MONTAGNIER LUC (1932- )

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

La découverte contestée de 1983

En 1983, Luc Montagnier découvre, avec Jean-Claude Chermann – un oublié du Nobel 2008 – et Françoise Barré-Sinoussi, un nouveau rétrovirus humain qui sera bientôt reconnu comme le virus agent causal du sida. « L'équipe qu'anime Luc Montagnier dès le début de cette découverte s'attache, dans des conditions difficiles, à caractériser ce nouveau virus et à démontrer son rôle dans le sida, notamment par l'étude de ses propriétés biologiques et la mise au point d'un test de diagnostic sérologique », précise sa biographie officielle. Un euphémisme quand on a connu les conditions de travail de cette équipe et la violence de la controverse qui, sur le thème de la paternité de cette découverte, opposa alors Luc Montagnier à son collègue américain Robert Gallo, puis l'Institut Pasteur à l'Institut national américain du cancer, et enfin, le gouvernement français au gouvernement des États-Unis. En 1986, Montagnier et son équipe découvrent une seconde forme du virus du sida qui, moins répandu, sévit surtout en Afrique de l'Ouest.

En 1991, l'Institut Pasteur de Paris crée le département sida et rétrovirus qui sera dirigé par Luc Montagnier jusqu'en 1997. C'est là que ce dernier démontre, avec ses collaborateurs, que des mycoplasmes (les plus petits organismes connus capables de se multiplier en dehors d'une cellule vivante) peuvent augmenter considérablement l'effet pathogène du virus. C'est le point de départ d'un nouvel axe de recherche, toujours actuel, qui concerne le rôle des co-facteurs infectieux dans la virulence et l'effet pathogène du virus, et qui pourrait conduire à de nouvelles approches thérapeutiques et vaccinales.

En 1993, Luc Montagnier crée la Fondation mondiale prévention et recherche sida (F.M.P.R.S.), sous l'égide de l'U.N.E.S.C.O. Parallèlement à ses travaux, on le voit progressivement élargir son champ de recherches à l'échelon international, souvent en marge des institutions officielles. Meurtri de devoir quitter l'institution pastorienne dès ses soixante-cinq ans, il part pour les É [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages




Écrit par :

  • : docteur en médecine, journaliste, chroniqueur médical sur le site d'information Slate.fr

Classification


Autres références

«  MONTAGNIER LUC (1932- )  » est également traité dans :

HOMÉOPATHIE

  • Écrit par 
  • Olivier FAURE
  •  • 7 527 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « L’impossible légitimation scientifique »  : […] Une étude précise récente de Michael Emmans Dean (2004) a recensé pas moins de trente-cinq expérimentations de l’homéopathie menées en Europe et aux États-Unis entre 1821 et 1953. La question homéopathique eut un rôle majeur dans la naissance de l’évaluation médicale même si les résultats en furent décevants pour l’homéopathie. Entre 1821 et 1834, pas moins de douze essais eurent lieu dans les hôp […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/homeopathie/#i_33432

IDENTIFICATION DU VIRUS DU SIDA VIH-1

  • Écrit par 
  • Gabriel GACHELIN
  •  • 239 mots

En juin 1981, on observe aux États-Unis une augmentation brusque de l'usage d'un médicament servant à lutter contre les pneumonies à Pneumocystis carinii , une maladie normalement très rare. Rapidement, les cas se multiplient, au moins au début de l'épidémie, parmi la population homosexuelle ou toxicomane. La maladie est associée à une déficience immunitaire profonde qui rend […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/identification-du-virus-du-sida-vih-1/#i_33432

SIDA - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 415 mots

1961 Indices sérologiques d’une exposition au virus du sida dans des échantillons de sang conservés au Zaïre (auj. Rép. dém. du Congo). 1981 Aux États-Unis, des patients homosexuels atteints de pneumocystose pulmonaire manifestent un état d'immunodéficience acquise. Des cas analogues seront ensuite observés en France. 1983 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sida-reperes-chronologiques/#i_33432

Les derniers événements

6-9 octobre 2008 • FranceLa France à l'honneur pour les prix Nobel.

Le 6, le jury de Stockholm décerne le prix Nobel de physiologie ou médecine aux virologues français Françoise Barré-Sinoussi et Luc Montagnier, pour la découverte du virus du sida en 1983, et à l'Allemand Harald zur Hausen pour ses travaux sur le rôle des papillomavirus dans le cancer du col [...] Lire la suite

11 juillet 1994 • France - États-UnisFin de la polémique sur la découverte du virus du sida.

Le conseil d'administration de la Fondation franco-américaine sur le sida installé à Bethesda (Maryland) reconnaît officiellement que le virus du sida utilisé pour la mise au point des tests de dépistage de la maladie a été découvert par l'équipe du professeur Luc Montagnier, de l'Institut Pasteur [...] Lire la suite

Pour citer l’article

Jean-Yves NAU, « MONTAGNIER LUC (1932- ) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 11 septembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/luc-montagnier/