LAPICQUE LOUIS (1866-1952)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Physiologiste français qui, par ses travaux sur le système nerveux, a largement contribué au développement de la neurologie. Fils d'un vétérinaire d'Épinal, il étudie au collège de cette ville, puis à Paris. Docteur en médecine (1895), docteur ès science (1897), il devient préparateur puis chef de clinique à la faculté de médecine de Paris et commence ses recherches sur le métabolisme du fer chez les vertébrés.

En 1892 il part, comme précepteur de Max Lebaudy, pour un voyage de quinze mois à bord de la Sémiramis et, lorsque son élève abandonne la croisière au bout de deux mois, il obtient de Mme Lebaudy de poursuivre ce voyage autour du monde, ce qui lui permet de réunir de nombreuses observations anthropologiques, particulièrement sur les régimes alimentaires de certains peuples et sur l'influence du climat sur les besoins énergétiques. Il reprendra ces études durant la Première Guerre mondiale et montrera notamment la valeur nutritive des algues et le rôle du taux du blutage de la farine dans le rendement alimentaire du blé. Il rapporte aussi de son voyage des renseignements sur les Négritos, peuplade primitive peu connue de la presqu'île de Malacca. Un second voyage aux Indes, en 1903, l'amène à montrer les diversités des races dravidiennes, dont il sépare le prédravidien noir du prédravidien blanc.

En 1896, il est préparateur à la faculté des sciences et maître de conférences deux ans plus tard. Professeur de physiologie au Muséum national d'histoire naturelle en 1911, il quitte cette chaire pour celle de la Sorbonne (1919). De 1936 à 1941, il dirige l'institut Marey. Il a longtemps étudié le rapport entre le poids du cerveau et l'intelligence chez les vertébrés et comparé le poids relatif de l'encéphale dans l'échelle animale.

L'œuvre capitale de Louis Lapicque concerne le problème de l'excitabilité des structures nerveuses par le courant électrique. Parmi les conditions de l'excitation, J. Van Kries avait souligné (1884) l'importance de la variation brusque du stimulus, c'es [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages





Écrit par :

Classification


Autres références

«  LAPICQUE LOUIS (1866-1952)  » est également traité dans :

ÉPICTÈSE

  • Écrit par 
  • René HELLER
  •  • 471 mots

Propriété des cellules végétales de pratiquer une absorption supplémentaire de sels minéraux pour maintenir leur pression osmotique interne légèrement supérieure à celle du milieu. L'épictèse (du grec : ktésis , acquisition, épi , en supplément) fut découverte par le physiologiste français Lapicque en 1925 sur l'algue brune Ectocarpus . Comme il est de règle chez les végétaux, les vacuoles ont une […] Lire la suite

MUSCLES

  • Écrit par 
  • Jean RAIMBAULT, 
  • Bernard SWYNGHEDAUW
  •  • 12 918 mots
  •  • 10 médias

Dans le chapitre « Excitabilité »  : […] L 'excitabilité est la faculté d'une cellule ou d'un tissu vivants de répondre par une modification spécifique à une modification brusque du milieu extérieur capable de réaliser une excitation . Pour le tissu musculaire, cette réponse est la contraction. Il existe plusieurs sortes d'excitants du muscle : – un excitant naturel, l' influx nerveux, transmis au muscle par son nerf moteur et qui provoq […] Lire la suite

NEUROLOGIE

  • Écrit par 
  • Raymond HOUDART, 
  • Hubert MAMO, 
  • Jean MÉTELLUS
  • , Universalis
  •  • 30 238 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « Le XXe siècle et les neurosciences »  : […] À la sémiologie clinique traditionnelle les médecins associent peu à peu une sémiologie instrumentale. Dès la fin du xix e  siècle, des chercheurs travaillent dans cette voie. C'est l'entrée en scène des neurophysiologistes, qui s'intéressent aux structures histologiques, aux questions de physiologie et aux problèmes du fonctionnement du système nerveux. Un peu partout dans le monde, les travaux s […] Lire la suite

Pour citer l’article

Jacqueline BROSSOLLET, « LAPICQUE LOUIS - (1866-1952) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 25 mars 2020. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/louis-lapicque/