs de la cinquantaine, ce qui n'exclut pas cependant la possibilité de formes plus précoces ou au contraire très tardives. Elles comprennent essentiellement les tableaux des maladies d'Alzheimer et de Pick, souvent confondues au point de vue clinique, mais dont les lésions anatomiques sont très différ […] Lire la suite

MALADIES MENTALES

  • Écrit par 
  • Paul SIVADON
  • , Universalis
  •  • 5 762 mots

Dans le chapitre « Divers types de maladies mentales »  : […] On dit qu'il y a arriération mentale lorsque le développement des fonctions mentales est freiné par un trouble précoce du fonctionnement cérébral. Les causes en sont variées : héréditaires, métaboliques, infectieuses, traumatiques, etc. On distingue divers degrés d'arriération. La plus profonde, l' idiotie, correspond à l'incapacité d'apprentissage de la parole. L'imbécillité situe l'arriération […] Lire la suite

MALADIES NEURODÉGÉNÉRATIVES

  • Écrit par 
  • Nathalie CARTIER-LACAVE, 
  • Caroline SEVIN
  •  • 4 601 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Les traitements actuels »  : […] Le traitement de la plupart des MND reste à l'heure actuelle essentiellement symptomatique ; s'il permet d'améliorer la qualité de vie des patients, il est le plus souvent sans effet sur l'évolution de la maladie. Dans la MA, la lutte contre les facteurs de risques vasculaires (hypertension artérielle, diabète, hypercholestérolémie) est importante. Les traitements visant à augmenter la quantité d […] Lire la suite

AUTORÉFÉRENCE ET MÉMOIRE

  • Écrit par 
  • Serge BRÉDART
  •  • 844 mots

L’effet de l’autoréférence sur la mémoire désigne le fait que les informations relatives à soi sont mieux mémorisées que les informations relatives à autrui. La procédure classique qui a permis la mise en évidence de cet effet consiste à présenter des adjectifs décrivant des traits de personnalité (par exemple, « généreux », « téméraire ») aux participants qui doivent soit porter un jugement séma […] Lire la suite

PSYCHOMÉTRIE

  • Écrit par 
  • Jacques GRÉGOIRE
  •  • 6 273 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « La validité des scores »  : […] Une autre qualité essentielle des scores à un test est leur validité. On considère généralement qu’un test est valide s’il mesure ce qu’il prétend mesurer. Par exemple, un questionnaire censé évaluer la dépression sera jugé valide s’il mesure bien ce syndrome et rien que celui-ci. Cette première définition simplifie toutefois une notion en réalité plus complexe. La validité n’est en effet pas une […] Lire la suite

RÉSERVE COGNITIVE

  • Écrit par 
  • Stéphane ADAM, 
  • Catherine GROTZ
  •  • 329 mots

Le concept de réserve cognitive a été proposé pour rendre compte de la plasticité cérébrale du sujet âgé, qui s’exprime sous la forme d’une résistance aux effets du vieillissement ou de pathologies (par ex. Alzheimer) sur le cerveau. La réserve cognitive suggère que le système nerveux central fonctionnera plus longtemps de manière optimale si l’individu présente certaines caractéristiques, en pa […] Lire la suite

TRISOMIE 21 ou SYNDROME DE DOWN ou MONGOLISME

  • Écrit par 
  • Gabriel GACHELIN
  •  • 3 035 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Responsabilité d’un chromosome 21 surnuméraire  »  : […] Le médecin britannique John Langdon-Down (1828-1896) publie en 1866, dans son ouvrage intitulé Observations on a E thnic C lassification of I diots , la description d’un syndrome nouveau (bien qu’entrevu par Jean-Étienne Esquirol) chez des enfants souffrant simultanément d’un retard mental et de signes physiques particuliers. Pour Langdon-Down, l’aspect du visage de ces enfants évoque la « rac […] Lire la suite

VIEILLISSEMENT

  • Écrit par 
  • Claude JEANDEL, 
  • Marc PASCAUD
  •  • 11 831 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre «  Incidences pathologiques »  : […] Au-delà de soixante-dix ans, rares sont les sujets en parfaite santé, ne présentant aucun handicap physique ou psychique. Différentes maladies chroniques plus ou moins invalidantes se manifestent. L'avancement en âge étant la source d'altérations cytologiques et métaboliques qui rendent l'organisme plus vulnérable, de nouvelles maladies qu'on peut qualifier d'opportunistes, par exemple infectieus […] Lire la suite

VIEILLISSEMENT COGNITIF

  • Écrit par 
  • Patrick LEMAIRE
  •  • 1 060 mots

La psychologie du vieillissement cognitif est cette partie de la psychologie qui cherche à comprendre comment évoluent nos capacités intellectuelles au fur et à mesure que nous avançons en âge. Les recherches essaient de caractériser le vieillissement dit « normal », mais aussi le vieillissement pathologique (par ex. la maladie d’Alzheimer). Les chercheurs travaillant sur le vieillissement cognit […] Lire la suite

Voir aussi

Les derniers événements

France. Mises en examen dans l'affaire Bettencourt. 14-15 décembre 2011

de la maladie d'Alzheimer. En octobre, la justice avait révoqué le mandat de protection future de l'héritière de L'Oréal, et avait placé celle-ci sous la tutelle de son petit-fils Jean-Victor Meyers. Le 15, l'ancien gestionnaire de fortune de la milliardaire, Patrice de Maistre, est à son tour mis en examen pour abus de faiblesse, complicité d'abus de confiance, escroquerie aggravée et blanchiment. […] Lire la suite

Pour citer l’article

Nathalie CARTIER-LACAVE, « ALZHEIMER MALADIE D' », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 12 octobre 2020. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/maladie-d-alzheimer/