MAÎTRE DE BOURGES (XIIe s.)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Les conceptions architecturales du Maître de-Bourges s'opposent à celles du Maître de Chartres qui est pourtant son contemporain. Il ne cherche pas à définir le volume intérieur de la cathédrale à partir du principe de la répétition d'une même cellule. Il tente au contraire d'ouvrir les différents volumes les uns sur les autres, grâce à l'adoption d'un plan et d'une élévation appropriés : doubles collatéraux, hauteur donnée aux grandes arcades, supports réduits en diamètre et surtout suppression du transept, ce qui permet de ne pas interrompre le vaisseau longitudinal. Les-masses extérieures offrent un traitement identique : les formes s'étagent les unes au-dessus des autres pour s'arrondir au chevet. La seule liaison est donnée par les arcs-boutants qui créent une tension verticale dans cette succession d'horizontales.

—  Alain ERLANDE-BRANDENBURG

Écrit par :

Classification

Pour citer l’article

Alain ERLANDE-BRANDENBURG, « MAÎTRE DE BOURGES (XIIe s.) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 23 octobre 2020. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/maitre-de-bourges/