MAÎTRE MARTIN (XIIIe s.)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Deux documents attestent que l'architecte qui dirigeait le chantier de la cathédrale de Tolède, au début du xiiie siècle, était un certain Martin. On sait qu'il était marié et qu'en 1227, le doyen du chapitre lui fit un don. Il est vraisemblable que Maître Martin est l'auteur de la partie de la cathédrale commencée en 1222, mais dont la première pierre n'a été posée qu'en 1227. Le plan s'inspire de ceux des cathédrales de Paris et de Bourges. Quant à la conception du volume, elle dérive indirectement de celui de Bourges, et directement de celui de la cathédrale du Mans. Elle apporte à la hiérarchisation des volumes une note originale en les élargissant et en les abaissant. Il est vraisemblable, en se fondant sur son nom et sur le style de l'édifice que Maître Martin était soit français, soit formé en France.

—  Alain ERLANDE-BRANDENBURG

Écrit par :

Classification

Autres références

«  MAÎTRE MARTIN ( XIII e s.)  » est également traité dans :

CASTILLE

  • Écrit par 
  • Marcel DURLIAT, 
  • Philippe WOLFF
  • , Universalis
  •  • 10 283 mots
  •  • 12 médias

Dans le chapitre « Influences françaises »  : […] On considère assez communément les Cisterciens comme les fourriers de l'architecture nouvelle. Cette famille religieuse jouit en Espagne d'un très grand prestige dans la seconde moitié du xii e et au début du xiii e  siècle. Elle bénéficia notamment de l'appui d'Alphonse VII l'Empereur, qui réunit à nouveau sous son autorité les royaumes de Castille et de León, entre 1126 et 1157, ainsi que de so […] Lire la suite

Pour citer l’article

Alain ERLANDE-BRANDENBURG, « MAÎTRE MARTIN (XIIIe s.) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 10 mai 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/maitre-martin/